Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

PS : Collomb espère un rassemblement

Invité du nouvelobs.com, le maire de Lyon demande "que tous ceux qui se reconnaissent dans un discours réformiste" se retrouvent ensemble lors du congrès du PS. Et il réclame une "clarification de la ligne politique" avant le "choix d’un candidat".

Lyonmag.com publie le résumé fait par nouvelobs.com du forum réalisé avec Gérard Collomb ce mercredi 2 juillet.

Interrogé par les internautes sur son positionnement lors du congrès, Gérard Collomb a répondu qu'il espérait "que tous ceux qui se reconnaissent dans un discours réformiste se retrouvent ensemble dans la même motion : de Ségolène Royal à Bertrand Delanoë". " Le problème, estime Gérard Collomb, "est donc celui de la clarification de la ligne politique, non du choix d’un candidat." Le maire de Lyon se dit prêt à aller "jusqu'à la motion" si son message n'était pas entendu.

Vous roulez pour Delanoë ou pour Royal ?
"Je roule pour le PS. Cela me semble essentiel", répond Gérard Collomb à la question d'un internaute. "J’ai une grande estime pour Ségolène Royal, je trouve que pendant la campagne elle a fait preuve de courage. Il lui manquait simplement de pouvoir s’appuyer sur des idées novatrices que le PS aurait dû construire longtemps avant le temps de la campagne. (…) Nous pensons aujourd’hui que l’heure n’est pas au choix des candidats pour les présidentielles, mais au renouvellement des idées du PS. C’est en renouvelant l’appareil intellectuel de la droite que Nicolas Sarkozy a gagné. Pour que la gauche puisse emporter demain la victoire, il faut qu’elle commence par rénover ses schémas de pensée. Il sera temps ensuite de désigner notre candidat ou candidate. Il ou elle devra être celui ou celle qui se sera imposé dans ce débat."

Les faiblesses du Parti socialiste:

Interrogé sur la situation actuelle du Parti socialiste, Gérard Collomb constate : "Nous ne sommes que dans la critique mais nous n’indiquons pas quelles solutions nous appliquerions nous-mêmes aux questions immenses qui sont celles de la société française dans tous les domaines : économique, protection sociale, retraites... (…) Le problème n’est même plus pour nous de passer de ce que nous considérions comme étant l’originalité du PS français par rapport aux autres partis social démocrate européens : être un socialisme 'authentique', il est d’inventer une post-social démocratie, capable d’apporter des réponses à une économie globalisée."

Extrême-gauche ou centre ?
L'avenir du PS se joue-t-il au centre ou à l'extrême-gauche, demande un internaute. "Il se joue surtout au PS", répond Gérard Collomb. "Quand le PS a un projet novateur, qu’il attire les électeurs, il est l’élément central de la vie politique. Alors il attire des électeurs qui sans cela pourraient être tentés par un vote protestataire (extrême-gauche) ou par un vote Bayrou, jugé plus moderniste. (…) Olivier Besancenot n’est fort que de nos faiblesses. Si notre discours pour l’avenir parait crédible par les Français, conforme à la fois à la réalité économique et sociale et porteur d’espérance, à ce moment-là, les scores d’Olivier Besancenot diminueront."

Lire l'intégralité du forum



Tags : congrès ps |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.