Jeanine Paloulian, journaliste politique : "Sans les Verts, Collomb pourrait faire le Grand Chelem à Lyon"

Jeanine Paloulian, journaliste politique : "Sans les Verts, Collomb pourrait faire le Grand Chelem à Lyon"
Jeanine Paloulian - LyonMag.com

Jeanine Paloulian, journaliste politique et présidente du club de la presse de Lyon, était l’invitée ce lundi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.

Les élections municipales ont maintenant lieu dans quinze mois. Pour Jeanine Paloulian, Gérard Collomb a de fortes chances d’être réélu pour un troisième mandat. "On n’est jamais totalement assuré mais disons qu’il est sur la bonne voie. Il a un maximum de chances d’être réélu à Lyon".

D’où vient le danger pour Gérard Collomb pour cette prochaine échéance ? "C’est une très bonne question ! Moi-même je serais tentée de vous dire que s’il n’y avait pas les Verts pour venir le titiller, j’aurais parié que Gérard Collomb pouvait faire le grand chelem sur Lyon".

En effet, Philippe Meirieu et Pierre Hémon, en tête, ont annoncé leur volonté de présenter des listes dans les neuf arrondissements. "Je leur souhaite bien du plaisir. Mais cela peut jouer car ils auront nécessairement un capital électoral qui va se reporter sur eux et qui au deuxième tour pourra manifester de l’incompréhension et de la mauvaise humeur. Au final, qu’est ce qu’ils feront à Gérard Collomb ? Qu’est ce qu’ils lui feront ? Un croche-patte ? Ils l’empêcheront juste de faire le Grand Chelem", assure la journaliste politique.

Les Verts vont-ils rallier Gérard Collomb ? "Je ne sais pas ce qu’ils vont faire. Mais si j’avais un conseil à leur donner, ce serait de rallier Gérard Collomb. Mais je ne sais pas s’ils iront jusqu’au bout. La question est de savoir qui ils ont derrière eux. Il y a des gens qui tiennent la route mais il y a aussi une sacrée équipe de branquignoles".

L’enjeu de ces prochaines élections pour Gérard Collomb est aussi de renouveler son équipe. Pas mal de membres de son exécutif ne vont pas poursuivre. "Il est confronté à une problématique qui est la même pour tous les élus. Il est rattrapé par le cumul des mandats. De plus, dès qu’ils ont fait deux mandats ils commencent à être atteints par une limite d’âge. Ensuite il faut faire rentrer des jeunes pour créer un nouveau souffle et une nouvelle dynamique dans l’équipe. Donc c’est vrai que c’est beaucoup plus dur politiquement de faire sortir des gens qui ont été des collaborateurs loyaux ou de bons serviteurs pour faire rentrer des gens qui n’ont pas encore fait leurs preuves. Mais il faut leur faire à tout prix car il faut que cette équipe municipale soit aussi le reflet de l’évolution de la ville", explique Jeanine Paloulian.

Des noms qui circulent ? "Il y en a beaucoup qui ont circulé. Je ne prendrai pas de pari car il est beaucoup trop tôt. Mais on voit inévitablement arriver des jeunes qui auront des postes à responsabilité. David Kimelfeld inévitablement de la même manière pour Thierry Philip et Thomas Rudigoz".

Concernant la droite lyonnaise, la situation est plus compliquée. "On est complètement dans le flou. Ils sont quatre : Michel Havard qui a a priori la légitimité, Nora Berra qui est une femme, qui incarne la diversité et qui a une expérience ministérielle, Denis Broliquier qui est en train de se faire une virginité politique et qui fait du bon travail sur le 2e arrondissement et Emmanuel Hamelin qui a été parlementaire. Je vais vous dire très honnêtement : si on cherche un leader charismatique, une espèce de Zorro ou un sauveur de la droite à Lyon, c’est peine perdue. Aucun de ces quatre là ne s’imposera par rapport aux trois autres", confie la présidente du club de la presse de Lyon.

Et concernant George Fenech et François-Noël Buffet ? "François-Noël Buffet est malin puisqu’il a commencé par dire qu’il fallait qu’Oullins soit le dixième arrondissement de Lyon. Dès lors qu’on est maire dans un arrondissement, on peut être maire de Lyon. Il a des qualités sauf que pour l’instant personne ne le connaît à Lyon. Pareil pour Georges Fenech : il a son expérience et il a fait un certain travail. Encore faut-il avant de gagner une élection rassembler des troupes. La vraie formule, c’est que nos quatre mousquetaires lyonnais se mettent d’accord entre eux et qu’il fasse une dream team pour espérer envisager quelque chose. A partir de ce moment là, qu’ils commencent par gagner des arrondissements. Après, on continuera à discuter mais avant de faire quoi que ce soit il faut reconstituer des forces militantes".

La droite peut attaquer Gérard Collomb sur plusieurs thèmes. "Un manque de démocratie, la Confluence, son autorité... Lors d’une élection locale, un électeur sur deux ne sait pas pour qui il va voter contrairement aux élections présidentielles et législatives. Mais très honnêtement je pense que les Lyonnais pensent qu’ils ont un bon maire avec Gérard Collomb".

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
spartacus le 16/01/2013 à 15:01

Sans rire, y a pas erreur ? elle est vraiment journaliste ? Ou bien travaille t-elle peut-être pour "le château" ?

Signaler Répondre

avatar
palouloute à millon le 07/01/2013 à 18:39

What the dress code !

Signaler Répondre

avatar
durdur le 07/01/2013 à 18:35

La retraite est à quel age chez les journalistes

Signaler Répondre

avatar
valerie le 07/01/2013 à 16:39

le seul qui peut battre colomd c est hamelin avec c est reseaux !!!

Signaler Répondre

avatar
coolio le 07/01/2013 à 15:42

excellente janine.

Signaler Répondre

avatar
souvenir le 07/01/2013 à 15:09

De Million à Collomb quel beau parcours !

Signaler Répondre

avatar
Yvan de Lyon le 07/01/2013 à 13:13

Toutes ces histoire autour du grand chelem, du locataire actuel de l'hôtel de ville, ne sont que pure spéculations.

Il ne se représentera pas.

Son dauphin, il l'a choisit lors des dernières législatives.

Signaler Répondre

avatar
le gaulois est de retour le 07/01/2013 à 13:02

c est vrai qu'elle ressemble a la mere soleil

Signaler Répondre

avatar
ettassoeur le 07/01/2013 à 12:11

et LYON MAG à minima

Signaler Répondre

avatar
ettassoeur le 07/01/2013 à 12:09

une lavette asservie, un journaliste de plus dans ce cas !

Heureusement qu'il nous reste LYON CAPITALE pour bénéficier des analyses politiques locales non polluées et dénuées d'intérêts croisés dans l'ombre

Signaler Répondre

avatar
gérontologie le 07/01/2013 à 10:28

A la retraite !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.