Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Lyon 2 : le blocage des examens approuvé par des étudiants

Photo d'illustration - LyonMag

Lundi doivent normalement débuter les examens pour les étudiants de l’université Lyon 2.

Des épreuves décisives pour ceux qui souhaitent valider leur année et qui se poursuivront toute la semaine, sauf mercredi pour cause de finale de Ligue Europa.
Mais ce vendredi, les étudiants grévistes qui ont réussi à s’infiltrer dans le campus des Berges pour tenir une AG ont voté le blocage de ces examens.

 

Reste à savoir si le mouvement lyonnais contre la loi ORE (Orientation et réussite des étudiants) est toujours suffisamment vivace pour obtenir des résultats similaires qu’en région parisienne (cf. Arcueil).

 

De son côté, la présidence de l’université Lyon 2 se tient sur ses gardes. Elle a prévenu les étudiants qui souhaitent passer leurs partiels qu’il faudra venir sur place 1h30 avant le début des épreuves. Et qu’il faudra absolument se munir de sa carte étudiante pour rentrer. Ce qui devrait permettre de laisser dehors les militants d’extrême-gauche qui ont renforcé depuis plus d’un mois les rangs des étudiants grévistes qui ont occupé les amphithéâtres et bloqué les campus.

 

Les forces de l’ordre ont par ailleurs été missionnées par la préfecture pour surveiller toutes les entrées des sites des Quais et de Bron.



Tags : etudiants | lyon 2 | loi ORE | examens |

Commentaires 14

Déposé le 14/05/2018 à 01h09  
Par persil macron Citer

ouste a écrit le 13/05/2018 à 21h13

Il est grand temps de privatiser ces machins. L'argent public ne doit pas servir à ça. Les sciences sociales proposent un enseignement stupide et totalement inutile, tant aux étudiants qu'à la collectivité.

Les sciences sociales vous auraient enseigné que vos préjugés sont néfastes à l'évolution de notre société ;)

Mais comme vous n'y avez pas eu accès... Vous le dénigrez.

Ce n'est ni intelligent, ni constructif. Mais qu'attendre d'autre des gens non-instruits que la haine ?

Déposé le 13/05/2018 à 22h21  
Par rhooo!! Citer

Sherazade a écrit le 13/05/2018 à 16h54

Le français ? Et alors ,une langue de délation,qui devrait s’eteindre Dans les décennies à venir.

La France te permet malgré tout de faire autre chose que de rester dans ta cuisine avec une bâche sur la gueule. Un peu de gratitude !
Et no pasaran, si Dieu le veut !

Déposé le 13/05/2018 à 22h18  
Par saufque... Citer

Sherazade a écrit le 13/05/2018 à 16h54

Le français ? Et alors ,une langue de délation,qui devrait s’eteindre Dans les décennies à venir.

En lisant ce type de commentaire, on ne peut qu'avoir une pensée pleine de gratitude pour des gens comme Ariel Sharon et le boulot accompli.

Déposé le 13/05/2018 à 21h13  
Par ouste Citer

Il est grand temps de privatiser ces machins. L'argent public ne doit pas servir à ça. Les sciences sociales proposent un enseignement stupide et totalement inutile, tant aux étudiants qu'à la collectivité.

Déposé le 13/05/2018 à 16h54  
Par Sherazade Citer

Bianca a écrit le 13/05/2018 à 10h59

Ne m'appeler ???????

N'écrivez plus jamais en français jusqu'à ce que vous ayez refait votre scolarité entièrement !

Le français ? Et alors ,une langue de délation,qui devrait s’eteindre Dans les décennies à venir.

Déposé le 13/05/2018 à 15h56  
Par nani Citer

Debout les parents ! pour soutenir les étudiants voulant passer les examens

Déposé le 13/05/2018 à 13h25   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Bourdieu fan Citer

L’université des années 60 permettait aux classes ouvrières et moyennes inférieures de se hisser socialement par l’accès aux études supérieures, à un diplôme universitaire, de rejoindre les « cadres » et cols blancs. C’était un ascenseur social. Aujourd’hui, maintenant que le standard est Bac+5 pour tous, l’université n’assure plus cette garantie. Les parents des classes moyennes supérieures, bourgeoises, bobos, ou qui ont un peu d’argent préfèrent largement envoyer leurs progénitures dans des filières sélectives (prépa, écoles, IUT, voire BTS) ou privées, car la formation y est assurée et le job quasi sûr à la sortie (de cadre). Quelques universités (calmes), officieusement sélectives, s’alignent sur ce modèle de prestige et attirent des élites (ou forment des élites) au même titres que les grandes écoles (Lyon 3, Dauphine, Assas). Les turbulentes Rennes 2, Lyon 2 (malheureusement), Nanterre, récupèrent indépendamment de ce combat vain contre la sélection le reste issu de parcours sup, quel parent voyant cela (les grèves, les blocages, etc.) voudrait cela pour son fils ou fille lycéenne ?), on reproduit avec ce système une lutte des classes inexorablement.

Déposé le 13/05/2018 à 10h59  
Par Bianca Citer

Ne m’appeler plus jamais France.. a écrit le 13/05/2018 à 10h06

Exactement,ce sont des minorités qui pourrissent la vie au quotidien des majorités. On l’a vue pour l’Eurovision qui est devenue de la propagande politique d’une minorité.alors que sur d’autres chaines, encore un attentat touché la France . C’est tout simplement écœurant pour la majorité des français.

Ne m'appeler ???????

N'écrivez plus jamais en français jusqu'à ce que vous ayez refait votre scolarité entièrement !

Déposé le 13/05/2018 à 10h06  
Par Ne m’appeler plus jamais France.. Citer

glandu a écrit le 12/05/2018 à 15h53

Les étudiants cités par lyon mag sont à peine cinquante, ils ont le renfort des ultras gauchistes de la guillotiere toujours prêts au clash.....

La vraie question étant de savoir de quoi vivent ces personnes avec pour corollaire qui les nourrit et dirige?

Les innombrables fonctionnaires de Bercy devraient faire leur métier.

Exactement,ce sont des minorités qui pourrissent la vie au quotidien des majorités. On l’a vue pour l’Eurovision qui est devenue de la propagande politique d’une minorité.alors que sur d’autres chaines, encore un attentat touché la France . C’est tout simplement écœurant pour la majorité des français.

Déposé le 13/05/2018 à 00h30  
Par kipushi Citer

oh oui les etudiants etrangers auront plein de choses a raconter .Et en premier lieu de prévenir les patrons que les etudiants francais n’ont pas suivi le cursus a cause des gréves ,que leur formation est incomplete et qu’il ne faut absument pas les embaucher .
Quand on jette une pierre en l’air ,elle met un temps a redescendre et parfois on la prend dans la gueu.......
Qui rira le premier rira le dernier .

Déposé le 12/05/2018 à 19h33  
Par Giro Citer

Quelle honte, cette université !

Déposé le 12/05/2018 à 15h53  
Par glandu Citer

erasmus a écrit le 12/05/2018 à 11h40

Les étudiants Erasmus et autres en partenariat international à Lyon 2 auront plein de choses à raconter à leur retour.

Les étudiants cités par lyon mag sont à peine cinquante, ils ont le renfort des ultras gauchistes de la guillotiere toujours prêts au clash.....

La vraie question étant de savoir de quoi vivent ces personnes avec pour corollaire qui les nourrit et dirige?

Les innombrables fonctionnaires de Bercy devraient faire leur métier.

Déposé le 12/05/2018 à 14h49  
Par Voter pour rien? Citer

Une extrême minorité qui bloque la liberté de circuler par trains ,avions, et le droit de passer des examens mais qu on ose pas interdire pour le sacro saint du droit de grêve montre bien les gros handicaps spécifiques français d avoir conduit au laxisme sociétal qui empêche un gouvernement pourtant placé au centre de réformer même par petites touches..
Avec un programme à la Fillon appliqué ,on aurait eu un tsunami?

Déposé le 12/05/2018 à 11h40   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par erasmus Citer

Les étudiants Erasmus et autres en partenariat international à Lyon 2 auront plein de choses à raconter à leur retour.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.