Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag.com

Les ambulanciers dans les rues de Lyon ce lundi

Photo d'illustration - LyonMag.com

Mécontents de la réforme du financement des transports sanitaires, qui entre en vigueur ce lundi, les ambulanciers ont décidé de se rassembler au petit matin pour bloquer le centre-ville lyonnais, et de se faire entendre à l'aide de leur sirène.

Ils seront environ 120 ambulances à partir du stade de Gerland avant le lever du soleil. Ils vont ensuite progressivement bloquer l'hôpital Édouard Herriot, l'ARS rue Garibaldi, la préfecture, avant de se rendre à l'hôpital de la Croix-Rousse et terminer leur mouvement sur la place Bellecour.

 

Le but de ce mouvement ? Lutter contre l'entrée en vigueur de l'article 80 de la loi de financement de la sécurité sociale, qui prévoit des appels d'offres pour la prise en charge des patients : "En ayant mis au jour cet article 80, l'État met les hôpitaux dans l'obligation de réaliser des appels d'offres et choisir des sociétés qui effectueront la meilleure remise pour faire les transferts de leurs patients entre hôpitaux", indique Julien Saruco, ambulancier et représentant du CTS (Collectif des Transports Sanitaires).

 

Une perte d'autonomie pour les ambulanciers

 

Cette mesure doit officiellement permettre d'éviter toute fraude à la Sécurité Sociale de la part des ambulanciers, fléau répandu dans le métier. Mais pour les indépendants, l'application de la réforme va détruire toute autonomie de leur part : "Le problème avec l'article 80 et son extension, c'est que d'ici 2019 (...) tous les transports seront soumis à appel d'offres", explique Julien Saruco, avant d'ajouter : "le patient ne pourra plus choisir son ambulance. Quant à nous, petite structure, nous n'aurons plus le choix : on devra se faire racheter par un grand groupe."

 

En plus de perdre en indépendance, un éventuel rachat entraînerait une autre conséquence. En effet, les ambulanciers seront contraints à verser une partie de leur chiffre d'affaires aux grands groupes, obligeant donc ces indépendants à travailler plus, délaissant malgré eux la qualité du service.

 

Pour lutter contre cette mesure, les ambulanciers seront donc présents dès ce lundi matin dans les rues de Lyon. Ils devraient être accompagnés de taxis effectuant des trajets médicaux ainsi que des véhicules sanitaires légers, avec un seul but : "on veut abroger cette loi".



Tags : Ambulanciers | greve | Réforme de la Sécurité Sociale |

Commentaires 11

Déposé le 04/10/2018 à 23h09  
Par Oreille bleue Citer

Et bien et bien !
Que d animosité !
Ma fille est ambulancière depuis 3 mois. Salaire net de base : 1200 euros. Des journées de 12 h le plus souvent, des astreintes le we, les jours fériés travaillés, un emploi du temps très irrégulier, on ne sait que la veille vers 16/17h à quelle heure on commence le lendemain, on ne sait jamais le matin à quelle heure on va finir le soir, on à son planning pr le mois 15 jours avant. Imaginez comme tout ça est commode pour avoir une activité extra professionnelle régulière, une vie sociale, planifier des vacances, réserver un billet de train etc ! Les pauses déjeuners tombent parfois à 14h et en vitesse parce que pas le temps. Et avec ça, les règles de la branche font que votre temps de travail ne compte qu à 90% en semaine et 70% le we.
Elle est où l arnaque generalisee, la fraude organisée ? Tellement facile de juger sans savoir !
Les ambulanciers embauchent ! Si le métier est si facile, prquoi reste t il tant de chômeurs, hein dites moi ??
A bon entendeur Salut !

Déposé le 02/10/2018 à 17h03  
Par Titi76 Citer

Plusieurs malades sur un transport médicalisé mdr vous ne devait pas connaitre la profession. Médicalisé veut dire ambulance smur ou tsu avec a son bord 2 ambulanciers 1 médecin 1 infirmière minimum et bien sur le patient allonge donc plus beaucoup df place pour rn prendre un deuxième

Déposé le 02/10/2018 à 16h58  
Par Titi76 Citer

Je reponds a 2, 3 commentaires le pinpons comme vous dites est mis en cas urgences a la demande du smur pensez qu un jour vous ou une personne de votre entourage est besoin de nous en urgence (arret cardique, avc...)vous aimerez peut etre lr fameux pinpon

Déposé le 02/10/2018 à 16h49  
Par Titi76 Citer

Il faut remettre les choses a leurs places ce sont les patrons ambulanciers dans la rue demandé leurs combien ils font se mettre dans la poche avec le nouvel accord cadre mis en place en aout sur le dos des ambulanciers ouvriers mais la aucun journalistes ou syndicats pour en parler ou de manifestations

Déposé le 01/10/2018 à 19h44  
Par Amb Citer

Quand vous ne connaissez pas comment sont facturé les transports abstenez vous de tout commentaire débile quand ça vous aurez besoin pour vous-même ou un membre de votre famille vous pleurerez peut-être...

Déposé le 01/10/2018 à 15h09  
Par Hopital Velpo Citer

4 milliards d'euros de dépenses par an, qui progressent de plus de 5% par an, des fraudes à gogos (entre fausse déclaration, blanchiment d'argent sale), et des médecins qui prescrivent des bons de transports automatiquement sans vérifier si le patient en a réellement besoin médicalement... c'était inévitable que la sécu stoppe l'hémorragie.
Le problème c'est qu'une fois de plus on demande aux hôpitaux et cliniques de gérer le problème avec toujours la même méthode (celle du bâton et jamais de la carotte) :
Ainsi le coût du transport est maintenant inclus dans le tarif du séjour hospitalier avec un forfait maxi de 104€ : libre à chaque établissement de santé de se charger des facturations de transports, et de veiller a à ce que le coût du transport ne dépasse pas le plafond...

Déposé le 01/10/2018 à 08h30  
Par Pinpon Citer

Levraicoûtetpourqui? a écrit le 01/10/2018 à 00h39

Impossible sinon n’est la sécu qui a fait une erreur c’est sur prescription médicale ce qui veut dire censé le médecin qui décide pas les ambulances et pour les transports multiples c’es Une obligation de la sécurité sociale car il y a un rabattement donc économie plus tu transportes moins t’es payé. Par contre quand t’appel Les pompiers c’est pas gratuiT sache que leur déplacement coûte l’état 1200€ et qu’une ambulance coûte 67€ alors l’arna Je vois pas où elle est bref qd on connaît pas la procédure de A à Z on dis rien c’est mieux

Moi ce qui m'agace, c'est de les voir faire "pinpon" pour passer les carrefours aux feux rouges, alors qu'il n'y a jamais d'urgence vu l'air rigolard des conducteurs. Il devrait y avoir plus de contrôles de la police.

Déposé le 01/10/2018 à 00h39  
Par Levraicoûtetpourqui? Citer

Impossible sinon n’est la sécu qui a fait une erreur c’est sur prescription médicale ce qui veut dire censé le médecin qui décide pas les ambulances et pour les transports multiples c’es Une obligation de la sécurité sociale car il y a un rabattement donc économie plus tu transportes moins t’es payé. Par contre quand t’appel Les pompiers c’est pas gratuiT sache que leur déplacement coûte l’état 1200€ et qu’une ambulance coûte 67€ alors l’arna Je vois pas où elle est bref qd on connaît pas la procédure de A à Z on dis rien c’est mieux

Déposé le 30/09/2018 à 23h29  
Par max0473 Citer

Ils se sont tirés une belle dans le pied en fraudant à tour de bras...

Déposé le 30/09/2018 à 14h56  
Par voilà mon point de vue2 Citer

je corrige les fautes de frappe :
Afin d'arrêter l'arnaque généralisée par cette profession sur le dos des assurés, trop PEU contrôlée jusque là, il est urgent d'organiser ce qui est laissé en pâture à la quasi escroquerie :

J'ai vu à plusieurs reprises des cas où le trajet médicalisé sur une longue distance était programmé dans les deux sens LYON-ANNEMASSE ANNEMASSE-LYON le même jour - eh bien la facture finale était de 2 allers et 2 retours - et c'est monnaie couirante dans le cas où deux personnes sont le même taxi ambulance qui se solde par deux courses pour la sécu

et ce pourrait être aussi la fin de la "petite" corruption de préférence de faire "passer" quelques uns au détriment des autres

Déposé le 30/09/2018 à 13h58  
Par voilà mon point de vue Citer

Pour, d'arrêter l'arnaque généralisée par cette profession, trop contrôlée jusque là, je ne trouve pas cela déraisonnable bien au contraire

J'ai vu à plusieurs reprises des cas où le trajet médicalisé sur une longue distance (LYON-ANNEMASSE) était organisé pour ne faire qu'un aller-retour alors que la SS était facturée 2 allers et retour

et ce pourrait être aussi la fin de la "petite" corruption de préférence de faire "passer" quelques uns au détriment des autres

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.