Villeurbanne : le dépôt TCL de la Soie braqué par deux hommes cagoulés

Villeurbanne : le dépôt TCL de la Soie braqué par deux hommes cagoulés
Photo d'illustration - LyonMag

Lundi matin vers 7h, deux hommes cagoulés se sont introduits dans le dépôt TCL de la Soie situé rue de la Poudrette à Villeurbanne.

Tous deux munis d’une arme de poing, ils ont menacé les cinq employés avant de s’emparer des sacs de monnaie. Aucun blessé n’est a déploré mais un psychologue du travail est tout de même intervenu sur place. La direction a déposé plainte, une enquête a été ouverte.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sparkweb le 13/03/2016 à 15:04
Petite Cloche. a écrit le 01/03/2016 à 14h50

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier) d'urgence ?
ça en fait 5 rien qu'aujourd'hui ! No Pasaran !!!!

Plutôt n'importe quoi et braquage bien réaliste...

Signaler Répondre

avatar
sparkweb le 13/03/2016 à 15:02
Crétin de droite a écrit le 03/03/2016 à 20h19

ils avaient un complice a l'interieur ou avait travaillé aux TCL c'est sur car personne va braquer un depot tcl par hasard.

Mais quand meme si les employés avait été armés ils auraient pu se defendre

Ou finir en bain de sang...
Vu le sang froid des agresseurs
Mais ils étaient bien informé...
Trop bien informé

Signaler Répondre

avatar
Crétin de droite le 03/03/2016 à 20:19

ils avaient un complice a l'interieur ou avait travaillé aux TCL c'est sur car personne va braquer un depot tcl par hasard.

Mais quand meme si les employés avait été armés ils auraient pu se defendre

Signaler Répondre

avatar
ras69 le 02/03/2016 à 13:51
Petite Cloche. a écrit le 01/03/2016 à 14h50

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier) d'urgence ?
ça en fait 5 rien qu'aujourd'hui ! No Pasaran !!!!

Commentaire hors sujet et parfaitement déplacébis

Signaler Répondre

avatar
Petite Cloche. le 01/03/2016 à 14:50

Nouveau complot fasciste ou nouvelle dérive de l'état (policier) d'urgence ?
ça en fait 5 rien qu'aujourd'hui ! No Pasaran !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.