PS-LREM : une clarification des groupes à la Métropole de Lyon et à Villeurbanne

PS-LREM : une clarification des groupes à la Métropole de Lyon et à Villeurbanne
David Kimelfeld suit ces tractations de très près - LyonMag

Encore une minute Monsieur le Bourreau...

Anne Brugnera, députée LREM du Rhône, va devoir bientôt se faire une raison. Ses jours comme présidente du groupe PS et Marcheurs réunis au sein de la Métropole sont très probablement comptés. Au lendemain du prochain congrès du Parti Socialiste qui va se tenir les 7 et 8 avril prochain à Aubervilliers, il y a toutes les chances que la nouvelle direction impose une clarification politique.

On voit mal comment le futur patron pourrait à la fois se positionner résolument dans l’opposition à Emmanuel Macron et accepter que certains de ses élus continuent à faire localement cause commune avec les soutiens très actifs du président de la République.

Il suffit d’ailleurs d’assister à une réunion des camarades restés fidèles au PS pour constater que ce genre de cohabitation passe de plus en plus mal. "On demandera aux militants de se prononcer sur le sujet", annonce Jules Joassard, candidat pour prendre la tête de la fédé socialiste du Rhône, qui considère que la situation actuelle est inacceptable tant à Villeurbanne qu’à la Métropole. Qu’il soit ou non élu ne devrait d’ailleurs pas changer grand-chose.

Même si un David Kimelfeld tente de tenir la Métropole à l’écart des positionnements politiques nationaux, chacun comprend bien que le groupe actuel est intenable à courte échéance. Il l’est d’autant plus que la présidence est assurée par une députée LREM (La République En Marche). Pour les camarades, que l’ex-secrétaire d’État Hélène Geoffroy, que la sénatrice Annie Guillemot ou que le maire de Bron Jean-Michel Longueval puissent siéger dans le même groupe que l’actuel ministre de l’Intérieur (lequel est en plus présidé par Anne Brugnera), relève purement et simplement de la provocation. Au total, ce sont donc une bonne dizaine d’élus (sur 31) qui pourraient choisir de quitter le groupe actuel.

La logique voudrait dans ce cas qu’ils rejoignent le groupe des Villeurbannais baptisé "La Métropole autrement" que préside Jean-Paul Bret.

Mais là encore, une autre clarification serait nécessaire. Dans un mouvement similaire, les élus villeurbannais macronistes (Prosper Kabalo, Loïc Chabrier, Chafia Tifra) devraient à leur tour quitter un groupe resté fidèle au PS pour rejoindre leurs amis macronistes.

La Métropole ne sera pas la seule collectivité rattrapée par la politique nationale. À Villeurbanne, on entend déjà des voix qui s’élèvent contre la cohabitation au sein d’un même groupe entre macronistes et socialistes. C’est d’autant plus vrai que l’une des adjointes n’est autre que Chafia Tifra, la suppléante du député Bruno Bonnell. Lequel, après sa victoire contre la socialiste Najat Vallaud-Belkacem aux législatives, a fait des futures élections municipales son prochain objectif. Il ne s’en cache pas ; il souhaite que sa formation politique présente sa propre liste en 2020.

Enfin, il sera intéressant de regarder si les convictions socialistes des Lyonnais seront suffisamment fortes pour qu’ils participent à la clarification qui aura lieu à la Métropole. On est notamment curieux de savoir ce que feront Zorah Ait-Maten, Christian Coulon (maire du 8e), Myriam Picot (maire du 7e) ou Thierry Philip...

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sturlat. le 21/03/2018 à 09:03
Non à LaRem a écrit le 19/03/2018 à 12h32

Jamais encarté au PS, je me permet malgré tout de donner mon avis.
Depuis l'élection présidentielle le PS aurait du virer les soutiens de LREM.
On a que faire de ces personnages arrivistes de surcroît "collombistes" qui participent à enrichir les riches et spolier les retraités.
Tous les élus du PS passés à LREM devraient remettre leurs postes en jeu. C'est la démocratie.
Cela permettra de les dégager des responsabilités pour retrouver un peu de sérieux dans la politique.

Tout juste.
Et le ménage sera à faire à la section PS de Décines, où son leader, et pas que son leader d'ailleurs, se permettent de voter LREM.
Totale confusion dans le groupe "Fiers de Décines", tellement confus que leur association D.A.C. s'est sabordée en novembre 2017, par clairvoyance sur l'opinion qu'ont les décinois sur ces personnages.

Signaler Répondre

avatar
Campagne interne le 20/03/2018 à 06:49

C'est gentil de servir la soupe électorale à Jules Joassard avec ce petit article bien à propos... Lui d'ailleurs démissionnera des fonctions obtenue avec un maire élu divers droite?!

Signaler Répondre

avatar
Rectificatif le 19/03/2018 à 13:46

Chafia Tifra n est plus adjointe au maire depuis 2014. Elle est conseillère municipale et conseiller métropolitain

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 19/03/2018 à 12:32

Jamais encarté au PS, je me permet malgré tout de donner mon avis.
Depuis l'élection présidentielle le PS aurait du virer les soutiens de LREM.
On a que faire de ces personnages arrivistes de surcroît "collombistes" qui participent à enrichir les riches et spolier les retraités.
Tous les élus du PS passés à LREM devraient remettre leurs postes en jeu. C'est la démocratie.
Cela permettra de les dégager des responsabilités pour retrouver un peu de sérieux dans la politique.

Signaler Répondre

avatar
Le Canut de Lyon le 19/03/2018 à 12:13

Christian Coulon fera comme d'habitude : loin de ses discours engagés, il ira où la soupe est bonne

Signaler Répondre

avatar
Bien parlé! le 19/03/2018 à 12:11
Lyonnais. a écrit le 19/03/2018 à 08h49

Et avec cette liste, il y a de quoi faire au niveau national
http://www.socialistesavecmacron.fr/liste.html

Que M. Faure fasse preuve de dégagisme envers tous les traites de l'idéologie PS, et chez nous à Lyon et toute sa banlieue, il y a un sacré coup de balai à donner
Lyon, Villeurbanne, Bron, Décines...que les cancrelats affichent clairement leurs positions, à défaut de leurs convictions, car pour rester au PS et voter Macron, ils faut être sacrément opportuniste ou carriériste !!
Que les sections locales PS reprennent leurs destinées en mains en écartant une fois pour toute tous ceux et toutes celles qui ont trompés leur électorat, autant les chefs de file, que secrétaire de sections, que militants, tous ces roublards de la politique !!

En effet, cela est insupportable.
le macronisme repose sur des principes opposés aux valeurs du socialisme. Si, si...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 19/03/2018 à 10:36

Pourquoi pas un nouveau groupe ?...
les SPF : Sans Parti Fixe
ainsi ils ne pourront plus être pris à parti par leur parti ...
et ils pourront expliquer qu'ils sont pas de parti pris ...

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 19/03/2018 à 08:49

Et avec cette liste, il y a de quoi faire au niveau national
http://www.socialistesavecmacron.fr/liste.html

Que M. Faure fasse preuve de dégagisme envers tous les traites de l'idéologie PS, et chez nous à Lyon et toute sa banlieue, il y a un sacré coup de balai à donner
Lyon, Villeurbanne, Bron, Décines...que les cancrelats affichent clairement leurs positions, à défaut de leurs convictions, car pour rester au PS et voter Macron, ils faut être sacrément opportuniste ou carriériste !!
Que les sections locales PS reprennent leurs destinées en mains en écartant une fois pour toute tous ceux et toutes celles qui ont trompés leur électorat, autant les chefs de file, que secrétaire de sections, que militants, tous ces roublards de la politique !!

Signaler Répondre

avatar
Pauvre France.. le 19/03/2018 à 08:46

Une soupe politique imbuvable....
Et après on se désole de la fuite des électeurs.
Vive la pèche à la ligne...jusqu'à ce que le vote blanc soit comptabilisé et nous préserve ensuite de ce que nous vivons.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.