Grève des spectacles : la Ville de Lyon en veut à la CGT

Grève des spectacles : la Ville de Lyon en veut à la CGT
Georges Képénékian, adjoint à la Culture, et Gérard Collomb - LyonMag

Ce vendredi, la CGT a décidé de prolonger son mouvement de grève dans sept institutions culturelles de l’agglomération.

Une décision mal vécue par la Ville de Lyon, qui regrette l’absence de "respect du public et des artistes".
Car le syndicat, qui réclame notamment l’embauche de nouveaux personnels et la fin de la sous-traitance à l’étranger, menace plusieurs spectacles d’annulation jusqu’au 23 décembre.

Prévenue par SMS, la Ville de Lyon estime que "l’incertitude reste également totale, sur la suite des représentations qui doivent avoir lieu dans les prochains jours, alors que les jauges sont pleines et que des artistes ont travaillé longtemps sur ces productions de Noël".
Vendredi soir, l’Opéra de Lyon a donc proposé une version concert du spectacle programmé, et remboursera les billets vendus.

"Priver les Lyonnais de spectacles, en cette période de fêtes de fin d’année, est totalement inacceptable. Rien ne justifie ce mouvement. En effet, contrairement aux informations diffusées dans les tracts de la CGT, la Ville n’a modifié ni la programmation artistique, ni les rythmes de travail ces dernières années qui marqueraient une dégradation des conditions de travail. La qualité des programmations est maintenue, la rémunération et les primes versées aux techniciens du spectacle sont restées les mêmes", s’emporte la mairie dans son communiqué.

Tags :

CGT

spectacles

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jojo988 le 03/05/2018 à 20:51

La ville fait tout en sous marin on ne fait pas confiance a l 'administration

Signaler Répondre

avatar
pierre6981 le 17/12/2016 à 21:04

@Réalisme :
Tiens c'est curieux, vous ne citez pas l'exemple des salariés de Bosch et de Smart à qui les directions ont dit: vous repassez aux 39h sinon on licencie. Résultat, ils sont repassés aux 39h et 2 ans après il y a eu des licenciements

Signaler Répondre

avatar
nathasha69 le 17/12/2016 à 11:53

je travail a l opera . depuis 2014 c est un chantage permanent par la CGT . il y en a assez . leurs revandication sont bidon . si nous sommes obligés de delocaliser nos fabricztion c est pour ne plus subir le chantage des syndicat et leurs mains mise sur les spectacles .

Signaler Répondre

avatar
Réalisme le 17/12/2016 à 11:31

Dans mon entreprise aussi, nous manquons de personnel
Le problème n'est pas lié à la sous traitance à l'étranger mais à la logique du "toujours faire plus avec moins" à l'oeuvre un peu partout. Et vieille comme le monde.
Est-ce que pour autant nous lésons nos clients ou bloquons l'activité au risque de tout planter ?
Non bien sur
Car nous sommes purement privés et que l'argent public n'est pas là pour justifier l'injustifiable
Je souhaite à ces militants que leur structure coule, comme Goodyear, et que les syndicalistes s'expliquent ensuite face aux employés qui auront perdu leur emploi.
Ils y laisseront leur chemise aussi peut être ?

Signaler Répondre

avatar
pffffff le 17/12/2016 à 11:24

Ben voyons...la mairie exemplaire!!!...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.