Lyon pourrait perdre Le Bec

Lyon pourrait perdre Le Bec
Le Rue Le Bec fermera-t-elle définitivement ses portes ? - LyonMag

L'hebdomadaire Le Potins d'Angèle révèle jeudi que le chef lyonnais serait sur le point de quitter la Confluence, où il a installé en pionnier son enseigne-concept La Rue Le Bec, pour tenter l’aventure à Shangaï.

L’information a été confirmée par le sénateur-maire de Lyon Gérard Collomb, rapporte Le Progrès dans son édition du jour. Ouverte en 2009,  la Rue Le Bec propose un concept, très ambitieux, autour d’une rue piétonne dédiée à l’art de vivre à la française : restaurant, boulangerie, cave à vin, maraicher, fleuriste, avec une salle de réception privatisable. Le site des anciens salins de Lyon, où se situe le restaurant, avait déjà fait l’objet d’une rumeur de reprise en août 2011, par l’enseigne Hippopotamus, qui s’est finalement installée au pôle de loisirs et de commerces de Confluence. Il faudra pour autant doter les 2 000m2 que Le Bec laisserait derrière lui. Lors d’un déplacement en Italie à l’automne dernier, le maire de Lyon s’était montré très séduit par un concept basé dans l’ancienne fabrique de vermouth Carpano de Turin, baptisé Eataly. Une sorte Disneyland des produits italiens qui concentre sur un seul site gigantesque la crème de la crème du goût. Epicerie géante mais fine, tarifs élevés pour circuits courts, restaurants thématiques, esprit slow-food. Opposable à la philosophie de Collomb. "Ils pourraient être intéressés par une installation à Lyon", confiait alors le maire de Lyon. A suivre

Tags :

le bec

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Unlyonnais le 23/06/2012 à 09:47

Après Le Bec sur les docks, à qui le tour au CC de la Confluence de Gérard Collomb ?

Signaler Répondre

avatar
Dédé le 22/06/2012 à 22:46

C'est surtout qu'il est à l'agonie financière et au bord du dépôt du bilan depuis des mois... et que l'aventure asiatique est un point de départ plus glorieux que la faillite

Signaler Répondre

avatar
jm le 22/06/2012 à 15:16

@béby. Qu'en termes crus ces choses là sont dites ! Les difficultés de la fausse économie à la française viennent de la confusion entre communication-subvention et réalité économique.

Signaler Répondre

avatar
béby le 22/06/2012 à 11:06

Il a raison LE BEC, l’économie fleurissante est en Asie et la France s'appauvrie tous les jours. les derniers qui bossent en France travaille pour payer les allocs de ceux qui glandent toute la journée rue de la République, mais pour combien de temps encore!

Signaler Répondre

avatar
jm le 21/06/2012 à 20:14

Notre bon rayonneur va-t-il encore une fois masquer un de ses foirage par un autre encore plus couteux ?

Signaler Répondre

avatar
eh beh le 21/06/2012 à 17:35

La Confluence, une réussite de Gérard Collomb. A qui l'échec?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.