Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Collomb veut une “ligne claire” au PS

Au cours d’une conférence de presse ce matin à Paris, le maire de Lyon a rendu public un texte pour réformer le PS.

C’est mercredi matin à Paris, au cours d’une conférence de presse organisée avec le président du Conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, mais aussi Vincent Feltesse, le président de la communauté urbaine de Bordeaux, que Gérard Collomb a rendu public un texte intitulé “La ligne claire”. Objectif : fédérer des élus locaux autour d’une contribution qui pourrait déboucher sur une motion au congrès du PS à Reims en novembre.
“Nous pensons qu’aujourd’hui, le congrès du Parti Socialiste est mal engagé, dans la mesure où ses enjeux semblent devoir se concentrer sur la prise du pouvoir du parti dans la perspective des présidentielles et que le débat de fond s'en trouvera escamoté. Pire, les nécessités tactiques induites par cette lutte pour le pouvoir risquent d'engendrer une alliance des contraires qui brouillera un peu plus l’image du PS” affirment Gérard Collomb, Jean-Noël Guérini et Vincent Feltesse dans ce texte, avant d’ajouter : “Le PS n'a, en effet jamais totalement tranché entre ceux qui rêvent encore du Grand soir et ceux qui assument leur choix réformiste. Cette volonté de réforme, nous l'assumons totalement dans nos collectivités locales et c'est sans doute ce qui explique les victoires que nous remportons dans ces territoires.”

"Mettre fin à la schizophrénie"

Et ces élus locaux de préciser leur méthode : des politiques sociales “audacieuses”, un engagement fort sur les “questions environnementales”, des projets urbains “d’avant-garde”... Mais aussi “des politiques d'innovation et de développement qui permettent de créer de la richesse”.
“Ces politiques sont largement approuvées par nos concitoyens qui n'hésitent pas à nous confier des responsabilités au niveau local alors même que nous échouons à toutes les élections nationales” poursuivent les signataires de ce texte.
Gérard Collomb, qui a été réélu dès le premier tour à Lyon, alors que Jean-Noël Guérini a échoué de peu à Marseille et que Vincent Feltesse a créé la surprise à la communauté urbaine de Bordeaux, veulent donc “mettre fin à la schizophrénie qui existe entre (leurs) pratiques locales et un certain discours national.” Et ils lancent un appel à tous ceux qui se reconnaissent dans cette ligne poltiique, pour rédiger et signer "une contribution qui mettra la clarification au cœur des débats du prochain congrès".



Tags : contribution | congrès ps |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.