Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Procès en appel de Jean Mercier : décision le 10 novembre

Photo d'illustration - LyonMag

Le sursis, il "n’en veut pas".

Ce jeudi s’est déroulé le procès de Jean Mercier devant la Cour d’appel de Lyon.

 

Lors de cette après-midi, Michel Mercier a lancé à l’audience : "soit je suis coupable et je mérite la prison, soit je suis innocent et vous me relaxez."

 

Pour rappel, cet homme de 88 ans avait été condamné en octobre 2015 par le tribunal correctionnel de St Etienne à un an de prison avec sursis pour avoir aidé sa femme, malade et dépressive, à mourir. Mais le parquet avait fait appel de cette condamnation.

 

L’avocat de Jean Mercier, lui, estimait à l’annonce du jugement que le tribunal "avait créé artificiellement le délit de suicide assisté, qui n’existe pas, sous l’appellation de non-assistance à personne en danger". C’est d’ailleurs pour ces faits précis que l’octogénaire est poursuivi devant la justice.

 

 En première instance, Jean Mercier avait expliqué avoir agi par amour, répondant aux "implorations" de sa femme, alors âgée de 83 ans, et souffrant de douleurs chroniques liées à l'arthrose. Le 10 novembre 2011, il avait alors accepté de lui procurer une quantité mortelle de médicaments, ainsi qu’un verre d’eau. L’homme avait ensuite appelé les secours, mais seulement une fois la vielle dame décédée.

 

A l’issue des délibérations, l’avocate générale a demandé la confirmation du premier jugement, soit un an avec sursis. Jean Mercier encourt au maximum cinq ans de prison et 75 000 euros d’amende. La décision de la cour d’appel sera rendue le 10 novembre.



Tags : michel mercier | cour d'appel |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.