Les deux frères qui ont agressé un policier à l'hôpital de Villefranche le soir de Noël condamnés

Les deux frères qui ont agressé un policier à l'hôpital de Villefranche le soir de Noël condamnés
image d'illustration - Lyonmag

Deux frères qui étaient venus au chevet de leur petit frère à l'hôpital de Villefranche à Gleizé et qui avaient agressé un policier viennent d'être condamnés à des peines de prison avec sursis. 

Pour rappel, le plus jeune frère de la fratrie avait été admis à l'hôpital le soir de Noël. Il avait été isolé puisqu'il portait un bracelet électronique. Très agité et difficile à maîtriser, il avait obligé le personnel hospitalier à faire appel à la police.   

Une intervention qui n'a pas plu aux deux frères du patient, déclenchant par la suite une altercation avec les policiers dont l'un est ressorti de la rixe avec le pouce cassé.  

Selon l'aîné des frères, celui qui a principalement agressé le policier, il a agi sans réfléchir lorsque le fonctionnaire l'a bousculé. Un réflexe plutôt violent puisque le policier a obtenu 21 jours d'ITT. Le deuxième frère lui, a annoncé à la cour avoir tenté de séparer son frère et le policier. Tous deux plaident un manque de discernement, certainement perturbés par l'hospitalisation de leur frère.  

L'aîné a écopé de 6 mois d'emprisonnement avec sursis et de 800 euros d'amende, quant au second frère il a été condamné à 4 mois de prison avec sursis et 500 euros d'amende.  

La plainte de l'agent de police a été jugée comme recevable par le tribunal. Les deux frères vont devoir s'acquitter d'un versement de 1800 euros à la victime pour préjudice moral.  

Ces derniers souhaitant ouvrir une franchise, ils ont été déchargé de l'inscription de leur peine sur leur casier judiciaire.

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lucpo le 10/07/2017 à 12:28
affligeant a écrit le 29/12/2016 à 11h34

"Ces derniers souhaitant ouvrir une franchise, ils ont été déchargé de l'inscription de leur peine sur leur casier judiciaire."

Que ça ne leur sert pas de leçon surtout !

Une fanchise de vente de quoI?

Signaler Répondre

avatar
doc le 02/01/2017 à 13:02
Mortes couilles. a écrit le 29/12/2016 à 18h11

Cette violence à déjà Degenerés le paysage français,agressions,meurtres,émeutes, ect.... on a déjà des guérillas civiles ,à quand la guerre civile ? Et en plus vous le savez!

Heureusement que vous ne pouvez plus reproduire d'après votre pseudo" mortecouille"
A vous lire, faites une valise, une place vous est préparée dans un centre spécialisé.

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 30/12/2016 à 12:27
rtt a écrit le 29/12/2016 à 18h05

Préférence étrangère, il est moins grave de tabasser un policier que d'insulter un politique (Taubira en occurrence) qui conduit à de la prison ferme.

quel est le rapport avec l'article ?

Signaler Répondre

avatar
Le Petit Pop le 30/12/2016 à 10:05

C"est dingue comme on peut à ce point se complaire dans la gerbe raciste (ici sans aucune preuve en l'occurrence) et à se point maltraiter la langue française...

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 29/12/2016 à 19:03

Vivement 2017 que notre colère s'exprime dans les urnes!

Signaler Répondre

avatar
Mortes couilles. le 29/12/2016 à 18:11

Cette violence à déjà Degenerés le paysage français,agressions,meurtres,émeutes, ect.... on a déjà des guérillas civiles ,à quand la guerre civile ? Et en plus vous le savez!

Signaler Répondre

avatar
rtt le 29/12/2016 à 18:05

Préférence étrangère, il est moins grave de tabasser un policier que d'insulter un politique (Taubira en occurrence) qui conduit à de la prison ferme.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 29/12/2016 à 17:26

plus je vois les peines infligées par les juges, plus cela me conforte que le problème de la recrudescence de la violence en France n'est pas due à l’inefficacité de nos forces de l'ordre mais au laxisme de la justice .. Et ne nous leurrons pas, si à la place du policier, la victime avait été le fils d'un juge ou d'un politique, la peine aurait été tout autre..

Signaler Répondre

avatar
Triste le 29/12/2016 à 13:47

des émeutes on aussi éclater à Arles ou une cinquantaine de jeunes immigrés ont attaqué et blessés les policiers.a canne ,aussi des magasins on été dévalisé,mais on en parle à peine. Nos politiques et notre justice est tellement laxistes,que tous ses jeunes de quartiers,redoublent de violence et''on plus de rien. Si rien n'est fait ,un jour les gens feront justice eux mêmes et ça finira en guérilla urbaines.

Signaler Répondre

avatar
Justice bananière le 29/12/2016 à 13:17

La justice est intransigeante qu'avec les délinquants de la route,MDR. Et apres on se moquent des pays africains.

Signaler Répondre

avatar
Syndicat des délinquants dehors le 29/12/2016 à 12:29

La taubirasisation des esprits fonctionnent bien.
21 jours d'ITT pour un représentant de l'état et la magistrature s'enquiert de ne pas inscrire leur peine sur le casier judiciaire.
Comme c'est mignon !

Dans quelques mois on ne sera même pas étonné d'apprendre que par exemple leur franchise de kebab servait à blanchir de l'argent et que les magistrats ne les condamnera pas pour esprit d'entreprise.

Signaler Répondre

avatar
affligeant le 29/12/2016 à 11:34

"Ces derniers souhaitant ouvrir une franchise, ils ont été déchargé de l'inscription de leur peine sur leur casier judiciaire."

Que ça ne leur sert pas de leçon surtout !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.