Logements sociaux : deux communes du Rhône dans la nouvelle liste des mauvais élèves

Logements sociaux : deux communes du Rhône dans la nouvelle liste des mauvais élèves
LyonMag

Elles sont désormais 47 communes à être surveillées par le gouvernement.

A l’occasion du troisième comité interministériel à l’égalité et la citoyenneté qui se tenait ce mercredi à Vaulx-en-Velin, Manuel Valls et son délégué interministériel chargé de l’égalité dans l’habitat, Thierry Repentin, ont dévoilé une nouvelle liste de onze communes en retard en matière de logements sociaux.

Après Charbonnières et Chazay-d’Azergues en octobre dernier, c’est au tour des communes rhodaniennes de Communay et Ternay d’être épinglées par l’Etat avec respectivement 7,20% et 9,25% de logements sociaux ; des taux très loin des 25% imposés par la loi SRU du 13 décembre 2000.

Dans ces villes désormais sous surveillance, les préfets concernés pourront désormais se charger de préempter des terrains afin de mener des réalisations. Toutes les communes ont maintenant un délai de 25 ans pour rattraper leur retard sous peine de la mise en place de prélèvements financiers.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
melin le 14/04/2016 à 14:57
Laboucleestbouclée a écrit le 14/04/2016 à 14h37

Si ces logements n'étaient peuplés que par des descendants d'auvergnats,

1)Ceux qu'on a construits seraient largement suffisants
2) La construction de nouveaux serait anecdotique et ne dérangerait personne
3)On aurait du coup pas été obligé de fixer le seuil des 25%

D'où mon pseudo

D'accord mais en tout cas c'est pour dire que les logements sociaux peuvent servir à beaucoup de personnes non étrangères en détresse provisoire, donc c'est vraiment utile.

Signaler Répondre

avatar
Laboucleestbouclée le 14/04/2016 à 14:37
melin a écrit le 14/04/2016 à 14h27

Désolée mais l'année dernière je n'ai trouvé à me loger que dans un logement social dans le centre de Lyon 3ème.
Et je suis bien contente sinon je serai à la rue (je n'ai plus mes parents auvergnats qui étaient modestes eux aussi et je suis fille unique).
Et j'y suis très bien.
C'est provisoire certes mais heureusement que cela existe.

Si ces logements n'étaient peuplés que par des descendants d'auvergnats,

1)Ceux qu'on a construits seraient largement suffisants
2) La construction de nouveaux serait anecdotique et ne dérangerait personne
3)On aurait du coup pas été obligé de fixer le seuil des 25%

D'où mon pseudo

Signaler Répondre

avatar
melin le 14/04/2016 à 14:27
Laboucleestbouclée a écrit le 14/04/2016 à 14h19

Plus les moyens de se loger dans le privée car les quartiers encore habitables sont soumis à une pression croissante au fur et à mesure que progressent les quartiers perdus pour la civilisation.

Ce que vous exposez et ce que j'ai écrit sont les deux faces d'une même pièce.

Pourquoi n'allez vous pas habiter au Mas du Taureau ou aux Minguettes?Les loyers y sont modérés et ces ensembles ont été bâtis à l'époque pour les classes populaires françaises!

Désolée mais l'année dernière je n'ai trouvé à me loger que dans un logement social dans le centre de Lyon 3ème.
Et je suis bien contente sinon je serai à la rue (je n'ai plus mes parents auvergnats qui étaient modestes eux aussi et je suis fille unique).
Et j'y suis très bien.
C'est provisoire certes mais heureusement que cela existe.

Signaler Répondre

avatar
Laboucleestbouclée le 14/04/2016 à 14:19
melin a écrit le 14/04/2016 à 13h40

Il y a des gens très bien qui habitent dans les logements sociaux, de plus en plus de gens qui travaillent, qui sont français, mais n'ont plus les moyens de se loger dans le privé.
Moi par exemple, je suis française née à Lyon il y a 45 ans et après avoir connu le chômage, puis retrouvé un emploi à temps partiel je n'ai pas eu le choix que de me tourner vers un logement social.

Plus les moyens de se loger dans le privée car les quartiers encore habitables sont soumis à une pression croissante au fur et à mesure que progressent les quartiers perdus pour la civilisation.

Ce que vous exposez et ce que j'ai écrit sont les deux faces d'une même pièce.

Pourquoi n'allez vous pas habiter au Mas du Taureau ou aux Minguettes?Les loyers y sont modérés et ces ensembles ont été bâtis à l'époque pour les classes populaires françaises!

Signaler Répondre

avatar
GDM le 14/04/2016 à 14:00

Pourquoi s’étonner que les jeunes ne veulent plus prendre de responsabilités ??

En travaillant moins (ou pas) vous logez gratuitement (ou presque) dans les mêmes endroits et vous avez des aides de tous cotés (et sans impôt).

Il faut être taré, dans ces conditions, pour bosser.

Signaler Répondre

avatar
§§§§ le 14/04/2016 à 13:46
Lollita a écrit le 14/04/2016 à 13h23

Logement sociaux ,qui a envie de cohabiter avec des cassos? Qui y aille eux ,apres on verra.

Des cassos ??
Quel mépris !
Et vous, vous êtes quoi comme personne ?
Vous vous êtes regardé avant d'insulter les autres ?
Balayez devant votre porte avant de porter des jugements et d'insulter.

Signaler Répondre

avatar
melin le 14/04/2016 à 13:40
Laboucleestbouclée a écrit le 14/04/2016 à 13h18

1) Importer tous les ans des centaines de milliers de ressortissants du tiers monde
2)Passer outre les protestations de ceux qui s'y opposent, les traiter de racistes
3)Constater que les quartiers où vivent les immigrés récents se vident de leur population autochtone, faute d'un niveau de civilisation équivalent.
4)Forcer cette même population autochtone à la cohabitation forcée en allant construire des HLM dans les endroits où ils pouvaient encore échapper à un voisinage dont ils n'ont jamais voulu

Obligatoire qu'on vous dit!

Il y a des gens très bien qui habitent dans les logements sociaux, de plus en plus de gens qui travaillent, qui sont français, mais n'ont plus les moyens de se loger dans le privé.
Moi par exemple, je suis française née à Lyon il y a 45 ans et après avoir connu le chômage, puis retrouvé un emploi à temps partiel je n'ai pas eu le choix que de me tourner vers un logement social.

Signaler Répondre

avatar
Albert. le 14/04/2016 à 13:37

Une mesure socialo de plus qui dégoûte de travailler plus pour avoir mieux !!

Le nivellement par la base cher aux socialo-communo_trotskistes.

Signaler Répondre

avatar
Lollita le 14/04/2016 à 13:23

Logement sociaux ,qui a envie de cohabiter avec des cassos? Qui y aille eux ,apres on verra.

Signaler Répondre

avatar
Laboucleestbouclée le 14/04/2016 à 13:18
melin a écrit le 14/04/2016 à 12h19

C'est normal et obligatoire qu'il y ait des logements sociaux.
Des gens en ont de plus en plus besoin pour pouvoir se loger, il y a de plus en plus de gens dans la précarité.
Cela ne devrait pas vous déranger, vous n'êtes pas tout seul sur terre.

1) Importer tous les ans des centaines de milliers de ressortissants du tiers monde
2)Passer outre les protestations de ceux qui s'y opposent, les traiter de racistes
3)Constater que les quartiers où vivent les immigrés récents se vident de leur population autochtone, faute d'un niveau de civilisation équivalent.
4)Forcer cette même population autochtone à la cohabitation forcée en allant construire des HLM dans les endroits où ils pouvaient encore échapper à un voisinage dont ils n'ont jamais voulu

Obligatoire qu'on vous dit!

Signaler Répondre

avatar
melin le 14/04/2016 à 12:19
dictature a écrit le 14/04/2016 à 12h03

La gauche nous prouve tous les jours que la dictature existe aussi dans les pays "civilisés"

C'est normal et obligatoire qu'il y ait des logements sociaux.
Des gens en ont de plus en plus besoin pour pouvoir se loger, il y a de plus en plus de gens dans la précarité.
Cela ne devrait pas vous déranger, vous n'êtes pas tout seul sur terre.

Signaler Répondre

avatar
dictature le 14/04/2016 à 12:03

La gauche nous prouve tous les jours que la dictature existe aussi dans les pays "civilisés"

Signaler Répondre

avatar
25 ans ! le 14/04/2016 à 11:16

25 ans de délai, j'espère que d'ici la fin de la "trêve" le PS sera aux oubliettes !!!
Pour moi les "communes" gèrent leurs dépenses et elles doivent être libres de construire ou non des logements sociaux. De toute façon les locataires dits "sociaux" ne veulent pas vivre à la campagne !
Pas de travail, pas assez de moyens de transports ; donc des logements vides comme dans certaines petites communes du beaujolais.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.