Cinéma : pourquoi Collomb ne voulait pas du film de Luchini à Lyon

Cinéma : pourquoi Collomb ne voulait pas du film de Luchini à Lyon
Christophe Guilloteau accueille Fabrice Luchini - DR Département du Rhône

La mairie de Lyon a refusé que l’Hôtel de Ville serve de décor au tournage.

"Mais qui a donc appelé François Hollande ? Il vient de me téléphoner sur mon portable". Fabrice Luchini est surpris. L’ex président de la République vient effectivement de le joindre en lui demandant quelques précisions sur le film qu’il est en train de tourner à Lyon.

Il est vrai que François Hollande a reçu un message avec la photo d’un acteur qui lui ressemble. Dans l’hémicycle du Conseil départemental où le réalisateur Nicolas Pariser a posé ses caméras, les figurants s’interrogent. Il en est toutefois une qui, même si elle garde le silence, comprend fort bien la question de l’acteur. Il s’agit de l’adjointe lyonnaise Zorah Ait Maten qui, en tant qu’agent du Département, a posé une journée de congé pour faire de la figuration et participer au tournage.

C’est elle qui, voyant l’un des acteurs qui a des faux airs de François Hollande, a pris discrètement une photo (ce qui est interdit) et l’a envoyée aussitôt sur le portable de l’ancien président de la République. Pour faire bonne mesure, elle l’a également adressée à Julie Gayet, histoire peut-être de lui montrer qu’elle aussi sait faire son cinéma.

Décidément, ce tournage semble obséder nos puissants. Avant le coup de fil de François Hollande, Fabrice Luchini avait déjà eu droit à un aparté avec le très puissant ministre de l’Intérieur. La scène s’était déroulée à l’Élysée où les deux hommes s’étaient retrouvés pour un dîner autour d’Emmanuel Macron. Prenant l’acteur à part, Gérard Collomb lui avait demandé de choisir une autre ville que Lyon pour son film.

On comprend vite pourquoi quand on lit le synopsis du futur long-métrage. Sous le titre Alice et le maire, il raconte l’histoire du maire de Lyon qui "après 30 ans passé dans la politique est un homme épuisé, incapable de renouveler son discours et ses idées. Son équipe lui adjoint alors une jeune philosophe, Alice, chargée de le stimuler intellectuellement...". Toute ressemblance avec etc.

Et encore, Gérard Collomb ne sait pas tout. Il ignore notamment que dans l’une des premières scènes qui a été tournée, le maire de Lyon vieillissant se fait interpeler par le maire du...4e arrondissement. Un remake de...David (Kimelfeld) contre Goliath...

Ceux qui ont participé au film

Au départ, le tournage devait principalement se faire à l’Hôtel de Ville. Finalement, la Mairie (Collomb ?) a mis son veto. Du coup, le réalisateur a traversé le Rhône ; c’est donc les locaux du Conseil départemental, et notamment l’hémicycle, qui servent de décor à plusieurs scènes. Le jour où le film sortira en salle, on pourra reconnaître un certain nombre d’élus de Lyon, de Caluire et de Rillieux. Plusieurs ont en effet postulé pour jouer les figurants.

Là encore, il semble que la Mairie centrale de Lyon n’avait pas souhaité (euphémisme) que des élus de la majorité participent à cette aventure cinématographique. En dehors de Zorah Ait Maten déjà citée, l’interdiction semble avoir été respectée.

À droite en revanche, on s’est souvent fait un plaisir de venir jouer son propre rôle tout en percevant au passage un cachet de 104 euros. Sans les citer tous, tel a été le cas de Xavier Simon (6e), Aurélie Bonnet-Saint-George (2e), Jean-Stéphane Chaillet (2e), Marie Guyon (4e), Grégory Sansoz (2e), Joëlle Sangouard (5e) et Inès de Lavernée (2e) qui avait à cette occasion pris du grade puisqu’elle s’est retrouvée adjointe au maire de Lyon.

On pourrait encore citer Hervé Brun (6e) dont on peut se demander s’il s’agissait pour lui de rendre hommage à l’ancien coiffeur qu’est Fabrice Luchini.

Conseillère du 5e arrondissement, Magali Dubié n’a pas joué dans le film. Mais ayant appris que la production recherchait des figurants, elle a posté un message sur Facebook dans lequel elle a indiqué le numéro de téléphone portable de la directrice de casting. Laquelle a été littéralement assaillie de coups de fil pendant près d’une semaine.

Les élus ne sont pas les seuls à avoir joué les figurants. Plusieurs agents du Département se sont également retrouvés sous les feux des projecteurs, notamment la directrice de la communication Olivia Hamelin qui, par le plus grand des hasards, s’est retrouvée assise à côté de Damien Gouy-Perret, le directeur de cabinet du maire du 6e arrondissement.

Soucieux d’immortaliser ce moment de gloire, la plupart des élus se sont empressés de poster sur Facebook les selfies avec Luchini.

Le tournage n’est pas terminé. D’autres scènes vont encore être tournées dans les prochaines jours et les prochaines semaines dans les locaux du Conseil départemental et de la mairie du 6e arrondissement. Pascal Blache n’a plus qu’à espérer que Gérard Collomb ne lui tiendra pas rigueur d’avoir accueilli le tournage de ce film dans lequel on retrouvera Anaïs Demoustier face à Luchini et qui ne manquera pas de préciser que toute ressemblance…

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
c. le 16/09/2018 à 16:40

Aux premiers rush sortis, on ne remarque même pas que cela se passe à Lyon... ...beaucoup de bruits pour rien.

Signaler Répondre

avatar
Prout le 13/09/2018 à 14:13

Ils trouveront bien un autre endroit pour le faire et le film sortira.
La France deviendrait elle pire que la mafia. C'est l'Omerta partout maintenant, on ne peut plus rien dire, plus rien faire.

Signaler Répondre

avatar
Casting le 11/09/2018 à 15:19
Dedans, dehors, dedans, dehors, dedans... a écrit le 11/09/2018 à 11h22

Apparemment non. Pourtant il s'y connait en théâtre et en comédie vu qu'il dirige une structure théâtrale et qu'il tire les ficelles des subventions.

Il a demandé à jouer dans le futur remake 2028 du film, dans le rôle de monsieur le Maire! ;-)
Pour le titre, après "Alice et le Maire", ils vont nous trouver quoi? "Blanche comme neige la Mairie"? ;-)

Signaler Répondre

avatar
Dedans, dehors, dedans, dehors, dedans... le 11/09/2018 à 11:22
DEHORS a écrit le 11/09/2018 à 09h56

Et Blachier ,il est dans le casting ?

Apparemment non. Pourtant il s'y connait en théâtre et en comédie vu qu'il dirige une structure théâtrale et qu'il tire les ficelles des subventions.

Signaler Répondre

avatar
Pouah le 11/09/2018 à 11:03

Collomb....ou l'arrivisme minable de la gauche caviar....
avec ses maîtres Hollande et Macron...

Signaler Répondre

avatar
DEHORS le 11/09/2018 à 09:56

Et Blachier ,il est dans le casting ?

Signaler Répondre

avatar
boubouphile le 11/09/2018 à 07:45

L’ancien maire de Lyon n’a pas la conscience tranquille ? Bien dociles tous ces moutons de la municipalité pour obéir aux ordres... ah quand une opposition politique à ce petit dictateur ?

Signaler Répondre

avatar
Pieds nickelés de la République le 10/09/2018 à 12:01

Pourquoi interdire le tournage à la mairie, Collomb n'est plus maire ?
Le ministre de l'Intérieur ne sait rien, ne connait pas l'entourage de Macron et se croit encore maire!!!
Vivement la maison de retraite....

Signaler Répondre

avatar
Excellent ! le 10/09/2018 à 10:38

Vivement que ce film sorte et mette en lumière la face sombre de celui qui fait en sorte d'être lisse.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 10/09/2018 à 09:11

Cinéma : pourquoi Collomb ne voulait pas du film de Luchini à Lyon...
"Qui se sent morveux qu'il se mouche..." écrit Molière dans l'Avare

Signaler Répondre

avatar
hi hi le 10/09/2018 à 08:00

quel malin ce hollande ! comme si le metteur en scène n'était pas un proche de lui et ses potes du PS!
lamentable vie des politiques au service des coups bas plutôt que des français.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.