Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Villeurbanne : Morales se maintient au second tour

Richard Morales, le candidat du Modem, se maintient au second tour des élections municipales à Villeurbanne, provoquant donc des triangulaires avec le maire sortant PS Jean-Paul Bret et l'UMP Henry Chabert.

“Nous serons présents au second tour.” Richard Morales, le candidat du Modem qui a obtenu 14,5% des voix au premier tour des élections municipales, a annoncé lundi après-midi qu’il se maintenait au second tour. “Le Mouvement démocrate est libre et autonome” a déclaré Richard Morales en ajoutant : “Mes adversaires ont alimenté une rumeur selon laquelle le Modem se rallierait avec la droite ou la gauche au second tour. Du coup, beaucoup de Villeurbannais n’ont pas osé voter pour moi de peur d’être trahis. Maintenant ils savent que ces rumeurs étaient infondées.”
Hier soir, le candidat centriste ne se disait pourtant pas formellement opposé à une fusion avec la liste de gauche “dans une dynamique d’union” car tout au long de sa campagne il n’a pas caché sa volonté de participer à l’exécutif après six ans dans l’opposition. Mais le maire sortant Jean-Paul Bret n’a pas démontré plus d’ouverture dimanche soir après l'annonce des résultats le plaçant largement en tête, que pendant sa campagne électorale, traitant toujours avec un certain mépris le candidat centriste. Et un ralliement à Chabert aurait discrédité Morales qui n’a jamais hésité à rappeler les casseroles judiciaires de l’ancien député de la Croix-Rousse et ancien lieutenant de Michel Noir.
Richard Morales a d’ailleurs minimisé la victoire du maire sortant, Jean-Paul Bret, qui a obtenu 46,5% des voix : “Le premier tour de ces élections municipales a été un vote sanction contre la politique de Nicolas Sarkozy et Jean-Paul Bret en a profité. D’ailleurs, il a fait campagne en promettant d’améliorer le pouvoir d’achat des gens. Mais il faudrait m’expliquer comment le maire va améliorer ce pouvoir d’achat alors qu’il fait partie de ceux qui taxent le plus les contribuables.”
Et Richard Morales reste confiant pour le second tour même s’il s’avoue “déçu” par son score. “J’espérais faire beaucoup plus.”
A noter que le candidat de l’UMP, Henry Chabert, déjà battu aux élections législatives de 2007, n’a recueilli que 23,8% des suffrages.



Tags : villeurbanne | Morales |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.