Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gérard Collomb - LyonMag

Absentéisme au Sénat : Gérard Collomb a quatre mois pour se ressaisir

Gérard Collomb - LyonMag

Ce mercredi, le Sénat a voté son nouveau règlement.

Et le texte n'est pas passé inaperçu puisqu'à la demande de son président Gérard Larcher, il comporte des sanctions destinées aux sénateurs les moins assidus.
Ainsi, un parlementaire qui sèche la moitié des votes solennels, des réunions de commissions ou des séances de questions au gouvernement sur un trimestre sera "mis à l'amende", il perdra 700 euros par mois, la moitié de son indemnité d'élu.
Et si le sénateur a pour habitude de ne pas se rendre à plus de la moitié de ces catégories de travail, toute son indemnité trimestrielle lui sera retirée.
Les seules excuses autorisées ont été communiquées : maternité, congé maladie qui se prolonge ou voyages trop longs pour les sénateurs d'outre-mer.

Autant dire qu'aucune de ces excuses ne s'applique au cas du parlementaire lyonnais le moins assidu de France, Gérard Collomb. Le maire de Lyon fait d'ailleurs partie du top 10 des sénateurs les moins présents aux séances et aux commissions. Avec 9 semaines d'activité et aucun rapport, il s'expose aux foudres de Gérard Larcher.

Ce dispositif de retenue financière sera appliqué dès le 1er octobre prochain. Autant dire que Gérard Collomb a quatre mois pour multiplier les déplacements à Paris pour éviter qu'on touche à ses indemnités de fonctions et indemnité représentative de frais de mandat.



Tags : collomb | senat |

Commentaires 35

Déposé le 18/05/2015 à 13h52  
Par limousin Citer

Tricheur a écrit le 14/05/2015 à 17h13

Il va y aller pour ne pas être pénalisé, mais il va roupiller, il ne suffit pas d'être présent, faut-il bosser, et surtout avoir des idées, là Collomb est la rue.

si une "cour européenne" devait être compétente, cela ne peut être que la Cour européenne de justice, relevant de la Convention de sauvegarde des droits de l'homme, mais "subsidiarité oblige", elle risque de se déclarer incompétente.

En revanche, la France est signataire de la Charte européenne de l'autonomie locale (et l'a ratifiée tardivement), une Charte dont le Conseil de l'Europe est la garante.
Il revient donc au Conseil de l'Europe, s'auto-saisissant ou se saisissant sur plainte d'un gouvernement d'un pays membre, de donner une recommandation à la France pour renforcer la loi sur le cumul des mandat aux fins de respecter les principes de l'autonomie locale.

Déposé le 18/05/2015 à 13h48  
Par limousin Citer

pleurons collomb a écrit le 15/05/2015 à 16h45

Arretons de critiquer Gégé!
le pauvre se demene pour Lyon! il doit notamment nous faire passer pour des abrutis avec Cyril Eldin sur Canal!! "big big" "up!!!!" (youpi!!!! les pouces en l air!)

Pauvre homme... vraiment, j en pleure
Si meritant, si travailleur, et si incompris...

de mon coté, si je "seche" mes réunions au boulot.. je suis viré

Enfin, un peu de justice

Et que justice soit faite : qu'il soit à l'amende, cela lui apprendra à ne plus faire de morale aux autres, élus ou non.

Déposé le 18/05/2015 à 13h47  
Par limousin Citer

pleurons collomb a écrit le 15/05/2015 à 16h45

Arretons de critiquer Gégé!
le pauvre se demene pour Lyon! il doit notamment nous faire passer pour des abrutis avec Cyril Eldin sur Canal!! "big big" "up!!!!" (youpi!!!! les pouces en l air!)

Pauvre homme... vraiment, j en pleure
Si meritant, si travailleur, et si incompris...

de mon coté, si je "seche" mes réunions au boulot.. je suis viré

ah oui, je vais pleurer comme vous le dites,
Et bien s'il se "démène" à Lyon, qu'il se "démette" du Sénat. Comme cela, moins de retraite cumulée et moins d'indemnités payées avec l'argent du contribuable.

Normal, n'est-ce pas ?

Déposé le 18/05/2015 à 06h53   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par moryto Citer

les franais me font bien rire!! ils savent critiquer, mais pour agir c'est autre chose ...... de vrais nases!!!!!

Déposé le 17/05/2015 à 10h07   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par enerver Citer

Vite une quête

Déposé le 16/05/2015 à 11h42  
Par jeanstaff Citer

IL PREND LE POGNON, MAIS NE VA PAS AUX RÉUNIONS
ET IL CUMULE LES MANDATS.......

Déposé le 15/05/2015 à 16h45  
Par pleurons collomb Citer

Arretons de critiquer Gégé!
le pauvre se demene pour Lyon! il doit notamment nous faire passer pour des abrutis avec Cyril Eldin sur Canal!! "big big" "up!!!!" (youpi!!!! les pouces en l air!)

Pauvre homme... vraiment, j en pleure
Si meritant, si travailleur, et si incompris...

de mon coté, si je "seche" mes réunions au boulot.. je suis viré

Déposé le 15/05/2015 à 13h03  
Par pas une paille disdonc Citer

nuance a écrit le 15/05/2015 à 09h10

sauf à préciser que le Bocuse qu'il se paie, ce n'est pas sur ses fonds propres, tout comme les fleurs à sa femme, le tout sur le compte des indemnités, non pas des siennes mais celles que paient directement les collectivités publiques

c'est son quotidien, tel que décrit ci-après par une ancienne ministre 'pourtant de gôche)


C’est l’ancienne ministre Michèle Delaunay, députée de Gironde, qui a très bien décrit le phénomène sur son blog en septembre 2014. Elle y décrit le parcours carriériste de nombre de ses collègues qui suivent tous à peu près le même chemin, certains allant juste plus vite que d’autres.
Elle constate aussi que les élus (de plus en plus nombreux) et les parlementaires ne savent rien de la vraie vie, celle des fins de mois difficiles, des courses à faire pour la semaine, des repas à préparer pour les enfants, de la voiture qui tombe en panne au mauvais moment, des transports en commun bondés et toujours en retard.

De tous ces petits détails, qui empoisonnent la vie quotidienne de tout un chacun, ils n’ont jamais connu l’ombre d’une miette. De la vie, ils ne connaissent que celle qu’ils se sont bâtie en consacrant l’essentiel de leur temps à atteindre le seul objectif qu’ils se sont fixé : être élu.
Et comme le dit très justement Mme Delaunay, le virus sympathique du départ, cette envie de transformer le monde, d’aider son prochain, se mue en maladie incurable de celui qui sait tout, dont la parole devient d’évangile, la volonté de puissance remplace celle de bien faire : le surhomme vient au monde. Celui qui, parce que le système le veut, perd toute spontanéité et se met à calculer ce que veut voir l’électeur et non ce qu’il faut faire en réalité pour l’intérêt général.

Car à ce stade de la carrière naissante de l’élu, celui-ci prend goût au pouvoir et à tout ce qu’il représente. Du jour au lendemain, son statut change, il cesse de faire partie du commun des mortels, il devient un personnage, un notable, quelqu’un de respectable et de respecté.

Je l’ai moi-même vécu après mon élection en tant que conseiller régional d’Île-de-France, puis de président de la commission de la formation professionnelle et de l’apprentissage de la Région Île-de- France. D’un coup d’un seul, je suis devenu quelqu’un d’autre. On aurait pu croire qu’une fée s’était penchée soudainement sur mon berceau d’élu et, d’un coup de baguette magique, m’avait rendu immédiatement beau et intelligent… Du jour au lendemain, un certain nombre de courtisans administratifs, souvent des chefs de service qui hument la possibilité d’une promotion, venaient me voir, l’échine courbée, me serinant de façon obséquieuse du « Le président veut-il… » ou du « Si le président pense… » à chaque phrase requérant mon attention.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pilleurs-etat-pourquoi-nos-elus-en-arrivent-se-prendre-pour-surhommes-et-en-mettent-plein-poches-max-milo-philippe-pascot-2141689.html#5SUk9CO5TL5VMvEX.99

exactement bien dit
rares sont les socialistes qui arrivent quand même et osent comme cette brave dame à évoquer les dérives socialistes

Déposé le 15/05/2015 à 09h10  
Par nuance Citer

Mdr a écrit le 14/05/2015 à 22h29

700€, c'est un Bocuse en moins par mois......

sauf à préciser que le Bocuse qu'il se paie, ce n'est pas sur ses fonds propres, tout comme les fleurs à sa femme, le tout sur le compte des indemnités, non pas des siennes mais celles que paient directement les collectivités publiques

c'est son quotidien, tel que décrit ci-après par une ancienne ministre 'pourtant de gôche)


C’est l’ancienne ministre Michèle Delaunay, députée de Gironde, qui a très bien décrit le phénomène sur son blog en septembre 2014. Elle y décrit le parcours carriériste de nombre de ses collègues qui suivent tous à peu près le même chemin, certains allant juste plus vite que d’autres.
Elle constate aussi que les élus (de plus en plus nombreux) et les parlementaires ne savent rien de la vraie vie, celle des fins de mois difficiles, des courses à faire pour la semaine, des repas à préparer pour les enfants, de la voiture qui tombe en panne au mauvais moment, des transports en commun bondés et toujours en retard.

De tous ces petits détails, qui empoisonnent la vie quotidienne de tout un chacun, ils n’ont jamais connu l’ombre d’une miette. De la vie, ils ne connaissent que celle qu’ils se sont bâtie en consacrant l’essentiel de leur temps à atteindre le seul objectif qu’ils se sont fixé : être élu.
Et comme le dit très justement Mme Delaunay, le virus sympathique du départ, cette envie de transformer le monde, d’aider son prochain, se mue en maladie incurable de celui qui sait tout, dont la parole devient d’évangile, la volonté de puissance remplace celle de bien faire : le surhomme vient au monde. Celui qui, parce que le système le veut, perd toute spontanéité et se met à calculer ce que veut voir l’électeur et non ce qu’il faut faire en réalité pour l’intérêt général.

Car à ce stade de la carrière naissante de l’élu, celui-ci prend goût au pouvoir et à tout ce qu’il représente. Du jour au lendemain, son statut change, il cesse de faire partie du commun des mortels, il devient un personnage, un notable, quelqu’un de respectable et de respecté.

Je l’ai moi-même vécu après mon élection en tant que conseiller régional d’Île-de-France, puis de président de la commission de la formation professionnelle et de l’apprentissage de la Région Île-de- France. D’un coup d’un seul, je suis devenu quelqu’un d’autre. On aurait pu croire qu’une fée s’était penchée soudainement sur mon berceau d’élu et, d’un coup de baguette magique, m’avait rendu immédiatement beau et intelligent… Du jour au lendemain, un certain nombre de courtisans administratifs, souvent des chefs de service qui hument la possibilité d’une promotion, venaient me voir, l’échine courbée, me serinant de façon obséquieuse du « Le président veut-il… » ou du « Si le président pense… » à chaque phrase requérant mon attention.

Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/pilleurs-etat-pourquoi-nos-elus-en-arrivent-se-prendre-pour-surhommes-et-en-mettent-plein-poches-max-milo-philippe-pascot-2141689.html#5SUk9CO5TL5VMvEX.99

Déposé le 14/05/2015 à 22h29   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Mdr Citer

700€, c'est un Bocuse en moins par mois......

Déposé le 14/05/2015 à 21h18   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par M B Citer

11416 / par mois le salaire d'un Sénateur. Pénalité de 700 euros en moins si le sénateur est absent. Ça fait rire... Maire de Lyon ... Lyon Métropole ... 20% d'augmentation (métropole) Et le reste ...

Déposé le 14/05/2015 à 20h55  
Par Mr Sympa Citer

Le chomeur quand il ne répond pas directement à un appel du pole emploi (parce qu'il est aux toilettes par ex) celui-ci se fait radier directe par le conseiller, qui ne lui aura même pas laisser en plus de message pour être rappeler.
Le politique passe lui par les avertissements, puis par un délais de plusieurs mois avant sanctions.... logique !

Déposé le 14/05/2015 à 20h45  
Par Ulla Citer

Colomb est 95% absent mais il touche 100% de sa paye. C est une honte. Collomb démission

Déposé le 14/05/2015 à 20h43  
Par Radicale Citer

Vous savez il est possible de faire changer les choses d'un coup, mais il faudrait se rassembler comme en Janvier sous les grilles de la Mairie et de la Prêfecture, puis exiger la fin des cumuls immédiat, en leur laissant comme seul choix l'émeute et devoir faire face à 1000000 de personnes en colère... Une émeute violente de ce genre et tous les cumulards de France et de Terre Adélie se limiterons tout seul à 1 mandat, en venant même malade s'il le faut, vous allez voir.

Déposé le 14/05/2015 à 19h57  
Par tidine69 Citer

et on parle de contrôler les chômeurs mouarf

Déposé le 14/05/2015 à 19h51  
Par Honnête vache à lait Citer

Pourquoi laisser 4 mois?
Quand on signe on sait à quoi on s'engage, et c'est pas faute de l'avoir déjà prévenu!
Donc sanction immédiate!

Mr Colomb n'a pas besoin de ses indemnités de Sénateur, il en touche suffisamment avec ses autres fonctions...

Personnellement, j'appelle ces gens là des voleurs: c'est du vol d'argent public, car il touche de l'argent sans fournir le travail qu'on lui demande en contrepartie!!!!

Déposé le 14/05/2015 à 19h25  
Par Cymbae Citer

En fait ils auraient du instaurer la radiation pure et simple après 3 absences.

Déposé le 14/05/2015 à 17h41  
Par Record du pire3 Citer

Top 10 :

1. Philippe Duron (PS) : 28 titres (4 mandats et 24 fonctions)
2. Gérard Larcher (UMP) : 22 titres (3 mandats et 19 fonctions)
3. André Santini (UDI) : 20 titres (3 mandats et 17 fonctions)
4. François Rebsamen (PS) : 18 titres (3 mandats et 15 fonctions)
5. Gérard Collomb (PS) : 15 titres (3 mandats et 12 fonctions)
6. Charles de Courson (UDI) : 15 titres (4 mandats et 11 fonctions)
7. Jean-Claude Gaudin (UMP) : 14 titres (3 mandats et 11 fonctions)
8. Hervé Planchenault (UMP) : 14 titres (2 mandats et 12 fonctions)
9. Roland Ries (PS) : 13 titres (3 mandats et 10 fonctions)
10. Christian Gaubert (PS) : 13 titres (3 mandats et 10 fonctions)

Le FN n'y est pas, il n'arrive pas à se faire élire assez, de toute façon même s'ils étaient élus, vu que déjà au parlement européen, ils sont pratiquement toujours absent et que quand il y sont, ils ne travaillent pas.
Les 10 du top ne sont pas forcément pire qu'eux...

Déposé le 14/05/2015 à 17h38  
Par Record du pire2 Citer

Cumul des mandats : Christian Poncelet, 147 ans de mandat électif

C'est le record à battre. Alors que l'Assemblée nationale a adopté le projet de loi sur l'interdiction du cumul entre un mandat parlementaire et une fonction exécutif locale, Le Monde a évoqué l'archétype du cumulard. Il s'agit de Christian Poncelet, l'ancien président du Sénat (celui qui avait fait visiter ses faux appartements à France 2 pour éviter de montrer le luxe de son vrai appartement de fonction).

Déposé le 14/05/2015 à 17h35  
Par Record du pire Citer

Cumul des mandats : le record absolu est détenu par le sénateur Michel Delebarre avec 3 mandats et 23 fonctions !

La liste, publiée par L'Express, est sans fin :

1. Président du Conseil de surveillance du Centre hospitalier de Dunkerque

2. Président du Syndicat mixte pour le SCoT de la région Flandre Dunkerque

3. Président de l'AGUR, Agence d'urbanisme et de développement de la région Flandre Dunkerque

4. Président de la SPAD, société publique de l'agglomération dunkerquoise

5. Président du SMCO, Syndicat mixte de la Côte d'Opale

6. Président de la S3D, Société de développement du Dunkerquois

7. Président de la Société coopérative de production HLM Le Cottage

8. Président de l'Association des communautés urbaines de France

9. Président de l'Association Cités Unies France

10. Président de TV Côte d'Opale

11. Président de la Mission opérationnelle transfrontalière (MOT)

12. Administrateur de l'association AMORCE, association des collectivités et professionnels dans le domaine des déchets, de l'énergie et des réseaux de chaleur

13. Président de l'Association des Flandres pour l'éducation de la jeunesse et l'insertion socio-professionnelle

14. Président de Dunkerque Promotion

15. Président du SMAERD, syndicat mixte d'alimentation en eau de la région de Dunkerque

16. Président du syndicat intercommunal des Dunes de Flandres

17. Représentant des collectivités territoriales au conseil d'orientation et de surveillance de la Caisse d'Epargne Nord France Europe

18. Membre du conseil d'administration du Conservatoire du littoral

19. Président d'Entreprendre ensemble, entreprise d'insertion

20. Président de Dunkerque Neptune, organisme gestionnaire des ports de plaisance

21. Président du réseau d'élus nordistes Rafhael

22. Président du conseil de surveillance d'Oxalia, réunion de 4 bailleurs sociaux régionaux

23. Président de la conférence de territoire du littoral

Quel est le salaire de Michel Delebarre ?

Au total, L'Express estime que le sénateur-maire de Dunkerque occupe l'équivalent de sept temps plein. Pour quel salaire ? D'après un article de FranceSoir.fr, Michel Delebarre gagne 15 124 euros brut par mois. Un chiffre élevé, notamment parce que Delebarre touche, en plus de ses indemnités, sa retraite de préfet (fonction qu'il n'a jamais exercé sur le terrain, il avait été nommé préfet hors cadre par Mitterrand), soit 4 000 euros brut par mois. Petite précision : avec 15 124 euros brut par mois, le très discret Michel Delebarre gagne plus que le président de la République

Déposé le 14/05/2015 à 17h30  
Par mdr Citer

Il y'a eu une époque de cumul pire que celle que nous vivons.
Au 19e il était possible pour un député de se présenter dans plusieurs régions comme député... Du coup, vous aviez des députés pour plusieurs zones...
Mais en général c'était surtout des gens qui avait une notoriété importante comme des généraux, héro de guerre, quelque part c'était pardonnable, là il s'agit de Collomb....

Déposé le 14/05/2015 à 17h13  
Par Tricheur Citer

Plainte a écrit le 14/05/2015 à 16h22

Je me demande si on ne pourrait pas faire une plainte au Conseil Constitutionnel ou à la Cour de Justice Européenne, pour manquement à devoir de représentation, après tout, ça fait partis de nos droits de l'Homme que d'avoir droit à une représentation permanente.
Si l'Etat ne veut pas sanctionner durement les absentéistes et les cumulards, la CJE doit pouvoir faire une sanction aussi, il y'en a bien eu plusieurs quand l'Etat payait avec plusieurs mois de retard les bourses universitaires...

Il va y aller pour ne pas être pénalisé, mais il va roupiller, il ne suffit pas d'être présent, faut-il bosser, et surtout avoir des idées, là Collomb est la rue.

Déposé le 14/05/2015 à 16h22  
Par Plainte Citer

Je me demande si on ne pourrait pas faire une plainte au Conseil Constitutionnel ou à la Cour de Justice Européenne, pour manquement à devoir de représentation, après tout, ça fait partis de nos droits de l'Homme que d'avoir droit à une représentation permanente.
Si l'Etat ne veut pas sanctionner durement les absentéistes et les cumulards, la CJE doit pouvoir faire une sanction aussi, il y'en a bien eu plusieurs quand l'Etat payait avec plusieurs mois de retard les bourses universitaires...

Déposé le 14/05/2015 à 16h16  
Par KAPAYLO Citer

enerver a écrit le 14/05/2015 à 13h27

Si je ne vai pas au boulot je ne sui pas payer point final pourquoi payer tout c'est profiteurs

RIP Bescherelle.

Déposé le 14/05/2015 à 16h12   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par enerver Citer

Tout a foutre dans le même sacs

Déposé le 14/05/2015 à 15h56   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Citoyenne Citer

Depuis la gauche au pouvoir...je l'espérais! Pas le courage il a fallu attendre Larcher???????????? Et je suis de gauche ....honte

Déposé le 14/05/2015 à 14h05   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par filou Citer

Super

Déposé le 14/05/2015 à 13h27   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par enerver Citer

Si je ne vai pas au boulot je ne sui pas payer point final pourquoi payer tout c'est profiteurs

Déposé le 14/05/2015 à 11h57  
Par annie69 Citer

Tous ces cumuls de fonctions qu'ils n'exercent pas sont scandaleuses. Sans parler de titres, ex. "vice-présidents" de communauté de communes, uniquement pour percevoir près de 2000 euros de plus par mois. Ces élus, qui ne gèrent que leur situation personnelle me dégouttent, d'autant plus que les français souffrent et que le pays est en quasi faillite.

Déposé le 14/05/2015 à 11h43  
Par SED LEX Citer

En 1969, le Général avait proposé sa suppression ; l'avenir a montré qu'il avait raison.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.