Yemen : « On pense fortement à un enlèvement »

Yemen : « On pense fortement à un enlèvement »

La voiture des trois humanitaires de l’ONG lyonnaise, disparus samedi, a été retrouvée lundi. Les pistes se resserrent vraisemblablement autour de la thèse de l’enlèvement. Mardi, Triangle Génération Humanitaire annonce qu’elle va rapatrier quatre de ses membres encore sur place, selon les dernière informations publiées lundi par l'AFP..

Le véhicule des trois membres de l'ONG Triangle Génération Humanitaire a donc été retrouvé lundi. « Non endommagé », précise le quai d’Orsay, ce qui vient à renforcer l'hypothèse de l'enlèvement. Les 3 humanitaires, deux femmes et un homme, sont âgés de 26 à 32 ans. Ils travaillent pour l'ONG lyonnaise, basée dans le 9e arrondissement de Lyon. Ils ont disparu samedi, à Sayoun, dans le sud du Yemen. « On pense fortement à un enlèvement, ça y ressemble manifestement, même s'il n'a toujours pas été revendiqué », explique le co-directeur de l’ONG Christian Lombard.

Deux membres de l'ONG lyonnaise resteront à Sanaa

Subséquemment, Triangle Génération Humanitaire rapporte mardi qu’elle va rapatrier quatre de ses membres encore sur place. Il devraient être de retour vendredi, précise Christian Lombard. Il ne devrait donc rester plus que deux humanitaires de l’ONG au Yemen, à Sanaa. Dès jeudi dernier, la France a demandé a ses ressortissants de quitter le pays, alors que les affrontements entre forces de l'ordre et opposants au régime y font rage. Les enlèvements sont coutumier au Yemen, où quelque 200 étrangers ont été enlevés ces quinze dernières années.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.