Mariage gay : pour NVB, "la loi s'applique à tous, y compris aux maires"

Mariage gay : pour NVB, "la loi s'applique à tous, y compris aux maires"
Najat Vallaud-Belkacem a rappelé à l'ordre les maires réticents - LyonMag

Najat Vallaud-Belkacem était l'invitée mardi matin de la matinale du Mouv'.

La porte-parole du gouvernement en a profité pour revenir sur les déclarations de certains maires, opposés à l'idée de célébrer une union entre deux personnes homosexuelles. On se remémore que, dans le Rhone, une dizaine d'élus ont signé la pétition lancée par Jacques Bompard, le député-maire d'Orange (Ligue du sud, extrême droite).

Pour Najat Vallaud-Belkacem, "il n'est pas question de mettre un policier derrière chaque maire de France". Ainsi, dit-elle, "que certains maires essayent de contourner cette obligation en la confiant à leurs adjoints, cela arrivera sans doute". En revanche, la ministre se fait plus ferme en évoquant "ces mairies où les couples homosexuels seraient discriminés, et où il serait totalement impossible de célébrer ces mariages". NVB trouve "choquant d'entendre des élus dire publiquement qu'ils s'apprêtent à ne pas respecter la loi, voire à la violer. Il y a un devoir d'exemplarité de la part du personnel politique qui n'a pas été respecté".

Y aura-t-il, alors, d'éventuelles sanctions contre les maires fautifs ? Najat Vallaud-Belkacem se contente d'un simple avertissement : "La loi s'applique à tous, y compris aux maires". Le projet de loi sur le mariage gay sera étudié mercredi en conseil des ministres ; il arrivera au Parlement durant la deuxième quinzaine de janvier, à l'issue d'une grande phase de concertations avec les différents acteurs de la société civile.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zoe le 07/11/2012 à 21:04

Et si elle se taisait......ça nous ferait des vacances

Signaler Répondre

avatar
jm le 06/11/2012 à 16:27

Le Régime Collomb appelle la loi quand ça l'arrange et crache dessus quand il faut (cumul).
Lyonnais, comme on fait son lit on se couche ! Bravo gégé

Signaler Répondre

avatar
Nico le 06/11/2012 à 15:54

Et la désobéissance civile chère à nos altermondialistes-gauchistes ? Mémoire sélective ? Mensonge par omission ? Ou bien nous prend-elle vraiment pour des c… ?

Signaler Répondre

avatar
Tannhäuser le 06/11/2012 à 15:39

La loi n'est pas absolue, elle peut changer (la preuve c'est qu'on veut la faire changer) dans un sens ou dans un autre. Il est sot de dire qu'il n'y a rien au-dessus de la loi, puisque les principes de conscience lui sont supérieurs. C"est la raison pour laquelle on reconnaît le droit à l'objection de conscience.
N'a-t-on pas reproché à Maurice Papon d'avoir obéi à la loi? QUand il recevait des ordres qui heurtent une conscience bien formée, il aurait dû dire non. Dire non peut se faire au péril de sa vie. Dieu merci, nous sommes dans un contexte moins délicat, toutefois, veillons à ne pas absolutiser la loi, quelle que soit cette loi. Reconnaissons que des principes peuvent lui être supérieurs.

Signaler Répondre

avatar
Tannhäuser le 06/11/2012 à 15:35

NVB est très jolie, mais elle est bête.
Si des maires annoncent que cette réforme du droit de la famille, qui n'est pas encore passée (et qui ne passera peut-être pas), leur pose des problèmes de consciences. Ils disent qu'ils ont l'intention de s'y soustraire. Cela signifie que cette réforme est inopportune et elle n'a pas lieu d'être, tout simplement parce qu'elle est mauvaise. Il faudrait qu'une réforme aussi grave suscite une approbation quasi générale, on nous sommes très loin du compte. La gauche ne disait-elle pas de Sarkozy qu'il divisait les Français ? Et pourtant, que sont-ils en train de faire, nos gouvernants ? Ils créent une fracture dans le corps social.
Ce ne sont pas les maires qui sont à fustiger, mais ceux qui les mettent en situation difficile où, au nom de leur conscience, ils ne peuvent que désobéir.

Signaler Répondre

avatar
Michael Jeaubelaux le 06/11/2012 à 14:10

NVB a-t-elle condamné les Maires qui se sont donné le droit de procéder à des parodies de mariage d'homosexuels revendiqués ? NON! Alors comment peut-elle prétendre à la moindre crédibilité!

Et puis pour pouvoir condamner qui que ce soit, encore faudrait-il que la loi soit votée! Ce n'est pas encore fait!
En tous cas, contrairement à ce qu'espéraient les activistes GLBT, "l'Egalité c'est pas pour 2012"!

Signaler Répondre

avatar
Nouvelle Vilaine Bête le 06/11/2012 à 13:35

Je trouve qu'elle est grave, elle devient insupportable à chaque fois qu'elle ouvre la bouche, pauvre gouvernement

Signaler Répondre

avatar
belle qu'a saime le 06/11/2012 à 13:27

Tais toi.....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.