Le bidonville de la Feyssine à Villeurbanne évacué

Le bidonville de la Feyssine à Villeurbanne évacué
LyonMag

Situé le long du boulevard périphérique, il était occupé par une centaine de personnes.

Selon la préfecture, le site présentait "des caractéristiques fortes d’insécurité et d’insalubrité, notamment la présence d’amiante". Le bidonville a donc été évacué ce jeudi matin dans le calme.

Les 97 personnes présentes sur place (65 majeurs et 32 mineurs) ont été pris en charge dans des centres d’hébergement d’urgence.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 19/01/2019 à 13:44

Cachez cette misère incompatible avec le système du fric qui est sensé combler tous les besoins :)

Signaler Répondre

avatar
Par Jupiter le 19/01/2019 à 13:12
wtupidité a écrit le 10/01/2019 à 15h40

non mais d accord! c est un squat, illégal, qui gêne toute la population...

mais pourquoi avoir attendu le 10Janvier pour faire évacuer?
Ca n était pas possible au début de l automne?
Si cela fait déjà un an qu ils sont au courant, ils ne pouvaient pas être évacués en Septembre/Octobre?

Au fait, en a t on profité pour contrôler la régularité des personnes?
et 32 Mineurs... ça fait une moyenne d 1 pour 2 adultes... on les laisse aussi profiter du droit du sol???

ce que vous ne savez pas c'est que cet automne des immeuble bourgeois ont vu le jour avenue Salengro. Il semble évident que les gens influents qui y ont aménagé se sont plaints et c'est leurs plaintes qui ont fait bouger les choses. Car les plaintes des gens qui sont dans les logements sociaux du même quartier n'ont pas fait bouger les choses pendant plus d'un an.

J'imagine que quand les bourges qui se sont installés avenue Salengro sur l'ancien terrain des bonnes soeurs, ont senti et respiré l'ignoble fumée qui venait de ce camps, ils ont fait tout un foin ,et le préfets s'est empressé d'agir.

Signaler Répondre

avatar
oublie le 11/01/2019 à 17:44
A BENTOT a écrit le 11/01/2019 à 14h37

MAIS IL FALLAIT VÉRIFIER TOUT DE SUITE SI ILS ÉTAIENT EN RÉGLE?
ET ENSUITE S'ILS N'AVAIENT PAS LE DROIT DE RESTER OU S'ILS N'AVAIENT PAS LEURS PAPIERS EN RÉGLE, ALORS RETOUR DANS LEUR PAYS SANS PLUS TARDER.
MAINTENANT IL N'Y AURAIT PAS DE PROBLÈME.

vous oubliez un detail
nous sommes en France (donc pas d expulsion de sans papiers)
et loin des yeux des riches

Signaler Répondre

avatar
A BENTOT le 11/01/2019 à 14:37

MAIS IL FALLAIT VÉRIFIER TOUT DE SUITE SI ILS ÉTAIENT EN RÉGLE?
ET ENSUITE S'ILS N'AVAIENT PAS LE DROIT DE RESTER OU S'ILS N'AVAIENT PAS LEURS PAPIERS EN RÉGLE, ALORS RETOUR DANS LEUR PAYS SANS PLUS TARDER.
MAINTENANT IL N'Y AURAIT PAS DE PROBLÈME.

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 11/01/2019 à 07:45

Bientôt, il va falloir construire des camps pour migrants sur le modèle de ceux du HCR ou de l'ONU dans certains pays.

Signaler Répondre

avatar
gauchiasse le 10/01/2019 à 18:26

les assos gauchistes vont surement les aider à préparer un dossier amiante pour porter plainte pour mise en danger d'autrui

Signaler Répondre

avatar
bianca le 10/01/2019 à 16:50
MAFIA DE LA MISÈRE a écrit le 10/01/2019 à 16h10

Ce camp est sous la coupe d'une vrai mafia . Trafique de voiture , prostitution forcé des jeunes femmes . Bref le dernier des inspecteur de police chargé de ce secteur doit bien connaitre les habitants de ce lieux . Étonnamment ils ont réussi à s'installé pratiquement plus d'un an sans aucun soucis .

Oui il y a eu un article de Lyon capitale, la mafia de l'est faisait venir des gens et les obligeaient a payer un loyer pour y vivre, pour payer ce loyer les locataires devaient voler : pickpockets, cambriolage etc. Pendant ce temps Macron hurlait vive la république vive la France.

Signaler Répondre

avatar
bianca le 10/01/2019 à 16:48
wtupidité a écrit le 10/01/2019 à 15h40

non mais d accord! c est un squat, illégal, qui gêne toute la population...

mais pourquoi avoir attendu le 10Janvier pour faire évacuer?
Ca n était pas possible au début de l automne?
Si cela fait déjà un an qu ils sont au courant, ils ne pouvaient pas être évacués en Septembre/Octobre?

Au fait, en a t on profité pour contrôler la régularité des personnes?
et 32 Mineurs... ça fait une moyenne d 1 pour 2 adultes... on les laisse aussi profiter du droit du sol???

La mairie m'a dit en début d'année 2018 que la préfecture devait s'en occuper, c'était au préfet de signer l'ordre d'évacuation. Des lors, il faudrait que vous posiez la question au préfet du Rhône mais je doute qu'il vous réponde car vous n'êtes rien, vous avez juste le droit d'élire des maîtres, c'est la démocratie à la française.

Signaler Répondre

avatar
Gugus le 10/01/2019 à 16:48

Aucune urgence tout été calculée cela fais
Plus d un an qu ils sont labas

Signaler Répondre

avatar
MAFIA DE LA MISÈRE le 10/01/2019 à 16:10

Ce camp est sous la coupe d'une vrai mafia . Trafique de voiture , prostitution forcé des jeunes femmes . Bref le dernier des inspecteur de police chargé de ce secteur doit bien connaitre les habitants de ce lieux . Étonnamment ils ont réussi à s'installé pratiquement plus d'un an sans aucun soucis .

Signaler Répondre

avatar
wtupidité le 10/01/2019 à 15:40
bianca a écrit le 10/01/2019 à 15h08

Au contraire cette évacuation n'a pas été faite dans l'urgence, cela fait plus d'un an que l'arrêté d'expulsion a été pris, les gens du campement étaient avertis, ils ont eu largement le temps de prendre leurs dispositions maintenant il faut partir, point barre, c'est en hiver qu'ils sont le plus genant car ils se chauffent au bois de meubles traité ce qui relâche des toxines dans l'atmosphère.

non mais d accord! c est un squat, illégal, qui gêne toute la population...

mais pourquoi avoir attendu le 10Janvier pour faire évacuer?
Ca n était pas possible au début de l automne?
Si cela fait déjà un an qu ils sont au courant, ils ne pouvaient pas être évacués en Septembre/Octobre?

Au fait, en a t on profité pour contrôler la régularité des personnes?
et 32 Mineurs... ça fait une moyenne d 1 pour 2 adultes... on les laisse aussi profiter du droit du sol???

Signaler Répondre

avatar
bianca le 10/01/2019 à 15:08
wtupidité a écrit le 10/01/2019 à 15h00

je ne dis pas qu il faut laisser ce bidonville!!!
loin de la!
je m étonne juste du caractère urgent de cette évacuation, en plein hiver, la ou il fait plus froid
il fallait le faire soit avant (en en profitant pour expulser les clandestins), soit après!
mais en plein hiver, est ce bien judicieux, ou du moins humain?

Au contraire cette évacuation n'a pas été faite dans l'urgence, cela fait plus d'un an que l'arrêté d'expulsion a été pris, les gens du campement étaient avertis, ils ont eu largement le temps de prendre leurs dispositions maintenant il faut partir, point barre, c'est en hiver qu'ils sont le plus genant car ils se chauffent au bois de meubles traité ce qui relâche des toxines dans l'atmosphère.

Signaler Répondre

avatar
wtupidité le 10/01/2019 à 15:00
Bianca a écrit le 10/01/2019 à 13h56

wtupidité

ce camp est un danger pour les riverains, ils brulent du bois traité, les riverains sont intoxiqués, les yeux qui piquent, visibilité réduite à 50 metres les soir à cause de leurs feux toxiques.

Qu'ils dégagent.

je ne dis pas qu il faut laisser ce bidonville!!!
loin de la!
je m étonne juste du caractère urgent de cette évacuation, en plein hiver, la ou il fait plus froid
il fallait le faire soit avant (en en profitant pour expulser les clandestins), soit après!
mais en plein hiver, est ce bien judicieux, ou du moins humain?

Signaler Répondre

avatar
Point de vue le 10/01/2019 à 14:24

C'est vrai que c'est étonnant.

Je connais ce lieu pour passer souvent devant.

Ce camps est coincé entre le Rhône et derrière un lotissement +/- à l'abandon au bord du periph sur un terrain grillage juste au bord de la station de pompage d'eau potable.

Je ne vois pas bien où il y aurait de l'amiante, bon je ne suis pas entré sur ce terrain.

Mais ce qui est évident, c'est que c'est franchement insalubre (+/- à cause de l'amoncellement d'ordures de la part des roms), humide (au bord du Rhône) et insécure, c'est paumé et isolé de toutes habitations.

Si on laisse entrer des gens en France, on se doit aussi de ne pas le laisser vivre dans de telles conditions.

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 10/01/2019 à 13:56

wtupidité

ce camp est un danger pour les riverains, ils brulent du bois traité, les riverains sont intoxiqués, les yeux qui piquent, visibilité réduite à 50 metres les soir à cause de leurs feux toxiques.

Qu'ils dégagent.

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 10/01/2019 à 13:55

Il sera reconstruit ce soir ! Tous les ans il y a un camp malgré leur destruction tous les ans ils sont reconstruits systematiquement quelques heures après, cela fait 10 ans que ça dure à la Feyssine.

Signaler Répondre

avatar
ex-UMP le 10/01/2019 à 13:24

Aucun GJ pour défendre ces personnes ?

Bah, non, les GJ ne défendent que leur pouvoir d'achat et leur petite personne.

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 10/01/2019 à 12:44
wtupidité a écrit le 10/01/2019 à 11h43

l excuse de l amiante est une honte!!!! on va donc mettre ses gens dehors dans le froid, sous prétexte qu il y a un pourcentage de chance de tomber malade d'un cancer...
c est sur, mieux vaut mourir de froid!

Vous avez lu l'articule jusqu'au bout? 3 phrases c'est trop long?

Signaler Répondre

avatar
wtupidité le 10/01/2019 à 11:43

l excuse de l amiante est une honte!!!! on va donc mettre ses gens dehors dans le froid, sous prétexte qu il y a un pourcentage de chance de tomber malade d'un cancer...
c est sur, mieux vaut mourir de froid!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.