Asvel Arena : "On repart de zéro"

Asvel Arena : "On repart de zéro"
Roland Tchénio et Gilles Moretton - LyonMag

Le projet de salle multifonction de l’Asvel, qui doit abriter la future Tony Parker Academy, est au point mort. Le président de la SPSM Roland Tchénio, qui gère ce dossier, et Gilles Moretton, le président de l’Asvel ont confirmé l’abandon des négociations sur le site villeurbannais d’ABB, où devait s’implanter la future enceinte.

Après une piteuse 12e place en Pro A, l’Asvel joue les prolongations d’une saison déjà compliquée sur un tout autre terrain. Sa salle multifonction qui devait voir le jour en 2015 à Villeurbanne, sur le site de l’usine ABB, fait ses cartons sans les avoir jamais vraiment déballés. Le foncier local est devenu inabordable. 1/5 du terrain appartenant à une société privée, cette dernière a fait monter les enchères. Roland Tchénio évoque des "sommes astronomiques." Les 4/5 restants, propriété du Grand Lyon, étaient pourtant promis à l’Arena. Mais le propriétaire de la pièce du puzzle manquante, la société HomeBox, est restée inflexible sur son prix.
"L’Asvel aura une salle multifonction de 10 000 places", promet pourtant Gilles Moretton. Sauf qu’il n’y a plus de feuille de route. Et que le problème du foncier n’est que l’arbre qui cache la forêt. "On a été beaucoup trop ambitieux avec ce projet", reconnait Roland Tchénio. Le coût du futur ouvrage, 130 millions d’euros, a été sérieusement revu à la baisse. 40 millions d’euros au maximum. Une bourse suffisante pour s’offrir le stade modulable monté par GL Events à Londres pour les JO, qui doit abriter les épreuves de basket. Ce qui ne résout pas la question du site.
"Toutes les solutions sont envisageables, dans l’agglomération y compris", annonce Moretton. De quoi relancer durablement la piste Gerland. D’autant que le foncier constructible villeurbannais n’est pas extensible. "Un autre projet avec d’autres acteurs", prévient Gilles Moretton, qui assure que ces atermoiements n’inquiètent pas Tony Parker. "Tony ne va pas se détourner de l’Asvel", explique Moretton. Même si Tchénio en convient, l’Asvel "repart de zéro."

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
suncity le 20/06/2012 à 21:19

vive la France !! et quand je lis picsou et titou sa fait peur pour l'avenir de notre pays et de nos gosses on va redevenir au temps des cavernes avec ces ploucs

Signaler Répondre

avatar
Franck le 20/06/2012 à 18:33
titou a écrit le 20/06/2012 à 16h26

Si seulement les responsables de l'OL étaient aussi lucides que ceux de l'ASVEL et qu'ils se rendent compte de la stupidité de ce projet de stade des lumières totalement inutile. Le stade de Gerland n'est jamais rempli alors à quoi servira un stade de 60 000 places ?

Quel rapport avec l'ASVEL?? Apprend à lire un article, neuneu!

Signaler Répondre

avatar
titou le 20/06/2012 à 16:26

Si seulement les responsables de l'OL étaient aussi lucides que ceux de l'ASVEL et qu'ils se rendent compte de la stupidité de ce projet de stade des lumières totalement inutile. Le stade de Gerland n'est jamais rempli alors à quoi servira un stade de 60 000 places ?

Signaler Répondre

avatar
Picsou le 20/06/2012 à 10:31

Bientôt ce sera l'abandon du Stade des lampions à Décines...
http://www.boursorama.com/cours.phtml?symbole=1rPOLG
Voir le cours de OL Groupe après une souscription à 24 euros !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.