Drame d’Echalas : le conducteur laissé libre après avoir avoué

Drame d’Echalas : le conducteur laissé libre après avoir avoué
Photo d'illustration - LyonMag

Il a reconnu les faits.

Le conducteur de la voiture qui a percuté, ce dimanche, un autre véhicule à Échalas a été mis en examen pour homicides et blessures involontaires aggravés, ce mercredi, à l’issue de sa garde à vue. Il a reconnu les faits devant le juge d’instruction. Malgré cela, l’homme a été laissé libre sous contrôle judiciaire.

Pour rappel, deux voitures avaient été impliqués dans l'accident. Un Scenic avait été percuté par la Golf à un carrefour. Le conducteur de la première voiture avait été tué sur le coup. Sa mère, présente dans l'habitacle, avait succombé à ses blessures. Trois autres personnes avaient été blessées.

Le chauffard avait été interpellé quatre heures après les faits, après avoir pris la fuite à pied car il pensait avoir consommé trop d'alcool.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ca promet... le 14/06/2017 à 09:11

Encore un magistrat fan de Taubira syndiqué au syndicat de la Magistrature ou un Macroniste ?

Signaler Répondre

avatar
Affreux le 14/06/2017 à 09:08

C juste horrible ce qui est arrivé. Comment peut on ôter la vie et repartir libre?! Ça meriterai la peine de mort! Toutes mes condoléances à la famille et prompt rétablissement aux blessés.

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 27/05/2017 à 12:03

le pire c'est qu'il circulait sur une route prioritaire, il n'avait pas de raison de s'enfuir.

Signaler Répondre

avatar
honteux le 27/05/2017 à 08:37

HONTEUX !! Dans quel monde vit on ? Imaginez la douleur des familles.. faut il être criminel ou delinquant dans ce pays pour pourvoir être considéré ??

Signaler Répondre

avatar
scoubidou38 le 27/05/2017 à 06:44

bravo monsieur le juge d'instruction. 2 morts 3 blessés et l'auteur des faits laissé libre après s'être enfuis pour cause d'alcool. Là je ne comprends pas cette justice. Je plains la famille des victimes . C'est quoi ces juges qui libèrent des criminels en puissance.Pas étonnant qu'il y en a qui se font justice eux même.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.