Police de sécurité du quotidien dans le Rhône : "Entre 15 et 25 personnes dans chacun des quartiers concernés"

Police de sécurité du quotidien dans le Rhône : "Entre 15 et 25 personnes dans chacun des quartiers concernés"
Stéphane Bouillon - LyonMag

Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du département du Rhône a évoqué ce vendredi les chiffres autour de la délinquance dans le Rhône.

Il a profité de l’occasion pour évoquer la déclaration faite ce jeudi par Gérard Collomb sur la mise en place à venir de la police de sécurité au quotidien.

En plus des renforts humains, qui sont estimés "entre 15 et 25 personnes dans chacun des quartiers concernés", Stéphane Bouillon a informé que d’autres moyens allaient être mis à disposition : "Nous allons avoir davantage de moyens informatiques pour pouvoir travailler plus et être plus rapidement au fait. (…) Nous allons adapter les moyens de polices, les patrouilles et l’organisation aux difficultés qui existent dans les quartiers en termes d’incivilité, de trafic ou de violence".

À terme, ce dispositif pourrait permettre, selon le préfet, de redonner de la sérénité dans les quartiers tendus : "ça va nous permettre d’améliorer la vie au quotidien des habitants en remédiant à ces incivilités mais aussi de travailler en profondeur avec la délinquance lourde qui par ailleurs gâche la vie des habitants."

Mais si le plan annoncé va permettre en septembre prochain de mettre une police rapprochée dans le 8e arrondissement de Lyon, puis en janvier 2019 dans le quartier des Minguettes à Vénissieux, cela ne doit pas détourner le regard des forces de l’ordre sur les autres secteurs : "Ce n’est pas parce que nous allons travailler sur Lyon 8e que nous allons nous désintéresser du reste de la ville", conclut Stéphane Bouillon.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lynne le 11/02/2018 à 00:19

on remarque de plus en plus que la duchere sort des quartiers dits difficile.et ca se voit.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 10/02/2018 à 12:05

"Police de sécurité au quotidien..."?
Parce qu'avant on n'avait pas le droit à la sécurité tous les jours ?
c'était uniquement le matin ou le soir ?
Une fois tous les 2 jours ? une fois par semaine ?...
Pauvre politique qui se gargarise de mots...!

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 09/02/2018 à 21:15

La rubrique des faits divers devrait diminuer très rapidement, et Lyon Mag fermer tout aussi vite!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.