Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Conseil municipal : les élus lyonnais font l’inventaire avant les vacances

Pour sa dernière séance avant la trêve estivale, le Conseil municipal de Lyon a passé en revue tous les dossiers chauds de la Ville. Le remaniement de l’exécutif municipal à également été validé. Compte-rendu.

21, v’la les adjoints ! La formule peut prêter à sourire. Le Conseil a pourtant validé lundi son exécutif, portant à 21 le nombre d’adjoints municipaux. 12 hommes pour 9 femmes, dans un respect à géométrie variable de la parité, que ne manquera pas de souligner l’écrémé Etienne Tête.
Dominique Bolliet quittera donc ses fonctions de maire du 4e arrondissement. Le maire lui a rendu hommages en début de séance, soulignant le travail « exaltant mais parfois ingrat » de maire d’arrondissement. Gérard Collomb n’a pas manqué de relever les turbulences qu’a pu connaitre Dominique Bolliet dans ses fonctions municipales, fragilisé par les deux gros ouvrages d’ingénierie civile sur l’arrondissement : le percement du tunnel de la Croix-Rousse et la mise en place du projet du Pont Schuman. Les opposants ont moins vu dans ce changement une promotion pour l’édile que la facture à payer pour sa défaite aux Cantonales face à l’écologiste Raymonde Poncet. 
« Une modification post-électorale de circonstance, très rare en cours de mandat », avait déjà souligné Michel Havard vendredi. Denis Broliquier (Lyon Divers Droite), maire du 2e arrondissement, n’a pas manqué de noter de son côté que « le calendrier électoral a dicté ce remaniement », souhaitant au passage bon courage au nouvel arrivant.
« Je suis persuadé que vous accomplirez un travail important pour la collectivité dans vos nouvelles fonctions », a toutefois encouragé le maire de Lyon.
Dominique Bolliet devient ainsi 19e adjoint, en charge des ressources humaines.
L’écologiste Françoise Rivoire se voit promue adjointe en charge du développement durable, reprenant les fonctions de la disparue Guylaine Gouzoud-Testud. Le contenu de ses nouvelles responsabilités reprend également partie de la délégation au cadre de vie d’Etienne Tête (EELV), retirée à l’élu en décembre 2009. Hier chantre de la diversité municipale, l’opposant vert à Gérard Collomb n’a pas manqué de prendre la parole avant l’élection des nouveaux adjoints, soulignant que la liste proposée aux voix ne respectait qu’en trompe l’oeil la parité, pourtant votée à l’unisson par les écologistes et les socialistes sous l’ère Jospin. Gérard Collomb a ironiquement proposé le concours de la majorité municipale pour aider le conseiller dans son nouveau combat. Entre Tête et Collomb, l’atmosphère semble toujours glaciale.
Le centriste Gilles Vesco devient lui le 21e adjoint de la Ville. Il récupère la responsabilité des nouveaux déplacements, jumeau de sa vice-présidence aux modes doux à la communauté urbaine du Grand Lyon. Et aura pour bizutage quelques astreintes à effectuer pendant la période estivale.

La Maison de la Danse s’installera à la Confluence... mais pas avant 2014

Interpellé par Nora Berra sur l’opacité du projet municipal concernant la Maison de la Danse (8e), la maire de Lyon a confirmé le déménagement de la structure sur le site de la Confluence. Mais pas avant 2014. Ce qui repousse le projet à un hypothétique 3ème mandat de Gérard Collomb.
Le maire de Lyon nourrit pourtant les plus grandes ambitions pour l’établissement culturel. « Je souhaite faire de Lyon la capitale mondiale de la Danse » ose même Gérard Collomb, après un hommage appuyé à l’action de son créateur Guy Darmet.
L’édile lyonnais souhaite en effet, selon son propos, « faire confluer la danse et la création artistique » sur le nouveau site, et ainsi marcher sur les plate-bandes de Montpellier, particulièrement productive sur la seconde activité.
Quant au devenir de l’actuelle maison de la Danse, Gérard Collomb ne s’est pas montré disert, concédant simplement nourrir quelques pistes avec de jeunes créateurs.

Réforme du PLU : la question du stationnement inquiète

A grand renfort d’enquêtes instruite par différents instituts, Patrick Huguet (Ensemble pour Lyon) et Gérard Collomb se sont renvoyés leurs argumentaires numéraires. Lyon, 6e ville la plus embouteillée d’Europe pour Huguet, Lyon 3e ville européenne ayant attiré le plus de capitaux étrangers en 2010 pour Collomb.
Le maire de Lyon n’hésite d’ailleurs pas à faire incomber la faute de l’engorgement de la ville à l’inaction du gouvernement. « L’Etat ne prend aucune décision pour envisager un contournement ouest de l’agglomération en bouclant le périphérique (TOP) », reproche le maire de Lyon, qui ne s’explique pas non plus le raccordement de l’A89 à l’arrivée de l’A6 à la Tour de Salvagny. « Un raccordement avec l’A 432 aurait été préférable pour éviter de ramener les trafics sur Fourvière », argumente-t-il.
La question de la réduction des places dédiées au stationnement, incluse au PLU, motive la demande d’un vote séparé sur cette question par l'élu Lyon Divers Droite François Royer. La délibération est votée malgré les griefs opposés par Michel Havard, qui déplore la « densification urbaine » et le manque de vision à long terme dans l’organisation des déplacements  intra-muros.

De la petite enfance au seniors : L’Internat Favre et l’UGFRL 

Un petit air de Conseil général flottait à l’heure d’aborder les délibérations relatives à l’action sociale. Particulièrement au moment d’évoquer la tarification de l’Internat Favre. Il devrait augmenter de deux à quatre euros par mois. Un calcul basé pour chaque élèves sur le quotient familial.
Sauvé de la fermeture par le prolongement des financements d’Etat jusqu’à 2014, l’établissement fonctionnera toutefois en sous-régime. Moins d’élèves, de 72 à 60, et sept postes d’encadrement supprimés. En état de fait dû à la baisse des subventions d’Etat, mais également au « moindre accueil des collégiens » sur le site, pour l’adjoint à la petite enfance Yves Fournel.
Une pierre lancée dans le jardin de l’Hôtel du Département. En effet, le Conseil général, en charge des collèges, a toujo



Tags : conseil municipal |

Commentaires 8

Déposé le 08/07/2011 à 08h32  
Par maurice Citer

Quel scandale. C'est quoi l'ecretement ?

Déposé le 06/07/2011 à 14h25  
Par lulu Citer

Vous avez compris c'est le régne des barons, ils se foutent de nos problémes, la révolution est pour demain

Déposé le 06/07/2011 à 12h41  
Par Constator Citer

Un député = 7 100.15 € + indemnité représentative de frais de mandat de député = + 6 412.00 € 1er adjoint d'une ville de plus de 400 000 hab = 4 524.82 € Membre de la Communuaté Urbaine du Grand Lyon = 1 064.41 € Soit environ un toal de plus de 20 000 € après écrêtement = plus de 17 300 € A cela on ajoute des véhicules de fonction avec chauffeur, frais divers et varié sur le compte de la municiipalité et/ou de la Collectivté dont vous dépendez, et nous obtenons des élus inutiles et incompétents qui coûtent près de 500 000 € à l'année à la Collectivité (député cumulard dans l'exemple). Tout cela sans parler du cumul possible de retraite antécédent... et peu importe du taux de participation aux élections, les avantages et autres indemnités ne sont pas impactées. Elle est pas belle la vie d'élus !!!

Déposé le 06/07/2011 à 07h34  
Par patrice Citer

Regardez ces visages dynamiques sur cette photo,ils ont l'air de roupiller ces brebis;bravo au photographe de lyon mag qu'est ce que vous faites le matin pour dormir comme ça????

Déposé le 05/07/2011 à 17h46  
Par lolo Citer

tous a la manisfétation organiser sur facebook ,fr contre ces élus pourris

Déposé le 05/07/2011 à 17h32  
Par Constator Citer

Entre ceux qui vendraient père et mère pour bénéficier d'une voiture avec chauffeur et ceux qui dénonceraient leurs voisins pour assouvir leur gloriole et les avantages du poste, nos trop chers élus sont complètement déconnectés de l'intérêt général. http://www.rue89.com/2010/10/06/du-maire-au-president-ce-que-gagnent-nos-chers-elus-169885

Déposé le 05/07/2011 à 15h23  
Par josé Citer

les contribuables font du social avec leurs élus, en leurs payant des gueuletons, des voyages, comme dit bernard, ils se la pétent nos élus de merde

Déposé le 05/07/2011 à 14h10  
Par bernard Citer

la classe polititique municipale ptdrrrrrrrrrrrrrr , des bons a nibes ces mecs,qui se la pétent sur le dos du contribuable!!lisez leurs cv mdrrr

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.