Bron : grève reconduite dans le lycée où une enseignante est victime d'antisémitisme

Bron : grève reconduite dans le lycée où une enseignante est  victime d'antisémitisme
DR Google Maps

Le personnel du lycée professionnel Tony Garnier réclame toujours des sanctions.

Ce mardi matin, une majorité du personnel a participé au mouvement. Il se poursuivra ce mercredi.


Les enseignants réclament des décisions disciplinaires par la direction de l’établissement à l’encontre des élèves accusés d'antisémites. Ces derniers avaient notamment réalisé des dessins montrant une enseignante criblée de balles, avec des inscriptions antisémites.

A de nombreuses reprises, le professeur avait pourtant rédigé des rapports, restés sans réponses. Le chef d’établissement s’est exprimé ce matin. Mais pour lui, il n’y a toujours pas suffisament de matière pour organiser un conseil de discipline. Selon le syndicat CGT éduc’action, le chef d’établissement, lui-même aurait jeté à la poubelle les dessins, "pour étouffer l’affaire".


Un rassemblement est prévu ce mercredi à 8h devant l’établissement. D’ici là, les équipes éducatives espèrent une décision du rectorat.  

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.