Lyon : la Cité Internationale de la Gastronomie ouvrira à l'automne 2019, un ticket d'entrée à 24 euros

Lyon : la Cité Internationale de la Gastronomie ouvrira à l'automne 2019, un ticket d'entrée à 24 euros
LyonMag

Ce mardi matin avait lieu la présentation de la future Cité Internationale de la Gastronomie au cœur du Grand Hôtel Dieu.

Et les travaux sont bientôt terminés. Neuf années que ce lieu est pensé, imaginé par les différents acteurs de ce projet et l'inauguration "devrait avoir lieu fin septembre, début octobre" comme l'a annoncé le maire de Lyon Gérard Collomb. "C'est une joie pour moi de voir les travaux bientôt terminés. On a rêvé de cette rénovation. Elle devient concrète aujourd'hui" a précisé l'ancien ministre de l'Intérieur.

L'objectif de cette Cité est de "faire rayonner Lyon à travers sa gastronomie, tout en respectant l'histoire du lieu. L'ambition est d'apprendre aux visiteurs comment bien manger sainement pour protéger sa santé" précise David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon.

Le musée se décomposera sur quatre étages sur un total de 4 000m2. On retrouvera des salles d'expositions temporaires et permanentes, une salle dédiée aux enfants "la ludothèque miam-miam" ou encore une salle dédiée à la gastronomie lyonnaise avec notamment les quenelles et le tablier de sapeur. Au dernier étage, une grande cuisine ouverte sera installée pour permettre aux visiteurs de déguster et de contempler le travail des différents chefs du monde. 130 objets de collection viendront également garnir la collection. "Nous sommes là pour raconter une histoire aux visiteurs. Ils doivent vivre le moment et vivre la passion des Lyonnais pour la gastronomie" a annoncé Hélène Lafont-Couturier, directrice du musée des Confluences, en charge de la future collection du Grand Hôtel Dieu.

La Cité Internationale de la Gastronomie sera en grande partie financée par des fonds privés. La Métropole et la Ville participent conjointement à hauteur de deux millions d'euros sur le coût total de 10,5 millions d'euros.

A noter que l'entrée aux visiteurs devraient coûter 12 euros sans la dégustation. Il faudra rajouter la même somme pour pouvoir goûter les produits dans la grande cuisine ouverte. Un pass annuel à hauteur de 55 euros devrait être mis en place.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
la soupe est bonne le 14/02/2019 à 17:39

Gégé 1er n'était pas socialiste au départ? Ou je me trompe?

Signaler Répondre

avatar
Rodrigues le 31/01/2019 à 16:27

LYON, capitale des bobos !!

Signaler Répondre

avatar
Enzo69 le 30/01/2019 à 19:46

24 Euros pour un musée sur la bouffe , ça va pas non ! Je préfère me faire un bon resto......

Signaler Répondre

avatar
Archi le 30/01/2019 à 15:56

cela aurait été mieux de deplacer les halles bocuse de Lyon, sans charme, sans volume en un mot honteux pour notre ville "capitale" du 6ieme vers l'hôtel dieu. Les nouvelles halles a lhotel dieu sont magnifique mais manquent de surface. La totalité des halles â lhotel Dieu , cela aurait contribué au rayonnement de la ville ....

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 30/01/2019 à 09:17

Sûrement un fiasco a venir et puis de toute façon moi ça me concerne pas car je n irai jamais car trop cher a moins de gagner un jeu quelconque en conclusion soyez tranquille les riches c est pas moi qui vais me mélanger avec vous et puis pensez a tout. prévoir car quel publicité pour les terrorristes

Signaler Répondre

avatar
Pffft le 30/01/2019 à 08:20

Plus de 500 ans d'histoire de LYON au service de l'ensemble des lyonnais réduit à un tiroir-caisse au nom de la conservation du patrimoine.

Signaler Répondre

avatar
henon le 29/01/2019 à 20:52

Le plus grand scandale est plutôt dans le fait que l'ancien musée de la médecine a été mis dans des caisses pour xxx années. Rabelais, même s'il n'était pas un médecin assidu, a passé quelques mois à l'Hôtel Dieu de Lyon.Il a fait éditer plusieurs de ses romans par des imprimeurs lyonnais. La médecine lyonnaise, entre la fin du XIXe siècle et les années 1950 a eu une renommée européenne, voire mondiale. Au même titre que l'imprimerie, la soierie, ou le cinéma. Mais de ce glorieux passé médical, Gérard Collomb n'a rien à faire. Tout comme il a voulu vendre les deux hôtels particuliers de la rue de la Charité, lieux des musées des tissus et des arts décoratifs, à un milliardaire lyonnais, quitte à faire disparaitre le plus important musée des tissus au monde, il ne veut pas mettre en avant le patrimoine lyonnais.Il s'assoit dessus. Seul, pense t il, le commerce compte. Il ne faut pas être économiste renommé pour comprendre qu'il ne suffit pas de créer des milliers de m2 de surface de vente pour que les Lyonnais dépensent plus; on a vu le résultat rue Grolée, restée dix ans sans boutiques. Là encore, Gérard Collomb voulait faire un "Faubourg Saint Honoré lyonnais", alors que la rue Président Herriot a du mal à tourner; la fermeture du joailler Cartier fin décembre en est la preuve. Conclusion: il est temps que Gérard Collomb prenne sa (très confortable) retraite avant de commettre de nouvelles erreurs couteuses.

Signaler Répondre

avatar
JAMAIS GRILLE NI ENFUME le 29/01/2019 à 20:49

Faut faire partie de la raie publique pour aller bouffer làbas ! C'est pas un endroit pour le peuple qui demande pas toute cete nourriture pour les lapins, c'est un lieu de propagande pour détruire notre gout naturel pour la barback bien saignant et traditionel, trop chere pour tellement de nos CON citoyens prets à se mettre sur les genous pour faire plaisir à Gégé quelle honte !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
katachero le 29/01/2019 à 19:02

12+12+boissons+jeux des enfants etc... C’est vrai Lyon, ville de riches, par et pour les riches. Je préfère aller me promener dans les monts...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 29/01/2019 à 16:48

Ils sont gourmands... 12 ou 24€ !

Signaler Répondre

avatar
noa le 29/01/2019 à 15:01

24 euros l'entrée pour cet ancien hôpital transformé en centre commercial, cité gastronomique et hotel de luxe. Quelle belle reconversion de notre patrimoine !

Signaler Répondre

avatar
ordrejuste le 29/01/2019 à 14:04

du soin des indigents à l'hotellerie de luxe,

Signaler Répondre

avatar
Pigeon le 29/01/2019 à 13:11

12 € l'entrée !!!! C'est une honte ! Presque aussi cher que le Louvre ! Et si on veut goûter les produits, on sera, à 1 euro près, au même tarif ..... Franchement, il faudrait raison garder dans le "rayonnement" de Lyon. A ce prix là, pas sûr que ça rayonne beaucoup !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.