A Lyon, le calvaire d'un adolescent devenu esclave sexuel de sa famille

A Lyon, le calvaire d'un adolescent devenu esclave sexuel de sa famille
Photo d'illustration - DR

Un couple a été écroué après plusieurs mois d'enquêtes de la brigade de protection de la famille.

Un jeune garçon de 12 ans, placé dans une famille d'accueil depuis 2004, a finalement révélé aux forces de l'ordre le calvaire que lui ont fait subir ses parents et ses frères. Cette famille habitant la Duchère dans le 9e arrondissement de Lyon est connue depuis deux décennies pour ses comportements limites, trois des cinq enfants sont d'ailleurs placés hors du foyer.
Sauf que la victime qui a décidé de parler continuait de voir ses parents un samedi après-midi par mois. C'est là que ses proches "profitaient" de lui au sens propre. Sodomisé par son père et son frère, violé par sa mère et sa soeur, obligé de regarder des films X ou d'assister à des actes zoophiles, l'enfant est traumatisé, tout comme l'ensemble de la fratrie. Les parents sans emploi vivaient des allocations et passaient une grande partie de leur argent dans l'achat de matériel high-tech pour pouvoir visionner des films pornographiques.
La justice a décidé de laisser libre un frère et une soeur, considérés à la fois comme victimes et suspects. Les parents devraient être mis en examen et prochainement jugés.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
fredd le 17/04/2013 à 18:55

Y a vraiment des cinglés

Signaler Répondre

avatar
aya le 16/04/2013 à 00:03

et vous ca vous dérangé pas de de mélanger homosexualité sur une histoire d'un enfant traumatiser vous faite de sont histoire une affaire personnel pour votre propre interet je trouve l'histoire de cette enfant terrible ont ne parle pas de vous mais de lui alors essayer de penser a ce' pauvre gamin j'ai moi même subi des attouchement a 6 ans j'en et 39 maintenant mais je n'oublierai jamais

Signaler Répondre

avatar
abcdefgh le 08/11/2012 à 14:17

ça vous dérange pas de tout mélanger quand il s'agit d'insinuer que les homo vont faire croire à leurs enfants qu'ils sont le fruits de 2 personnes de même sexe. ou quand il s'agit de dire qu'on va autoriser les unions à trois ou avec des animaux ou que les homo vont faire de leurs enfants des pervers ou toute autre débilité du même acabit.

Signaler Répondre

avatar
Kelonte le 08/11/2012 à 13:29

En Afrique du Sud, un enfant de 4 ans a été battu à mort parce qu'il refusait d'appeler papa l'amante de sa mère lesbienne.
Faut-il comme certains ici auprès des hétéros en tirer des conclusions que les lesbiennes tuent leurs enfants quand ces derniers n'appelle pas l'amante de leur mère papa ?
http://www.lifesitenews.com/news/4-year-old-killed-for-refusing-to-call-moms-lesbian-lover-daddy

Signaler Répondre

avatar
Michael Jeaubelaux le 08/11/2012 à 13:24
l'amour a écrit le 08/11/2012 à 12h30

cette famille est tortionnaire certes. elles n'en possède pas moins un père, une mère et des enfants traumatisés...

on pourrait s'attendre ç ce que cela vous ouvre les yeux et vous fasse prendre conscience que le fait d'avoir un père et une mère n'est pas ce qui compte le plus pour un enfant.
ce qui compte avant tout c'est l'amour qu'on porte à l'enfant, encore une fois.

mais rassurez vous, je ne m'attends pas à ce que vous compreniez le concept d'amour, vous pour qui le mariage n'est qu'une question d'intérêt...

Il est important pour avoir un débat utile de ne pas tout confondre.
Le mariage est une institution qui offre un cadre juridique aux futurs mariés et à leurs enfants.
C’est parce que l’union des époux peut donner naissance à des enfants, et donc intéresse le futur de toute la société, que l’intervention de l’Etat dans les affaires de deux personnes privées est fondée.
Lors d’un mariage, ni l’amour, ni la sexualité, ni les intérêts financiers des deux époux ne sont pris en compte. Si ces critères étaient pris en compte, ce serait contraire à la laïcité républicaine, qui assure la séparation de ce qui relève de « la Sphère privée » et ce qui relève de la « Sphère Public ».
Les seules conditions imposées sont les suivantes : qu’il n’y ait aucun empêchement pour que ce mariage soit conclu dans l’intérêt des époux et des enfants (époux déjà marié ailleurs car la polygamie est interdite en France, liens de parenté trop proches pour éviter des mariages incestueux) et que les deux époux soient de sexe différent pour pouvoir assurer une descendance.
Par ailleurs vous affirmez que ce qui compte le plus pour un enfant ce n’est pas d’avoir un père et une mère, c’est d’être aimé.
Je ne vous contredirai pas sur le fait qu’ aimer et être aimé est ce qui compte le plus pour tout être humain.
Outre que l’expression « parents de même sexe » est une supercherie, une construction sémantique élaborés par ceux qui veulent semer la confusion dans les esprits ; car tout le monde sait, et c’est incontestable qu’un enfant ne peut avoir que des parents de sexe différents ! Si n’est pas le cas, qu’on me le dise !
Mais le mariage n’est en rien une garantie sur l’amour que se porte ou se porteront les époux ou sur l’amour qu’ils vont donner à leur enfants !
Pas plus le mariage entre deux personnes de sexes différents, que celui, éventuel, entre deux personnes de même sexe, si le projet de loi du Gouvernement est voté !
En ce qui concerne le projet de loi du Gouvernement, Il convient de débattre sur les vraies questions et sur les conséquences posées par le texte, et non pas de débattre de questions privées ou intimes, qui n’ont rien à faire dans le débat, comme la sexualité, les sentiments ou l’amour !
Je comprends bien que les partisans de cette loi souhaitent détourner l’attention sur d’autres questions que celles posées ; ils ont la liberté de le faire, mais ceux qui s’opposent à cette loi ont aussi le droit de ne pas tomber dans tous les pièges qui leur sont tendus !
C’est pourquoi il est nécessaire d’éclairer l’opinion publique par un large débat et beaucoup d’informations.
C’est ce qui pourra être fait lors de la « Marche Solidaire », à l’initiative de « Cosette et Gavroche » qui est une « Manif pour tous » ceux qui souhaitent s’exprimer contre le projet de loi, ou s’informer sur ses implications.
Elle aura lieu le samedi 17 Nov. A 15h00 Place Carnot à Lyon (métro Bellecour).
Tous ceux qui souhaitent s’informer seront les bienvenus !
Venez nombreux !

Signaler Répondre

avatar
l'amour le 08/11/2012 à 12:30

cette famille est tortionnaire certes. elles n'en possède pas moins un père, une mère et des enfants traumatisés...

on pourrait s'attendre ç ce que cela vous ouvre les yeux et vous fasse prendre conscience que le fait d'avoir un père et une mère n'est pas ce qui compte le plus pour un enfant.
ce qui compte avant tout c'est l'amour qu'on porte à l'enfant, encore une fois.

mais rassurez vous, je ne m'attends pas à ce que vous compreniez le concept d'amour, vous pour qui le mariage n'est qu'une question d'intérêt...

Signaler Répondre

avatar
Michael Jeaubelaux le 08/11/2012 à 12:06
hétéro a écrit le 08/11/2012 à 11h40

et après les défenseurs de la famille traditionnelle vont nous venter les bienfaits de la famille hétéro...

voila qui prouve une nouvelle fois que le fait d'avoir un père et une mère ne garantie aucunement le bon développement de l'enfant.

m'est avis que ce jeune garçon aurait été bien plus heureux avec 2 parents de même sexe qui n'auraient pas abusé de lui.

Une telle affaire pose la question de la responsabilité de la Justice et de la Protection de l'Enfance dans notre pays, punir les parents et les frères et soeurs, n'ait en rien punir les responsables! Il faut que ceux qui ont failli soient eux aussi entendus pour étudier si, comment et pourquoi il y a eu ou pas, faute professionnelle et non assistance à personne en danger.

Signaler Répondre

avatar
Michael Jeaubelaux le 08/11/2012 à 12:00
hétéro a écrit le 08/11/2012 à 11h40

et après les défenseurs de la famille traditionnelle vont nous venter les bienfaits de la famille hétéro...

voila qui prouve une nouvelle fois que le fait d'avoir un père et une mère ne garantie aucunement le bon développement de l'enfant.

m'est avis que ce jeune garçon aurait été bien plus heureux avec 2 parents de même sexe qui n'auraient pas abusé de lui.

Comment osez-vous qualifier cette famille tortionnaire de "famille traditionnelle" ? Il faut vraiment que les partisans du mariage, de l'adoption, de la PMA, la GPA pour deux personnes de même sexe soit à court d'arguments, pour poster de tel message! Désolé, mais vous n'arriverez pas à débattre d'autres questions que les questions posées sur les conséquences "pour tous" du projet de loi du Gouvernement! On comprend que les partisans de ce projet de loi souhaitent à tout prix empêcher que le débat ait lieu dans l'opinion! Mais svp un peu de décence, et de retenue avant de poster de tels messages!

Signaler Répondre

avatar
hétéro le 08/11/2012 à 11:40

et après les défenseurs de la famille traditionnelle vont nous venter les bienfaits de la famille hétéro...

voila qui prouve une nouvelle fois que le fait d'avoir un père et une mère ne garantie aucunement le bon développement de l'enfant.

m'est avis que ce jeune garçon aurait été bien plus heureux avec 2 parents de même sexe qui n'auraient pas abusé de lui.

Signaler Répondre

avatar
thebestof69 le 07/11/2012 à 23:17
Guillaume1988 a écrit le 07/07/2012 à 21h31

Un mot : SULFATEUSE !

ils vivaient des allocations...si on avait coupe les allocs ils auraient été obligés d aller bosser .
la paresse est mère de tous les vices.

Signaler Répondre

avatar
Guillaume1988 le 07/07/2012 à 21:31

Un mot : SULFATEUSE !

Signaler Répondre

avatar
nine69 le 07/07/2012 à 13:39

"connue depuis deux décennies"... et la justice ne fait rien ! En revanche pour démanteler les réseaux de drogues de la Duchère et briller aux infos, ça se bouscule au portillon...

Signaler Répondre

avatar
suncity le 07/07/2012 à 11:39

peine de mort pour ces monstres

Signaler Répondre

avatar
gui38 le 07/07/2012 à 09:43

quelle horreur, on se croirait au moyen âge

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.