Lyon : l'infirmière soupçonnée d'escroquerie à la Sécu se défend

Lyon : l'infirmière soupçonnée d'escroquerie à la Sécu se défend
DR

Elle aurait détourné plus d'un million d'euros entre octobre 2009 et avril dernier en établissant de fausses factures (surfacturations et actes fictifs) au préjudice de la Sécurité Sociale.

Cette infirmière de 53 ans de Vaulx-en-Velin a été mise en examen jeudi pour escroquerie et placée sous contrôle judiciaire. Pas question pour la quinquagénaire d'en rester là ; elle a convoqué la presse samedi afin de livrer sa propre version des faits. C'est avec ses avocats que l'infirmière a affirmé que toutes les factures établies étaient bien réelles avançant le fait qu'elle faisait des journées parfois à plus de 20 heures. "Parfois, je débute ma journée à 4h30 pour la terminer à minuit et demi", a-t-elle déclaré. Les enquêteurs ont en effet saisi sur ses comptes plus de 800 000 euros, une somme justifiée selon l'infirmière par "le résultat de trente années d'économie". La brigade financière de la Sûreté départementale poursuit son enquête ; l'infirmière a elle interdiction d'exercer son activité en libéral.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mymy le 02/12/2015 à 17:52

Par contre il existe un texte qui s'appelle la Nomenclature général des actes Professionnels ou tout le mode d'emploi est précisé et sauf erreur de ma part cette gentille infirmière a signé une convention avec la CPAM ? Mince sinon elle peut retourner travailler dans le service public au moins elle ne pourra plus commettre d'erreurs de facturation. Bravo aux enquêteurs

Signaler Répondre

avatar
Papi le 10/06/2015 à 03:41

La somme de 800 000 € est considérable pour des gens qui galère et n'arrive mêmes pas a vivre décamment ,si l'infirmière avec toutes les misères qu'elles a côtoyé n'a qu'une idée en tête se sécurisé financièrement ! Au lieu, de faire un don pour les restos du cœurs...à cette âges ,ou est donc passe sa sagesse ? L'argent ,déshumanise les personnes toujours avident de plus argent et ne laisse que peut de place au cœur...j'espère au moins qu'elle a bien mérité cette somme.Que la justice soit rendu et ne pas porté, de. Jugement de valeur.

Signaler Répondre

avatar
SOUTIEN le 29/07/2014 à 11:06
vixi a écrit le 13/07/2014 à 13h18

Une infirmière qui vient pour un acte ne peut pas en faire 2 .C'est à dire que si l'infirmière vient piquer un patient invalide et alité pour le diabète et qu'il est au lit et qu'il est seul et veut allé au chiotte et faire sa toilette ,l'infirmière doit lui dire de se démerder parce que l'acte n'est pas payé.

Tout mon soutient à cette infirmière qui a coté tout ses actes que la sécu interdit .La sécu croit que les infirmières sont des bénévoles.

Je suis tout à fait d'accord avec vous. Nous ne sommes plus à l'époque des bonne soeur c'est un travail qui doit être complétement rémunéré.

Signaler Répondre

avatar
SOUTIENS le 29/07/2014 à 11:05

La réglementation est mal faite: elle à juste déclarer des actes réalisés que la sécurité ne veux pas que les infirmières déclares afin de faire des économies sur leurs dos. Pourquoi tous les actes réalisés ne sont pas payables? pour des économie à la sécu? mais elle peux en faire ailleurs au lieu de donner des médicaments et des soins médicaux gratuitements à des personnes en situation irrégulière. Ceci est mon point de vu, il faut tout revoir car les incohérences sur les droits des français n'est pas juste ou est l'égalité.

Signaler Répondre

avatar
liligo le 15/07/2014 à 04:47

800 000€?!! Eh bah sava! Par contre quelle erreur d y avoir laissee sur ses comptes! Elle doit bien le regretter maintenant

Signaler Répondre

avatar
hamou le 14/07/2014 à 03:50

Bien dit - Idel - !!!

Signaler Répondre

avatar
john74 le 13/07/2014 à 23:41

Présomption d'innocence avant tout. La version de l'infirmière est loin d'être délirante.

Signaler Répondre

avatar
marand le 13/07/2014 à 17:01

Le comportement de certaines infirmières est scandaleux, je parle d'expérience. Pas de contrôle, mais quand le patient reçoit le décompte de l'assurance maladie, et qu' il constate certains soins qui n'ont pas été réalisés effectivement, cela le laisse songeur....

Signaler Répondre

avatar
gh38 le 13/07/2014 à 15:24

Tu vas voir... on lui devra encore de l'argent !

Signaler Répondre

avatar
mamy le 13/07/2014 à 14:52

vivre sur le dos de ses malades que soit disant elle aimait c est lamentable
se faire voir a la télévision ,elle ferait bien mieux de se cacher dans un trous de souris
sachez madame moi j ai travaillez 10 a 12 H par jour pendant 40 ans pour avoir une retraite de 650 euros et vous vous vivez grassement ,vous vous vanter d avoir acheter des appartements ,se n est pas grasse a votre labeur mais a des abus sur le dos de vos malades
c est des gens comme vous qui mettez a mal notre sécurité sociale
avec les sous que vous avez soit disant gagner ,pour moi malhonnetement ,faites donc un petit cadeau a vos patients
vos patients souffrent et vous que faites vous ??
vous les arnaquer sans qu ils le sachent surement
j ai honte pour vous

Signaler Répondre

avatar
République bananière le 13/07/2014 à 14:38

Scandaleux d'interdire d'exercer sans condamnation...

Signaler Répondre

avatar
idel le 13/07/2014 à 14:28

Moi-même infirmier libéral, une question me taraude l'esprit: Est-ce son chiffre d'affaire qui est de 1M€ sur 5 ans ou est-ce vraiment une fraude de 1M€ en plus de son CA?

je me pose cette question car, le CA moyen d'un infirmier libéral est de 80000€/an, la plupart du temps nous travaillons en binôme soient 80000€X2= 160000€ de CA par an pour un cabinet.

Ce qui fait 800 000€ pour 5 ans....

Si cette dame travaille seule, elle peut effectivement prétendre gagner 800 000€ de CA sur 5 ans, elle serait dans la moyenne, et si elle travaille plus que les autres (800000€ étant une moyenne) elle peut effectivement arriver à 1M€ sur 5 ans.

Après il faut savoir ce que la sécu entend par fraude.

Nos actes sont conventionnés, nous avons une nomenclature des actes qui est devenu complètement obsolète par rapport aux soins que nous effectuons quotidiennement.
A titre d'exemple: si l'on passe chez votre grand-père pour lui prendre la tension, lui donner ses médicaments, lui mettre ses bas de contention, lui instiller des collyres dans les yeux... bref des actes que toutes les infirmières de France font quotidiennement, il faut savoir que, pour la sécu, ces actes ne sont pas remboursables et que si l'infirmière facture ces soins et se fait rembourser par la CPAM c'est considéré comme une fraude.
Logiquement nous sommes sensés faire payer les patients et ils ne seront pas remboursés....

Je ne sais pas ce qu'a fait cette infirmière( actes facturés non effectués, facturation sur patient hospitalisé, mauvaise interprétation de la nomenclature...), je ne cherche pas à minimiser les faits, mais avant de la clouer au pilori il convient d'être très prudent sur le terme de "fraude".
Si demain nous faisons tous payer nos patients pour des actes qui, selon la sécu, ne sont pas remboursables, je vous laisse imaginer la réaction des patients et des familles.

Enfin: mais pourquoi la sécu attend 5 ans pour mettre fin à des agissements qu'elle considère comme frauduleux?

Signaler Répondre

avatar
vixi le 13/07/2014 à 13:18

Une infirmière qui vient pour un acte ne peut pas en faire 2 .C'est à dire que si l'infirmière vient piquer un patient invalide et alité pour le diabète et qu'il est au lit et qu'il est seul et veut allé au chiotte et faire sa toilette ,l'infirmière doit lui dire de se démerder parce que l'acte n'est pas payé.

Tout mon soutient à cette infirmière qui a coté tout ses actes que la sécu interdit .La sécu croit que les infirmières sont des bénévoles.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.