Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Immobilier : “Un vrai décrochage”

Le marché de l’immobilier est en plein ralentissement. Explications de Laurent Siragusa, directeur régional de Logic-Immo Rhône-Alpes.

La situation actuelle sur le marché de l’immobilier à Lyon ?
Laurent Siragusa : Jusque dans les années 2000, Lyon a été une ville très préservée par la flambée des prix de l’immobilier. Du coup, la ville a rattrapé son retard et depuis les prix flambent avec des hausses qui peuvent atteindre 20% par an. Donc c’est normal qu’aujourd’hui, ça se calme.
Les raisons de ce ralentissement ?
La crise financière. Comme les banques accordent moins de prêts et que le pouvoir d’achat baisse, les gens ne peuvent plus acheter aussi facilement. Pourtant, la demande à Lyon est toujours aussi forte. Les Lyonnais veulent devenir propriétaires de leur résidence principale, c’est une certitude. Mais l’argent manque. Résultat : les délais de transactions sont passés de 3 à 6 mois en moyenne. Et le marché immobilier stagne.
Les quartiers de Lyon les plus touchés par la baisse des prix ?
Le 2e arrondissement, avec une chute de 10% en un an. Même chose dans le 1er qui a perdu 5% et dans le 8e où les prix ont baissé de 4% en un an. Par contre, dans certains quartiers, les prix continuent à augmenter. C’est le cas dans le 7e arrondissement avec une hausse de 10%, soit 3 200 euros le m2 dans l’ancien et 3 400 dans le neuf. De toute façon, il y aura toujours des quartiers qui resteront très attractifs à Lyon : la Part-Dieu, la Croix-Rousse, Montchat...
Le neuf est autant touché par ce ralentissement que l’ancien ?
Plus encore, car le neuf connaît un vrai décrochage avec 20 à 30% de ventes en moins sur Lyon cette année. Du coup, les promoteurs font d’énormes efforts pour attirer des clients. Exemple : certains promoteurs vont jusqu’à offrir des m2 et même une voiture, notamment des Fiat 500, à leurs clients. Bref, on revient à des méthodes commerciales qu’on n’avait pas connu depuis la dernière vraie crise immobilière des années 90.
Ce ralentissement va permettre d’assainir le marché immobilier ?
C’est vrai que dans les deux dernières années, de nombreux commerçants, cadres et professions libérales se sont lancés dans l’immobilier pour profiter de la croissance du marché. Et forcement aujourd’hui, comme il y a moins de clients, ça devient plus difficile. Certaines agences vont donc disparaître, notamment les plus petites.
Comment vous voyez l’avenir ?
Je pense que le marché est sain et que la confiance va revenir. Bref, je ne suis pas inquiet car on est bien loin en France de la crise financière que connaissent les Etats-Unis.
Un conseil à donner aux Lyonnais ?
Acheter aujourd’hui. Il ne faut pas hésiter car les prix sont plus facilement négociables. Et comme certains propriétaires sont pressés de vendre, on peut faire de très bonnes affaires.

Page réalisée par Nadège Michaudet



Tags : immobilier |

Commentaires 1

Déposé le 08/11/2009 à 19h33  
Par matthew B. Citer

Merci pour cet éclairage, Rien de faux alors, vision juste, mais c'était sans connaitre la crise financière mondiale qui arrivait... tout les spécialistes se sont laissé abusés, comme nos amis les banquiers et les politicards. Aucune leçon ne semble avoir été retenu, alors rendez vous à la prochaine crise. Matthew, un observateur qui vous veux du bien

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.