Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Bilan 2016 : une délinquance toujours forte dans le Rhône

Photo d'illustration - LyonMag

Après la publication des chiffres de la délinquance en 2016 par le service statistique du ministère de l'Intérieur, Bruno Le Roux doit les présenter à la presse ce jeudi.

Il lui sera difficile de trouver des points positifs, tant la plupart des compteurs sont dans le rouge. Les homicides ont augmenté de 2% par rapport à 2015, les coups et blessures progressent de 1%, les cambriolages de 4%. Les vols sans violence décollent de 2%.
Il faut toutefois noter la baisse de 12% des vols avec armes.

Les régions les plus sujettes à la délinquance sont l'Ile-de-France, l'Occitanie, PACA et Auvergne-Rhône-Alpes.

 

Selon ces chiffres officiels, le Rhône n'est dans la pire situation après Paris et la Seine-Saint-Denis. Le Nord et les Bouches du Rhône arrivent à afficher des scores souvent plus graves que l'agglomération lyonnaise.

 

Dans le Rhône, 30 288 vols sans violence ont été recensés en 2016. Il y a eu 3792 vols violents sans arme et 384 vols avec armes.
7441 personnes ont été victimes de coups et blessures volontaires. Et il y a eu 10 304 cambriolages de recensés dans notre département.

Enfin, 6227 véhicules ont été volés. 13 222 ont été visités par des voleurs à la roulotte et 3901 accessoires de véhicules ont été dérobés.

A noter que 4% des infractions liées à l'apologie et la provocation au terrorisme ont été réalisées dans le Rhône en 2016.

 

La situation est donc tendue, sans être la pire du pays. Les policiers et magistrats lyonnais doivent regarder avec envie les chiffres de Saint-Pierre-et-Miquelon, qui n'a connu qu'un seul cambriolage et un seul vol de véhicule l'an dernier...



Tags : delinquance | cambriolages | vols |

Commentaires 11

Post monétaire Déposé le 20/01/2017 à 10h44  
Par Post monétaire Citer

@PM dans sa bulle a écrit le 20/01/2017 à 08h15

Hypocrisie !
Beaucoup moins qu'intramuros.
extrait d'un article de Médiapart :
"Des inégalités territoriales contraires à l'esprit du service public

Ces problèmes ne sont toutefois pas le lot de tous. Car la dotation en effectifs est singulièrement inégale selon les circonscriptions. Existe bien entendu d'abord la traditionnelle inégalité entre Paris et sa banlieue, qui continue toutefois de surprendre puisque les problèmes les plus importants sont sensés se trouver en banlieue. A l'évidence, la police parisienne n'est pas là seulement pour la sécurité des parisiens, mais aussi du pouvoir central. Ensuite, les inégalités sont également fortes selon les départements. Un « cas d'école » est sans doute fourni par la comparaison entre la très paupérisée Seine-Saint-Denis et les forts cossus Hauts-de-Seine. La première passe (non sans raisons) pour le département le plus dangereux de France, or elle n'a pas plus de policiers que la seconde. Enfin, ces inégalités d'effectifs sont également fortes selon les circonscriptions d'un même département, et là aussi pour des raisons qui ne tiennent pas seulement à la taille de la population ou au taux officiel de criminalité, mais aussi manifestement à des préférences politiques. A tout le moins, on dira avec ce Conseiller maître à la Cour des Comptes, responsable du secteur « intérieur », que « la répartition des effectifs est sujette à une inégalité spatiale ; elle obéit à des lois totalement mystérieuses pour nous » (Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale, audition du 7 octobre 2009)."

Un exemple parmi d'autre, La Grande Borne (là où 4 policiers ont échappé miraculeusement à la mort après qu'on les ai fait bruler vif)
Extrait de sud ouest du 20/01/2017 :

"Avec ses petites ruelles sans voitures, le quartier est vite devenu le repère des trafiquants en tout genre. Et la délinquance est devenu un mode de vie, pour nombre de jeunes, malgré les interventions de nombreuses associations courageuses. Dans le même temps, lassés des agressions à répétition, LES SERVICES PUBLICS ONT FUI. Il ne reste plus que deux médecins, pour 13 000 habitants, et un seule pharmacie, laquelle est régulièrement cambriolée. SOS Médecins ne s’y hasarde plus, tout comme les infirmières libérales et les livreurs de colis. D’ailleurs, il n’y a plus de bureau de poste, ni de Pôle Emploi, la sécurité des employés ne pouvant être garantie."

Mais bien sur tout ceci n'est qu'un phantasme pour les habitants, d'ailleurs vous allez partir leur expliquer que ce n'est qu'un "phantasme"

C'est normal qu'on voit moins de policiers là bas, puisque les gens payent moins d'impôts (pour payer les policiers) et on moins "à perdre" que dans les quartiers riches !

Quoi ? ça vous choque ce raisonnement de système monétaire ?
Ben oui, mais c'est la réalité.

Quoi qu'il en soit, la police y fait son travail, et les dealers sont autant contrôlés que ceux qui rôdent autour des boites de nuits "chic" en centre ville.

:o)

Déposé le 20/01/2017 à 08h15  
Par @PM dans sa bulle Citer

Post monétaire a écrit le 19/01/2017 à 19h30

Exact. Lorsqu'on y habite, on y voit les policiers.

Hypocrisie !
Beaucoup moins qu'intramuros.
extrait d'un article de Médiapart :
"Des inégalités territoriales contraires à l'esprit du service public

Ces problèmes ne sont toutefois pas le lot de tous. Car la dotation en effectifs est singulièrement inégale selon les circonscriptions. Existe bien entendu d'abord la traditionnelle inégalité entre Paris et sa banlieue, qui continue toutefois de surprendre puisque les problèmes les plus importants sont sensés se trouver en banlieue. A l'évidence, la police parisienne n'est pas là seulement pour la sécurité des parisiens, mais aussi du pouvoir central. Ensuite, les inégalités sont également fortes selon les départements. Un « cas d'école » est sans doute fourni par la comparaison entre la très paupérisée Seine-Saint-Denis et les forts cossus Hauts-de-Seine. La première passe (non sans raisons) pour le département le plus dangereux de France, or elle n'a pas plus de policiers que la seconde. Enfin, ces inégalités d'effectifs sont également fortes selon les circonscriptions d'un même département, et là aussi pour des raisons qui ne tiennent pas seulement à la taille de la population ou au taux officiel de criminalité, mais aussi manifestement à des préférences politiques. A tout le moins, on dira avec ce Conseiller maître à la Cour des Comptes, responsable du secteur « intérieur », que « la répartition des effectifs est sujette à une inégalité spatiale ; elle obéit à des lois totalement mystérieuses pour nous » (Commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale, audition du 7 octobre 2009)."

Un exemple parmi d'autre, La Grande Borne (là où 4 policiers ont échappé miraculeusement à la mort après qu'on les ai fait bruler vif)
Extrait de sud ouest du 20/01/2017 :

"Avec ses petites ruelles sans voitures, le quartier est vite devenu le repère des trafiquants en tout genre. Et la délinquance est devenu un mode de vie, pour nombre de jeunes, malgré les interventions de nombreuses associations courageuses. Dans le même temps, lassés des agressions à répétition, LES SERVICES PUBLICS ONT FUI. Il ne reste plus que deux médecins, pour 13 000 habitants, et un seule pharmacie, laquelle est régulièrement cambriolée. SOS Médecins ne s’y hasarde plus, tout comme les infirmières libérales et les livreurs de colis. D’ailleurs, il n’y a plus de bureau de poste, ni de Pôle Emploi, la sécurité des employés ne pouvant être garantie."

Mais bien sur tout ceci n'est qu'un phantasme pour les habitants, d'ailleurs vous allez partir leur expliquer que ce n'est qu'un "phantasme"

Déposé le 20/01/2017 à 07h57  
Par Pedalos Citer

Post monétaire a écrit le 19/01/2017 à 16h55

Les zones de non droit sont un pur fantasme de la propagande FN qui n'a qu'un but : manipuler par la peur.

Mais 2017, rien ne changera réellement, car on sera toujours dans un système monétaire où le but est de piquer le fric de l'autre, légalement ou illégalement.

Réfléchissez à la solution d'une civilisation de l'après monnaie. :o)

L amical du mat du taureau vous attend avec impatience... Une place st prevue pour votre velo!

Ce qui est formidable, c est que vous arrivez meme a contredireles chifres, les rapports.... Et toujours cette obcession maladive pour le FN

Faut consulter mon vieux!

Déposé le 20/01/2017 à 07h45   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par scoubidou38 Citer

Et avec tout ça combien d'arrestations ?

Déposé le 19/01/2017 à 23h34  
Par Petaudier Citer

Le taubirisme bat son plein.

Post monétaire Déposé le 19/01/2017 à 19h30  
Par Post monétaire Citer

MAGIC LAND a écrit le 19/01/2017 à 17h17

"les zones de non droit sont un pur fantasme" surtout quand on y habite pas...

Exact. Lorsqu'on y habite, on y voit les policiers.

Déposé le 19/01/2017 à 17h17  
Par MAGIC LAND Citer

Post monétaire a écrit le 19/01/2017 à 16h55

Les zones de non droit sont un pur fantasme de la propagande FN qui n'a qu'un but : manipuler par la peur.

Mais 2017, rien ne changera réellement, car on sera toujours dans un système monétaire où le but est de piquer le fric de l'autre, légalement ou illégalement.

Réfléchissez à la solution d'une civilisation de l'après monnaie. :o)

"les zones de non droit sont un pur fantasme" surtout quand on y habite pas...

Post monétaire Déposé le 19/01/2017 à 16h55  
Par Post monétaire Citer

Normal, non ?? a écrit le 19/01/2017 à 11h48

Dans l'est Lyonnais, le 9ème et le 1er, les zones de non-droit ne cessent de s’accroître, il est normal, au vu des réactions de la "justice" que la criminalité augmente.

Heureusement mai 2017 est maintenant très proche.

Les zones de non droit sont un pur fantasme de la propagande FN qui n'a qu'un but : manipuler par la peur.

Mais 2017, rien ne changera réellement, car on sera toujours dans un système monétaire où le but est de piquer le fric de l'autre, légalement ou illégalement.

Réfléchissez à la solution d'une civilisation de l'après monnaie. :o)

Déposé le 19/01/2017 à 13h56  
Par bref Citer

Heureusement mai 2017 est maintenant très proche.

Quelle info débile .....et plus même plus proche que 2022

Déposé le 19/01/2017 à 13h36  
Par Fabienne Citer

En apprenant la venu d hsbc a paris, je me suis posee la quesion de la securite et de l application des sanctions...
D apres wikipedia, le royaume uni dispose de presque 89.000 place de prison... La france, a peine plus de 50.000...
Je vous laisse mediter la dessus...

Déposé le 19/01/2017 à 11h48  
Par Normal, non ?? Citer

Dans l'est Lyonnais, le 9ème et le 1er, les zones de non-droit ne cessent de s’accroître, il est normal, au vu des réactions de la "justice" que la criminalité augmente.

Heureusement mai 2017 est maintenant très proche.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.