Discriminations : pour qui l’addition ?

Discriminations : pour qui l’addition ?
Issam Benzeghiba - DR

Un rapport, un de plus.

Pour nous dire quoi au juste ? Que les discriminations existent, qu’elles sont de plus en plus importantes et nuisent au "contrat social". Jusque-là rien de nouveau. Mais le mérite du rapport publié il y a quelques semaines par l’institut France Stratégie, est d’essayer d’en mesurer le coût et les impacts. Et là, il y a du nouveau.

Certains rapports avant celui-ci avaient déjà tenté de réaliser un chiffrage mais ce qui différencie ce rapport des précédents est certainement la démarche méthodologique utilisée, prenant en compte les différentes dimensions économiques des discriminations. Et puis, il faut bien le dire, peut-être que l’écho de ce rapport dans le monde politique et économique est aussi dû au contexte, plus propice à tendre l’oreille aux "réserves de croissance". Le rapport estime donc le gain "attendu" d'une réduction des écarts, considérés comme autant de réserves de croissance inutilisées.

Parce que oui, les discriminations ça a un coût ! On estime le manque à gagner de l'ordre de 3% à… 14% du PIB ! De quoi faire rêver tout bon candidat à la présidentielle.

Les discriminations sont présentes dans de nombreux domaines de la vie sociale mais le rapport se concentre sur le marché de l’emploi. La première discrimination s’attaque aux femmes, les taux d’activité des femmes sont inférieurs de 10 points à ceux des hommes alors que dans le même temps, les temps partiels sont quant à eux supérieurs de plus de 20 points par rapport à leurs homologues masculins. Les femmes sont aussi les plus exposées à la flexibilité dans certains secteurs (grande distribution par exemple) et l’explosion de la monoparentalité accentue encore cette précarité.

Puis, on retrouve les personnes vivant en ZUS (zones urbaines sensibles), les personnes souffrant d’un handicap, les descendants de parents originaires du continent africain… sachant que pour beaucoup, il y a un effet cumulatif. La spirale descendante perce plus encore.

On assiste donc à une forme de contraction sociale, conséquence directe d’un gel de la croissance qui a pour effet premier et immédiat de bloquer ce fameux "ascenseur social". Le discours politique d’opposition quant à lui ne fait que courir après cette donnée là en liant la crainte du déclassement des classes moyennes à des produits marketing électoraux tels la "crise" des migrants .

Jean Pisani Ferry, commissaire général de France stratégie, insiste sur le coût économique mais aussi et surtout sur la rupture du principe d’égalité et la souffrance que provoquent les discriminations.

On ne peut alors que soutenir l’action des collectivités lorsque l’Etat se désengage. Elles doivent à tout prix maintenir l’effort pour répondre à l’immense défi que l’on doit relever. La Métropole de Lyon est très active en la matière.

Pour exemple, l’investissement métropolitain pour l’insertion en 2015 s’est élevé à 240M d’euros et plus de 1600 ETP (équivalents temps plein) travaillent dans des structures d’insertion par l’activité économique (SIAE).

Le schéma de développement économique métropolitain, en lien avec le PMI’e (programme métropolitain d’insertion pour l’emploi) s’appuie sur cette double compétence économique et sociale de la Métropole, pour permettre d’associer tous les acteurs et d’être une force motrice pour l’insertion des publics en difficulté.

Une chose est certaine, si les gains ne se verront que dans la durée et seront difficilement évaluables, ce qui est sûr par contre, c’est que les coûts eux, en cas d’abandon de cette lutte contre les discriminations, exploseront plus encore et à ce moment-là, c’est l’édifice dans son entier qui sera menacé. Il suffit de relire Rousseau et son apport au concept de contrat social qui ne dit pas autre chose, pardonnez- moi le raccourci, en évoquant l’obligation pour les "favorisés" d’une société, de pourvoir à l’émancipation du plus grand nombre.

De voir et d’entendre aujourd’hui les ténors de Droite crier Haro sur les dépenses publiques et réduire drastiquement au niveau local l’accompagnement social démontre bien leur incapacité au pragmatisme économique qui lui requiert de l’intelligence pour une gouvernance sur un temps long plutôt que cette idéologie populiste qui compte sans gérer.

Il serait quand même bon de rappeler qu’efficacité économique et équité sociale sont plus que jamais liées et ce rapport le démontre encore. Quelle action concrète à mener alors pour consolider le ciment du modèle républicain plutôt que de sauter comme un cabri et de faire de certaines de ces valeurs des fonds de commerce électoraux !

Issam Benzeghiba est élu PS à Meyzieu et est professeur agrégé d'économie

X
18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
drole le 29/12/2016 à 13:55
B BR a écrit le 29/12/2016 à 13h39

Et encore une chance pour la France cet Issam de Meyzieu jolie bourgade depaysante où on voyage pour pas cher

marrant votre commentaire s'apparente à du fumier dans du papier cadeau

Signaler Répondre

avatar
B BR le 29/12/2016 à 13:39

Et encore une chance pour la France cet Issam de Meyzieu jolie bourgade depaysante où on voyage pour pas cher

Signaler Répondre

avatar
Le muet le 29/12/2016 à 13:24

Discrimination =connerie monumentale. Attention ,à ce que vous dites ,se moquer ,d'un nain,d'un gros, d'un chauve ect... est discriminatoire aussi. Justice,avocats,dédommagements.

Signaler Répondre

avatar
sans souci le 29/12/2016 à 00:06

un vrai discours de socialiste

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 01/11/2016 à 20:06

Il est temps de regarder vers l'avenir, notre pays mérite mieux. Les discriminations sont un frein au progrès, elles retardent une évolution inéluctable. Il faut prendre modèle sur les Anglo-Saxons, eux, font des efforts pour bannir les préjugés du monde du travail.

Signaler Répondre

avatar
Ils ont tout compris. le 27/10/2016 à 13:41

La discrimination ,à toujours existé et existera jusqu'à la fin des temps.c'est dans la nature de l'être humain. Mais la plus grande est dans la non redistributions des richesses mondiales .qui appartiennent à une minorité de personnes égoïste de toute nationalités ,de toute les couleurs et de toute religions. C'est la vrais discrimination et non le mot racisme qu'ils ont inventé pour que les gens pauvres s'entretue et ce haîssent pendant que eux leur prenne leur argent. La diversion est une ruse qui fonctionne très bien.

Signaler Répondre

avatar
parasites obs le 27/10/2016 à 11:19

Pffff. Un vrai discours de socialiste. De ceux qui n'ont RIEN compris. Aujourd'hui c'est la dépense publique qui tue le développement économique du pays. En rajouter des couches ne fait qu'aggraver le mal, et donc alourdir les effets discriminatoires. Je ne doute pas qu'un élu, professeur, c'est-à-dire vivant exclusivement des impôts des Français, en demande plusieurs couches. Il ne vit pas dans un monde réel.

Signaler Répondre

avatar
dick le 26/10/2016 à 15:20

Dans un monde idéal il n'y irait pas de discrimination, mais nous ne sommes pas dans un monde idéal.
Les événements nationaux et internationaux, les croyances religieuses, notre culture Judeo Chrétienne, le climat économique et social, l'histoire des peuples et des nations forge nos convictions.

Signaler Répondre

avatar
FAIRPLAY le 26/10/2016 à 14:19

Très bonne article . Une pensée pour tout ceux qui ont été victime de discrimination et qui subirent les conséquences sans basculé dans la délinquance .

Signaler Répondre

avatar
Fan Club le 26/10/2016 à 13:04
Post Monétarien a écrit le 25/10/2016 à 09h07

Vos prétendues solutions sont un sophisme.

Comment voulez-vous améliorer la société en faisant l'apologie du Monétarisme qui est LA cause des problèmes de nos sociétés.
Vos remèdes n'y suffiront pas.

Je vous laisse apprécier en tant que Professeur agrégé d'économie, un programme économique humaniste.
http://voter-a-m.fr/

Vas-y Marco... t'es un winner.

Signaler Répondre

avatar
FrancoiseB le 26/10/2016 à 10:04

Merci Mr pour cet article et pour votre travail sur Meyzieu. Sans une justice sociale concrète, sans un travail acharné et sincère de CHACUN au quotidien, pour faire diminuer TOUTES ces discriminations dont souffrent encore la France (homme/femme, blanc/couleur, en bonne santé/malade, jeunes/vieux, hetero/homo...), l'avenir de notre économie restera terne.

Signaler Répondre

avatar
fbe66 le 25/10/2016 à 23:30

Merci Mr Benzeghiba, pour cet article qui nous rappelle que la justice sociale, reste la clé de l'avenir de notre économie. Nombre de chefs d'entreprise, de maires de droite comme de gauche l'ont compris, mais le chemin pour convaincre le plus grand nombre, sera long et difficile. Courage à vous et bravo pour vos actions.

Signaler Répondre

avatar
Moïse le 25/10/2016 à 18:13
memyself a écrit le 25/10/2016 à 16h46

Moïse ? un bien joli nom pour un si terne personnage. C'est vous qu'il faudrait interner! occupez vous plutôt de lire le contenu au lieu de répandre votre discours haineux. Laissez travailler et avancer ceux qui le souhaitent
Pauvre France

Internet,pourquoi?,vous êtes pro islam sûrement et antisemite ,sa se sent .je n'ai aucune haine ,c'est un constat tous simplement .

Signaler Répondre

avatar
memyself le 25/10/2016 à 16:46
Moïse a écrit le 25/10/2016 à 13h18

Encore un fichés PS, islamo gaucho .

Moïse ? un bien joli nom pour un si terne personnage. C'est vous qu'il faudrait interner! occupez vous plutôt de lire le contenu au lieu de répandre votre discours haineux. Laissez travailler et avancer ceux qui le souhaitent
Pauvre France

Signaler Répondre

avatar
Komik le 25/10/2016 à 15:43
Post Monétarien a écrit le 25/10/2016 à 09h07

Vos prétendues solutions sont un sophisme.

Comment voulez-vous améliorer la société en faisant l'apologie du Monétarisme qui est LA cause des problèmes de nos sociétés.
Vos remèdes n'y suffiront pas.

Je vous laisse apprécier en tant que Professeur agrégé d'économie, un programme économique humaniste.
http://voter-a-m.fr/

Notre artiste qui ne doute jamais... de lui avec son CAP qu'il a raté comme le reste de sa vie, donne la leçon économique à un agrégé.
De mieux en mieux...

Signaler Répondre

avatar
lola69 le 25/10/2016 à 12:33

Pas mal sauf que comme d'habitude les commentaires sont squattes par des gens qui réagissent sur des sujets qui n'ont rien a voir. Bravo jeune homme

Signaler Répondre

avatar
BLABLABLABLA le 25/10/2016 à 12:14

Autant demander aux renards ce qu'il pensent de la sécurité dans les poulaillers (vaut aussi pour les pseudos sociologues encartés qui le fournissent en rapports farfelus).

Signaler Répondre

avatar
Post Monétarien le 25/10/2016 à 09:07

Vos prétendues solutions sont un sophisme.

Comment voulez-vous améliorer la société en faisant l'apologie du Monétarisme qui est LA cause des problèmes de nos sociétés.
Vos remèdes n'y suffiront pas.

Je vous laisse apprécier en tant que Professeur agrégé d'économie, un programme économique humaniste.
http://voter-a-m.fr/

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.