Ils se rêvent maire de Lyon dès 2020 : Fouziya Bouzerda (1/6)

Ils se rêvent maire de Lyon dès 2020 : Fouziya Bouzerda (1/6)
Fouziya Bouzerda - LyonMag

On le sait, Gérard Collomb rêve par-dessus tout d’être le premier président de la Métropole de Lyon élu au suffrage universel.

Ce qu’il n’avait pas prévu, c’est que David Kimelfeld se sentirait pousser des ailes et qu’il réussirait à séduire nombre d’élus biberonnés au collombisme. Ce qu’il n’avait certainement pas prévu non plus, c’est le désamour qui le touche auprès d’une partie de l’électorat macroniste.

Là n’est toutefois pas notre propos. Nous allons au contraire nous intéresser à celles et ceux qui pourraient briguer la mairie de Lyon si Gérard Collomb gagnait effectivement son pari de se faire élire président de la Métropole. Un poste dont on sait qu’il sera incompatible avec celui de maire.

Nulle crainte que les vocations viennent à manquer. A commencer par celle de Fouziya Bouzerda, qui rêve, pas vraiment secrètement, de devenir la première maire femme de Lyon.

Quand elle ne porte pas sa robe austère d’avocate, Fouziya Bouzerda aime les couleurs vives. Il faut être aveugle ou daltonien pour ne pas repérer de loin ses tenues rouge écarlate qu’elle porte avec un plaisir non feint. Voilà qui prouve au moins que l’élue a du caractère. Elle peut même se montrer d’une brutalité terrible dans les rapports humains. Ce fut le cas lorsque, à peine élue présidente du Sytral, elle avait viré sans ménagement et sans le moindre état d’âme celle qui occupait depuis une dizaine d’années le poste de directrice de cabinet des présidents successifs.

Souvent, une telle brutalité trouve son origine dans un manque de compétence et de confiance en soi. On reconnaîtra que tel n’est absolument pas le cas pour Fouziya Bouzerda. Tous ceux qui la connaissent louent son intelligence, sa grande capacité de travail, même s’ils regrettent son peu d’appétence pour les missions en équipe.

À l’inverse de tant d’autres, la politique n’est pas venue chez elle compenser une carrière professionnelle en demi-teinte. Au contraire, il suffit de jeter un coup d’œil à sa déclaration au titre de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique pour constater qu’elle était avant 2014 une avocate très prospère dont les revenus auraient scandalisé plus d’un gilet jaune.

Une ascension irrésistible

C’est en 2008, à tout juste 37 ans, qu’elle fait ses premiers pas en politique en étant élue au titre de centriste sur la liste que conduit Dominique Perben face à Gérard Collomb. À l’époque, c’est Pierre Jamet, le bras droit de Michel Mercier, qui l’a repérée alors qu’il donnait des cours de droit à l’université. C’est lui qui convainc Dominique Perben de lui donner sa chance.

Entre 2008 et 2014, Fouziya Bouzerda est une adversaire implacable de Gérard Collomb. Elle monte régulièrement au créneau sur le dossier des emprunts toxiques de la Sacvl, accusant le maire de pratiquer le secret et de manquer de rigueur.

Sitôt élue, elle s’en donne à cœur joie pour donner des leçons de rigueur financière à l’édile. "En ces temps difficiles, les Lyonnais attendent de leurs gouvernants une plus grande retenue en matière fiscale", lâche-telle avant d’ajouter : "l’augmentation des impôts n’est pas la seule alternative, surtout en période de crise".

Du coup, on ne peut que s’interroger sur la nature de ses convictions quand, en 2014, elle vote des deux mains l’augmentation des impôts. Il est vrai qu’entre temps, elle a rejoint Gérard Collomb qui lui a offert un poste d’adjointe au Commerce. Ce qui ne l’avait pas empêché, quelques mois plus tôt, de dénoncer les "conflits d’intérêts" présents au sein du comité de soutien du candidat Collomb. Elle expliquera avoir refusé de se retrouver sur une liste où figuraient des millonistes.

Un élu se souvient l’avoir entendue évoquer une conversation avec Najat Vallaud-Belkacem. À la question qu’elle lui posait "mais comment fais-tu pour tout faire", cette dernière aurait répondu : "l’important ce n’est pas de tout faire, c’est de tout prendre".

Visiblement, Fouziya Bouzerda a fait sienne cette maxime. Adjointe au maire de Lyon, deuxième vice-présidente de la Métropole, elle a exigé (et obtenu) la présidence du Sytral faute d’avoir décroché l’investiture En Marche pour les législatives. Et comme son ambition n’a pas encore trouvé de limite, le siège de maire de Lyon est évidemment son prochain objectif.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
HAHAHA le 07/03/2019 à 00:46
ouste a écrit le 05/03/2019 à 23h43

beaucoup d'imagination pour cette dame, elle est la seule à croire à cette pitrerie.
Une fois que son mentor sera sorti, on ne se souviendra même pas de son nom à cette pitoyable opportuniste

Elle est l'exemple parfait du degré zéro de la politique : ce ne sont pas des élus comme cette dame qui vont réconcilier le citoyen avec ses représentants et donner un renouveau au débat politique. Bien au contraire. Jamais elle n'a démontré le moindre engagement et ou la plus minuscule conviction politique quelle qu'elle soit.
Elle représente le summum du profiteur parasite qui ,comme le diraient les hilarants Inconnus, s'en met plein lers fouilles...

Signaler Répondre

avatar
HAHAHA le 07/03/2019 à 00:38
mon pseudo a écrit le 04/03/2019 à 20h49

Bouzerda Maire de Lyon ?`

Hahahahahahahhahahaha hahhahhahhaha hahahaha hahahaha haaaaaa....

(reprendre sa respiration)

Hahahahah hahhahhahhaha hahahaha hahahaha haaaaaa....ahahhahahaha hahhahhahhaha hahahaha hahahaha haaaaaa....

bon merci pour ce fou rire

bonne réponse, cela ne mérite qu'un fou rire!!!!

Signaler Répondre

avatar
ouste le 05/03/2019 à 23:43
augmentation a écrit le 05/03/2019 à 12h20

C’est pas la même personne qui en qualité de présidente du sytral qui a augmenté les tarifs des tickets et abonnements tcl sur deux ans au lieu d’une année seulement ? Et tout cela pour éviter de dire que l’augmentation est voté l’année d’élections?? Quel courage ! Une opportuniste comme habituellement !

beaucoup d'imagination pour cette dame, elle est la seule à croire à cette pitrerie.
Une fois que son mentor sera sorti, on ne se souviendra même pas de son nom à cette pitoyable opportuniste

Signaler Répondre

avatar
cestlesnerfs le 05/03/2019 à 15:20

C'est une blague???
Attendons un peu....après perben, colon, la france insoumise???;)
Et je retourne ma veste...toujours du mauvais coté!!!!!
Pathos à souhait!!merci pour ce moment...

Signaler Répondre

avatar
augmentation le 05/03/2019 à 12:20

C’est pas la même personne qui en qualité de présidente du sytral qui a augmenté les tarifs des tickets et abonnements tcl sur deux ans au lieu d’une année seulement ? Et tout cela pour éviter de dire que l’augmentation est voté l’année d’élections?? Quel courage ! Une opportuniste comme habituellement !

Signaler Répondre

avatar
Mdr le 05/03/2019 à 10:33

avatar
galéjade le 04/03/2019 à 23:29
caracalla a écrit le 04/03/2019 à 08h34

Bouzerda Maire de Lyon???? Non mais je rêve! Incompétente. Un tel article ne s’impose absolument pas!

parler de compétence pour cette personne est carrément comique ; la seule chose qu'on puisse lui reconnaitre est celle de son ambition sans limites et de son intéressement au cumul des indemnités. Tout le reste n'est que galéjades et billevesées.

Aucune conviction et cela veut devenir maire hilarant

Signaler Répondre

avatar
ultra force le 04/03/2019 à 21:01

quelle est belle

Signaler Répondre

avatar
mon pseudo le 04/03/2019 à 20:49

Bouzerda Maire de Lyon ?`

Hahahahahahahhahahaha hahhahhahhaha hahahaha hahahaha haaaaaa....

(reprendre sa respiration)

Hahahahah hahhahhahhaha hahahaha hahahaha haaaaaa....ahahhahahaha hahhahhahhaha hahahaha hahahaha haaaaaa....

bon merci pour ce fou rire

Signaler Répondre

avatar
joseph77 le 04/03/2019 à 15:04

monter moi juste un élu français dans seulement un des pays africains alors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
allouette le 04/03/2019 à 14:58

ELLE RÊVE TROP.

Signaler Répondre

avatar
varty le 04/03/2019 à 14:55

pour quoi présidente c'est bien de rêver, déjà pour le prochain mandat sytral je pense qu'il faut faire une croix.
maire de Lyon hhhhhhhhhhhh.

Signaler Répondre

avatar
teinture le 04/03/2019 à 11:43

“La Wauquiez de gauche”, synonyme "no future !"

Signaler Répondre

avatar
charlot1959 le 04/03/2019 à 10:26

et pourquoi pas le père Noel......

Signaler Répondre

avatar
Ouste le 04/03/2019 à 09:37

Ses dents rayent le parquet...

Comment va son chauffeur ?

Signaler Répondre

avatar
lol le 04/03/2019 à 09:05

Revoilà Mercier On aura tout vu Et Joëlle comme conseillère en cuisine... électorale En taule!!!

Signaler Répondre

avatar
caracalla le 04/03/2019 à 08:34

Bouzerda Maire de Lyon???? Non mais je rêve! Incompétente. Un tel article ne s’impose absolument pas!

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 04/03/2019 à 08:23

Purée quand je lis ces commentaires c est vraiment un panier de crabes la mairie de Lyon on se croirait revenu au temps des Romains ou complot était la règle d or pour réussir !!!
Le gâteau doit être bon a manger et quand je les vois se bouffer entre eux ça me donne envie de vomir et c est pourquoi le peuple ne se déplace plus pour allez voté dont moi je fais parti sauf pour voté blanc car nous les anciens avons le respect de ce qu est la mémoire et aussi l honnêteté et pas ces pourris qu elle soient femmes ou hommes

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 04/03/2019 à 08:11

Ah ce parti MODEM qui mange à tous les râteliers en fonction des postes espérés dont madame Bourzerda est le parfait exemple.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.