L'élection du président de la CCI de Lyon annulée ?

L'élection du président de la CCI de Lyon annulée ?
Philippe Grllot et Emmanuel Imberton - LyonMag

Le rapporteur public du tribunal administratif de Lyon a demandé ce vendredi matin l'annulation de l'élection d'Emmanuel Imberton à la tête de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon.

La décision a été mise en délibéré et sera probablement connue avant Noël. "Il y a un vice de procédure dans la tenue de l'élection",  a estimé le magistrat qui reproche au préfet du Rhône d'avoir outrepassé son pouvoir de tutelle.

Philippe Grillot, à l'origine de cette action en justice, pourrait ainsi retrouver de facto son poste de président en cas d'annulation confirmée. Ce dernier avait été écarté l'année dernière après ses déclarations sur la réforme de la régionalisation du dispositif consulaire. Une décision adoubée par le préfet du Rhône qui, à l'époque, avait déclaré qu'il ne voulait "pas trop de sang sur les murs".

Et le banni s'était bien gardé de communiquer sur son recours qu'il a lancé en janvier dernier, quelques semaines après avoir perdu la CCI. Une discrétion qui pourrait donc lui sourire et qui confirmerait que la vengeance se déguste froide.

X
6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Cadet le 16/11/2014 à 08:13

Les Francs Maçons ont agit car ils n aiment pas ceux qui ne sont pas freres

Signaler Répondre

avatar
c'est normal le 14/11/2014 à 19:38

Ah bah ils ont bien raison, étant donné que la CCI ne sert à RIEN (ERAI et autres cochonneries qui drainent des fortunes et crée des expat' pour AUCUN RESULTAT) et est une planque dorée pour les employés.

Signaler Répondre

avatar
Le préfet aux champs encore une fois le 14/11/2014 à 15:36

"Le représentant du préfet a en effet opéré un véritable coup d’État."

Serait ce vraiment une insulte que de dire que c'est encore un coup de ce Préfet en place, dont la mission est de représenter l’État, et qui privilégie ses relations personnelles de réseau à son devoir d'intérêt général ?

(p.m. les insultes publiques aux opposants du stade qui lui ont valu d'être convoqué par le Procureur, ou le certificat médical truqué pour justifier de l’euthanasie d'éléphantes en parfaite santé, etc...)..

La justice a peut être commencé à s'en apercevoir ....

Signaler Répondre

avatar
jacques le 14/11/2014 à 13:40

c'est normal que François Turcas réagisse

Signaler Répondre

avatar
Inkroyable le 14/11/2014 à 13:09

Et toujours Carenco dans les mauvaises décisions.
Rarement vu un préfet aussi incompétent.

Signaler Répondre

avatar
Mafialand le 14/11/2014 à 12:57

La mafia Lyonnaise a perdu une bataille mais pas la guerre!

Carrenco, Turquas ,Brum, vont réagir business is business

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.