Logements sociaux : Charbonnières veut quitter son bonnet d'âne

Logements sociaux : Charbonnières veut quitter son bonnet d'âne
Photo d'illustration - LyonMag

Régulièrement pointée du doigt, comme Chazay dans le Rhône, Charbonnières a décidé de réagir.

La commune de l'Ouest lyonnais veut quitter la liste noire des villes en retard en matière de logement social. Et ce mardi, le maire Gérald Eymard a signé un contrat de mixité sociale en présence du préfet du Rhône et de Thierry Repentin, délégué interministériel à la mixité sociale dans l'habitat. Avec comme objectif de se rapprocher des 25% de logements sociaux imposés par la loi SRU.

63 logements sociaux sont en cours de réalisation, une centaine supplémentaire verra le jour d'ici la fin de la décennie.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
petitparis le 06/04/2016 à 11:53

entre deux maux....

Signaler Répondre

avatar
Mauvaise langue ... le 06/04/2016 à 11:33

C'était la contrepartie pour éviter d'avoir des réfugiés et des roms ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.