Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Martial de Braquilanges - LyonMag

Général de Braquilanges, gouverneur militaire de Lyon : “Environ 800 Lyonnais au défilé du 14 juillet sur les Champs-Elysées”

Martial de Braquilanges - LyonMag

Le général Martial de Braquilanges, gouverneur militaire de Lyon, était l’invité ce jeudi de Jazz Radio pour l’émission Ça Jazz à Lyon, proposée en partenariat avec LyonMag.com.

LM : Les célébrations du 14 juillet mettent à l’honneur chaque année les différents corps d’armée, notamment lors du défilé des Champs-Elysées à Paris qui aura lieu dimanche matin. Quelles seront les unités lyonnaises qui seront représentées dans ce défilé ?
"Les unités lyonnaises seront avant tout celles qui ont participé à l’opération du Mali. Elles seront mises à l’honneur sur les Champs-Elysées. On retrouvera donc l’état-major de la 3e brigade mécanisée qui est implantée à Clermont-Ferrand, la banlieue de Lyon si je puis dire. On trouvera aussi des unités du 68e régiment d’artillerie d’Afrique de la Valbonne. Ce sont ces unités qui fournissaient le gros de l’appui feu artillerie sur place. N’oublions pas non plus la base du Mont Verdun, base importante puisque c’est à partir de là que s’élaboraient les ordres d’appuis aériens de la chasse et des avions de transport."

LM : Combien d’hommes seront alors représentés ?
"On a plusieurs milliers d’hommes qui défilent à pied. Pour la partie lyonnaise et environs, on comptera environ 800 personnes."

LM : Comment se prépare-t-on pour ce défilé ? Ca demande quelques jours ? Plusieurs semaines ?
"A Paris, c’est un peu plus long. Traditionnellement les gens se mettent en place une dizaine de jours avant la date fatidique du 14 juillet sur les environs de Paris pour répéter le défilé motorisé qui compte plusieurs centaines de véhicules et le défilé à pied."

LM : A Lyon, le traditionnel défilé a lieu la veille, samedi à 9h du matin. Ce sont les mêmes corps qui vont défiler ?
"Non ce ne seront pas les mêmes corps. Il y aura effectivement certaines unités du 68e régiment d’artillerie qui seront présentes. Pour le reste, ce seront des unités implantées sur Lyon. Il y aura le 7e régiment du matériel, on aura aussi quelques chasseurs alpins et d’autres unités de Valence ou de la police… Il y aura une patrouille de trois chasseurs Mirage 2000C qui survoleront le site, sauf conditions météorologiques défavorables."

LM : Comment vous allez faire pour diriger cette cérémonie, comment va-t-elle se dérouler ?

"C’est une cérémonie traditionnelle. Nous n’avons pas le même niveau de préparation qu’à Paris. Là c’est une répétition décentralisée qui est effectuée au sein des différentes garnisons. Toute cérémonie démarre par une présentation au drapeau place Lyautey. Les troupes descendent ensuite le cours Franklin-Roosevelt à pied et motorisé. Avec passage à la fin des aéronefs au dessus de la prise d’arme."

LM : Que représente encore aujourd’hui pour les militaires de défiler lors de la Fête Nationale ?
"Les militaires y sont très sensibles, ce n’est pas uniquement la reconduction de ce qui se fait. Le 14 juillet représente avant tout une date du rassemblement du pays, quelle soit que soit l’orientation ou le parcours des citoyens. Et puis c’est l’occasion pour les armées de se présenter à la nation et à la nation de rendre hommage aux militaires qui les servent, parfois jusqu’au sacrifice de leur vie."

LM : Cette année a été forcément particulière avec l’opération Serval au Mali. Des troupes lyonnaises sont toujours déployées sur place ?
"Oui nous avons des gens du 7e régiment des matériels qui détachent un certain nombre de personnels pour assurer des opérations de maintenance dans des conditions climatiques et d’environnement difficiles. Nous avons des unités au Liban, en Afghanistan, en Afrique au Tchad et en Centrafrique. 8500 personnels sont projetés en opération."

LM : Quelles sont leurs missions ?
"En général, c’est une mission de rétablissement de la sécurité, d’éradication de la menace. La composante militaire s’efforce à un retour à la vie normale pour la population, c’est l’objectif premier."

LM : Vous sentez encore que l’armée fait rêver les jeunes Lyonnais ?
"J’en suis persuadé et je le constate. Je me déplace dans tous les régiments et toutes les formations implantées sur le quart Sud-Est du territoire national. Et je vois à travers mes rencontres les jeunes engagés et leur volonté de dépassement de soi, de découverte, d’intérêt général. Et c’est la première fois que je remarque dans les sondages que les Français n’étaient majoritairement pas favorables à une baisse du budget de la Défense."

LM : Vous sentez que la population est consciente de votre travail ?
"Oui parce que cette action des militaires est globalement très appréciée par la population française."

LM : Du coup vous attendez beaucoup de monde samedi ?
"Je souhaite toujours que l’affluence soit réelle pour ces événements à caractère patriotique. Ca fait du bien à nos soldats et à la population."



Tags : 14 juillet | militaires |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.