Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog spectacles

“Le renard et l’enfant” et “Un baiser s’il vous plaît” au cinéma, l’album de The Absence, Laurent Garnier, Scratch bandit crew Emily Loizeau ou le Choeur Britten en concert... Mais aussi Bérénice au théâtre de la Croix Rousse. Le programme culturel de cette semaine du mercredi 12 décembre.

Cinéma

Le renard et l’enfant
Un renard en train de chasser, une petite fille qui s’approche... Et c’est le début d’une belle histoire entre ces deux personnages. Un conte merveilleux raconté par Isabelle Carré. Même si on a parfois l’impression d’assister à un passage en revue de tous les animaux d’Europe. Et certains passages sont un peu longs, notamment quand la petite fille passe ses journées à jouer avec le renard. Mais le vrai plus dans ce film, ce sont les paysages. Un décor naturel de forêts mystérieuses, de cascades, de rivières et de grotte exceptionnelle... Les panoramas de l’Ain sont tout simplement magnifiques. De superbes images prises sur le plateau du Retord, à une heure de Lyon. Idéal pour une sortie cinéma avec les enfants.

Un baiser s’il vous plaît
Le film à voir en décembre. Une très belle comédie sentimentale réalisée par Emmanuel Mouret, avec notamment Virginie Ledoyen. L’histoire d’Emilie, une jeune décoratrice, qui demande son chemin à un inconnu alors qu’elle est perdue au cours d’un déplacement professionnel. Cet homme va en profiter pour l’inviter au restaurant, puis tenter de l’embrasser au moment où ils se séparent. Mais Emilie refuse, en lui racontant l’histoire d’un couple d’amis dont la vie va être bouleversée à cause d’un simple baiser... Les acteurs jouent à merveille. C’est drôle, doux et tendre. A voir absolument.

CD

The Absence
La révélation pop de cette fin d’année. Le duo lyonnais The Absence vient de sortir “Movie Tones”, son premier album. 12 chansons superbes, une voix envoûtante, des textes en anglais, un univers musical très personnel... On peut signaler le superbe “Pristine”, mais aussi “Urban Shape” qui donne une énergie incroyable, et les passages électro sur “Waiting room” ou “Veins”. L’album se termine sur deux perles : “The end of intellectuals” et “Behind the mirror”. De la pop d’une grande qualité, bien loin de la musique fade et déjà vue qu’on entend sans arrêt. A découvrir d’urgence ! www.theabsence.net

Concerts

Gros programme musical cette semaine à Lyon. Le DJ Laurent Garnier est à la Plateforme jeudi 13. Le même soir, ce sont les rappeurs marseillais d’IAM qui jouent à la Halle Tony Garnier. Le vendredi 14, ce sont les Lyonnais de Scratch bandit crew qui sont au Transbordeur. Un collectif de DJ qui utilise le scratch pour créer des morceaux hip-hop assez incroyable. A voir impérativement en live. Le samedi 15, c’est Calogero qui est à la Halle alors que Emily Loizeau est au Ninkasi Kao. Enfin, pour le classique, il faut aller écouter l’ensemble lyonnais du Choeur Britten le dimanche 16 décembre à l’église Saint-Pothin à 18h30. Avec au programme l’interprétation du Livre d’heures, une pièce contemporaine d’inspiration liturgique de la lyonnaise Edith Canat de Chizy.

Théâtre

“Bérénice”
Incroyable performance d’acteur à la Croix-Rousse en décembre. Jean-Marc Avocat reprend “Bérénice” dans la petite salle du théâtre. Seul sur scène, en costume noir, il interprète tous les rôles de cette tragédie de Racine. On s’attend à une pièce intello mais dès la première phrase, Avocat capte la salle et la tiens en haleine pendant plus de deux heures. Entre les scènes, il se repose sur une chaise, dans un coin de la salle, une serviette sur les épaules. Comme un boxeur qui attend le prochain round. Mais ce sont les spectateurs qui ressortent KO face à la qualité de l’acteur. Un spectacle à voir absolument. Du 11 au 21 décembre à la Croix-Rousse. Tarifs : de 11 à 17 euros. Renseignements : www.croix-rousse.com A noter que dans la grande salle, il faut aussi aller voir “La maman bohême” et “Médée”, interprétées par Ariane Ascaride (lire interview)

Critique

Indochine à petite voix
Concert d’Indochine mardi 11 décembre au Transbordeur. Visiblement, le leader du groupe Nicolas Sirkis avait la voix un peu diminuée : mal de gorge ? En tout cas, il est arrivé à la conférence de presse avec un gros pull à col roulé et une écharpe. Et il a répondu aux questions à voix basse, sans doute pour s’économiser avant le concert. Du coup, sur scène, il avait parfois du mal à faire attendre sa voix sur certains morceaux. Mais dans l’ensemble, les deux heures de concert ont été une belle réussite. Avec des interprétations très énergiques des morceaux du dernier album, “Alice et June”. Sans oublier évidemment les grands classiques d’Indochine comme “Trois nuits par semaine”. Mais on n’a pas eu droit à “L’aventurier”, le premier titre culte du groupe. Dommage. A noter que c’était le dernier concert de la tournée “Alice et June” alors qu’Indochine va préparer un nouvel album qui pourrait sortir d’ici deux ans.



Tags : villeurbanne | Luc Jacquet | The Absence | Choeur Britten | Indochine | Transbordeur |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.