Lycéens pas en sécurité ? La Région envisage un plan Orsec, notamment à Lyon

Lycéens pas en sécurité ?  La Région envisage un plan Orsec, notamment à Lyon
Le lycée Ampère à Lyon fait partie des cas les plus alarmants de la région - DR

C'est un audit à charge contre l'ancien président de la Région Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne.

Mise à jour à 18h : L'opposition menée par Jean-François Debat a vivement réagi aux conclusions de Laurent Wauquiez et le somme de mener ces rénovations après en avoir gelé la plupart après son élection.

Article initial : Mais son successeur se serait probablement passé de ce constat alarmant tiré d'une enquête réalisée durant un an et demi auprès des 315 lycées publics d'Auvergne-Rhône-Alpes.

Selon le Progrès qui a eu accès à l'audit, un lycéen sur six est accueilli "dans un lycée en mauvais ou en très mauvais état" dans la région. Soit 58 établissements qui nécessiteraient des travaux, parfois en urgence.

Laurent Wauquiez en a ciblé dix pour lesquels il faut agir au plus vite. Le président LR de la Région évoque un "plan Orsec" pour ces lycées car la commission de sécurité a notamment rendu un avis négatif à leur encontre. Trois sont situés dans le Rhône : le lycée Ampère de Lyon rencontre des problèmes d'étanchéité sur son réseau de gaz, les lycées Albert-Camus et Sermenaz de Rillieux-la-Pape ne sont pas au point en matière de sécurité incendie.
Des problèmes qui devraient être réglés d'ici la rentrée de septembre prochain.

Le budget qui sera alloué à ce plan est en cours d'évaluation. Lyon compte plusieurs lycées très dégradés comme Juliette-Récamier ou Lumière. Les rares qui n'avaient pas bénéficié de l'aide régionale sous Jean-Jack Queyranne explique aujourd'hui l'opposition de gauche à Laurent Wauquiez, qui réclame une action rapide, un an et demi après son élection à la tête d'Auvergne-Rhône-Alpes.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.