Sans préfets, Lyon était-elle préparée à la purge d'Halloween ?

Sans préfets, Lyon était-elle préparée à la purge d'Halloween ?
Stéphane Bouillon, ex-préfet du Rhône, avec la police lyonnaise - LyonMag

Le retour à Lyon de Gérard Collomb a eu une conséquence sur le Rhône.

Mise à jour à 12h15 : Selon la préfecture du Rhône, il y avait bien un préfet mercredi soir, avec Emmanuel Aubry. "Les services de l'Etat étaient prêts pour faire face, des arrêtés avaient été pris, on a fait tout ce qui était possible de faire", nous signale-t-on du côté de la rue de Bonnel.

Article initial : Son remplaçant au ministère de l'Intérieur, Christophe Castaner, avait débauché le préfet du Rhône Stéphane Bouillon et son préfet délégué à la Sécurité Etienne Stoskopf pour intégrer son cabinet.

Cela fait donc deux semaines que le Rhône n'a officiellement pas de préfet, ni de préfet de police. Certes, Pascal Mailhos, en poste en Occitanie, a été nommé lors du conseil des ministres de la semaine dernière. Mais le haut-fonctionnaire n'a toujours pas posé ses valises dans le 3e arrondissement de Lyon. On ne sait d'ailleurs pas quand il entrera en fonction. En l'attendant, c'est le secrétaire général de la préfecture Emmanuel Aubry, numéro 3 dans l'ordre protocolaire, qui représente l'Etat sur le terrain.

Le Rhône était-il donc suffisamment préparé à la purge annoncée pour Halloween ? Mercredi soir, des centaines de jeunes ont déferlé en centre-ville de Lyon : heurts avec les forces de l'ordre, agressions, vols, incendies de poubelle et dégradations de mobilier urbain. Lyon était, notamment avec les vidéos exclusives de LyonMag, à la Une de tous les médias ce jeudi matin.

Avec des préfets titulaires pour préparer le dispositif policier renforcé, puis pour suivre les opérations en direct avec la DDSP du Rhône, la situation aurait-elle été différente ?

Pour un policier envoyé sur le terrain ce mercredi soir, "il y a un manque de consignes et de personnel". Pour lui, qui préfère garder l’anonymat, "la politique est aujourd’hui de dissiper les émeutiers pour simplement les renvoyer chez eux". Un "manque criant d’anticipation" pour le fonctionnaire qui déplore enfin "qu’il n’y ait pas de repérage des bandes en amont, avant qu’elles ne déferlent sur le centre-ville".

Ce jeudi matin, Christophe Castaner a réagi aux affrontements de la veille : "Halloween doit rester une fête, la purge ce n'est pas une blague". Selon le pensionnaire de la place Beauvau, 15 000 policiers et gendarmes avaient été déployés en soutien, notamment à Lyon et Paris.

X
18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
barbares le 04/11/2018 à 19:42

Les barbares sont chez nous ! Il y a de quoi s'inquiéter non ??

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 03/11/2018 à 10:05

Les Vandales sont entrés dans Lyon, comme à Carthage autrefois...

Signaler Répondre

avatar
Le vinatier. le 03/11/2018 à 09:35
L’enfer du lendemain a écrit le 03/11/2018 à 09h06

La société sent le sapin et la poudre .

Et la folie qui remplacera la raison.

Signaler Répondre

avatar
Attention aux fautes le 03/11/2018 à 09:20
Attention au faute ! a écrit le 03/11/2018 à 09h14

Sans polémiquer, mais il me semble que dans une phrase quant on écrit SANS, c'est rien, 0, donc pas de S à la fin du mot qui suit.
J'aurais écris :
" Sans préfet " ; donc aucun préfet !
Merci

Attention aux fautes ; ou
Attention à la faute !
(désolé)

Signaler Répondre

avatar
Attention au faute ! le 03/11/2018 à 09:14

Sans polémiquer, mais il me semble que dans une phrase quant on écrit SANS, c'est rien, 0, donc pas de S à la fin du mot qui suit.
J'aurais écris :
" Sans préfet " ; donc aucun préfet !
Merci

Signaler Répondre

avatar
L’enfer du lendemain le 03/11/2018 à 09:06

La société sent le sapin et la poudre .

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 03/11/2018 à 08:38

A @sakura, wouah, alors là j aimerais savoir en quoi mes propos, vous fait penser que sarkozy était mon idole.

Pour info, je n ai aucune idole que ce soit en politique, en religion, en culture.

Mais bon c est la mode du moment de mettre les gens dans des cases selon les propos qu ils tiennent.

Signaler Répondre

avatar
@Sakura le 02/11/2018 à 11:52
Sakura a écrit le 01/11/2018 à 19h16

A @sakura,l ancien prefet a rejoint parus le 16 octobre, le nouveau a ete nommé le 24 octobre. On est le 1er novembre et il n.est toujours pas en poste.

Mais bon suppose qu on ne doit pas avoir la même définition de ce qu est la rapidité.

Espere en tout cas, que ce prefet sera plus rapide pour prendre des décisions qu il ne met à vouloir prendre son poste.

Parce que vous croyez vraiment que c'était plus rapide à l'époque de votre idole Sarkozy ?

Quelle naïveté !

Signaler Répondre

avatar
Loulou2 le 01/11/2018 à 20:26
Edgar a écrit le 01/11/2018 à 13h19

"L'immigration, une chance pour la France" a encore fait des dégâts dans notre pays.

Et quand une fête débile et étrangère à la France s'en mêle, voilà le résultat.

Pauvre France.

Pauvre de toi surtout ....t as pas l air renseignez sur les gens qui te manipulent et qui te l as mette bien profond

Signaler Répondre

avatar
Loulou2 le 01/11/2018 à 20:25
Paco de C. a écrit le 01/11/2018 à 13h45

tiens en voilà une autre de "chance pour la France" :

https://www.lyonmag.com/article/97853/rhone-l-ancien-president-de-l-ordre-des-medecins-se-faisait-rembourser-deux-fois-ses-frais

Merci paco

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 01/11/2018 à 19:16

A @sakura,l ancien prefet a rejoint parus le 16 octobre, le nouveau a ete nommé le 24 octobre. On est le 1er novembre et il n.est toujours pas en poste.

Mais bon suppose qu on ne doit pas avoir la même définition de ce qu est la rapidité.

Espere en tout cas, que ce prefet sera plus rapide pour prendre des décisions qu il ne met à vouloir prendre son poste.

Signaler Répondre

avatar
encore le 01/11/2018 à 15:54

Préfet ou pas Préfet le résultat est toujours le méme !!!

Signaler Répondre

avatar
Danies le 01/11/2018 à 15:05

C est surtout la génération des gamins produits de consommation

Signaler Répondre

avatar
Paco de C. le 01/11/2018 à 13:45
Edgar a écrit le 01/11/2018 à 13h19

"L'immigration, une chance pour la France" a encore fait des dégâts dans notre pays.

Et quand une fête débile et étrangère à la France s'en mêle, voilà le résultat.

Pauvre France.

tiens en voilà une autre de "chance pour la France" :

https://www.lyonmag.com/article/97853/rhone-l-ancien-president-de-l-ordre-des-medecins-se-faisait-rembourser-deux-fois-ses-frais

Signaler Répondre

avatar
@Sakura le 01/11/2018 à 13:37
sakura a écrit le 01/11/2018 à 13h08

en tout cas le fait que le gouvernement ai débauché rapidement le préfet de Lyon et mettent du temps pour lui trouver un remplaçant, prouve simplement que ce gouvernement n'est vraiment t pas à la hauteur de ce que mérite le pays..

Il serait temps que Phillppe, Castaner, Macron arrêtent de se comporter comme des gamins capricieux qui n’apprécient pas qu'on leur tiennent tête et qui en font payer le prix aux citoyens des villes dont ils n’apprécient pas le maire

Le nom du remplaçant de Bouillon a été connu très rapidement, comme c'est le cas à chaque fois qu'un préfet doit quitter son poste, et ce quelle que soit la couleur politique du président en place.

Sakura, ne prenez pas n'importe quel prétexte insignifiant pour accuser le gouvernement de tous les tords, sinon on vous accusera de faire de l'anti-macronisme primaire...

Signaler Répondre

avatar
bbq le 01/11/2018 à 13:23

Et si ce laxisme etait volontaire pour que bébé Macron revienne en heros nous protegeant du chaos ...... non c est une blague , on a plutôt l incompetence à tous les étages. L armee au pouvoir 5 ans pour un vrai nettoyage

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 01/11/2018 à 13:19

"L'immigration, une chance pour la France" a encore fait des dégâts dans notre pays.

Et quand une fête débile et étrangère à la France s'en mêle, voilà le résultat.

Pauvre France.

Signaler Répondre

avatar
sakura le 01/11/2018 à 13:08

en tout cas le fait que le gouvernement ai débauché rapidement le préfet de Lyon et mettent du temps pour lui trouver un remplaçant, prouve simplement que ce gouvernement n'est vraiment t pas à la hauteur de ce que mérite le pays..

Il serait temps que Phillppe, Castaner, Macron arrêtent de se comporter comme des gamins capricieux qui n’apprécient pas qu'on leur tiennent tête et qui en font payer le prix aux citoyens des villes dont ils n’apprécient pas le maire

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.