Législatives : Eric Lafond flingue le Modem du Rhône

Législatives : Eric Lafond flingue le Modem du Rhône
Eric Lafond - DR

Le candidat orange aux Municipales de 2008 se montre très virulent contre l’exécutif du Modem du Rhône, auquel il reproche d’avoir bradé l’indépendance du centre en présentant une liste d’union dans les 14 circonscriptions du Rhône aux législatives.

Dans le viseur d’Eric Lafond, le président départemental du Modem. "La publication des noms des candidats pour les législatives du ‘centre pour la France’ marque une triste fin de parcours pour le Modem dans le Rhône", peste Lafond par voie de communiqué lundi. M Isaac-Sybille porte une lourde responsabilité dans ce qui constitue un effacement complet de cette force politique du territoire."  Pour le centriste, Isaac-Cybille mais également la déléguée Anne Pelet ont achevé "cette dilution." "Au motif d'une discussion avec la 'famille' du centre, M Isaac-Sybille a abandonné la plupart des circonscriptions pour un soutien à sa candidature de toutes les étiquettes qu'il a pu récolter (...) Le soutien ou le terrain libre laissé au Nouveau centre ou au Parti radical marque un net déplacement à droite et l'abandon de l'idée d'un centre indépendant." Eric Lafond pointe également "le désintérêt complaisant du siège national." Le conseiller du 3e arrondissement n’abandonne pas pour autant ses ambitions législatives. Il sera candidat sur la 3e circonscription du Rhône et aura face à lui Laëtitia Chabanole, qui portera les couleurs de l’Alliance radicale et centriste.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Marie le 24/05/2012 à 11:00

Probablement un des seuls types intègre au centre. Et il le paye cher d'ailleurs.

Signaler Répondre

avatar
ah? le 22/05/2012 à 10:41

Le voilà centriste maintenant!

Signaler Répondre

avatar
libre ! le 22/05/2012 à 10:29

Lafond a raison, Issac Sybille est en totale contradiction avec ses déclarations précédentes où il souhaitait un modem qui "fasse un bon score" aux législatives. Il a signé la mort du modem. L'indépendance du centre passe par des candidatures autonbomes dans toutes les circonscriptions.

Signaler Répondre

avatar
Ex Udf le 22/05/2012 à 06:24

Le Centre n existe plus car les vrais centristes sont à l UMP. Les anciens Centristes ne se reconnaissent plus dans les démarches de Bayrou et consors

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.