Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Procès : lourdes peines contre les dirigeants de Sogelym

Quatre dirigeants du promoteur immobilier lyonnais Sogelym Steiner ont été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Lyon à des peines de prison, la plupart avec sursis, pour avoir réalisé des travaux personnels aux frais de leur entreprise ou de ses clients. Une soixantaine d'artisans ont également été condamnés pour avoir établi des fausses factures entre 1997 et 2002.
Reconnu coupable d'avoir fait payer par son entreprise la rénovation de sa maison à la Chapelle-du-Chatelard dans l’Ain pour 760 000 euros, Jean-Michel Porte, ancien directeur régional de Sogelym, a été condamné à trois ans de prison, dont un an ferme, et 100.000 euros d'amende.
L'ancien président-fondateur de Sogelym, Jean-Claude Condamin, a été condamné à 30 mois de prison avec sursis et 150 000 euros d'amende pour avoir fait payer par l'entreprise des travaux dans son chalet à Courchevel et son appartement lyonnais.
Antoine Cottard, DG de la Sogelym, poursuivi pour avoir fait refaire un presbytère lyonnais, a été condamné à deux mois de prison avec sursis et 4 000 euros d'amende, et Laurent Jutton, directeur financier, accusé d'avoir fait refaire sa cuisine, à six mois de prison avec sursis et 5 000 euros d'amende.
Coupables d'abus de biens sociaux, recel d'abus de biens sociaux, faux en écriture et abus de confiance, les anciens dirigeants et artisans impliqués ont également été condamnés, au civil, à verser près d'un million d'euros de dommages et intérêts à la Sogelym.



Tags : procès | sogelym | immobilier | condamin |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.