Accueil des mineurs non accompagnés : Christophe Guilloteau lance l’alerte

Accueil des mineurs non accompagnés : Christophe Guilloteau lance l’alerte
Christophe Guilloteau - LyonMag

Le président LR du conseil départemental du Rhône est intervenu directement auprès du Président Macron et du gouvernement sur la question préoccupante des MNA.

Majoritairement des adolescents originaires d’Afrique subsaharienne, le nombre de mineurs isolés a explosé ces dernières années. Sur le territoire national en 2018, 59 461 jeunes migrants ont fait l’objet d’une demande de prise en charge dans l’ensemble des départements.

"Lors de ma rencontre avec le Président de la République, à l’occasion de son déplacement à Lyon, je l’ai à nouveau alerté sur l’accueil des MNA, sujet fortement préoccupant pour nos collectivités, car nous n’avons pas de visibilité et le coût devient de plus en plus inquiétant", explique Christophe Guilloteau dans un communiqué.

En effet, le coût global de prise en charge des MNA continue d’être en forte augmentation dans le Rhône avec un budget consacré de 12 millions d’euros pour 2019, soit une multiplication de douze par rapport à 2015.

Le Républicain s’est également entretenu avec Adrien Taquet, secrétaire d’Etat chargé de la protection de l’enfance, afin de lui faire part de l’inquiétude grandissante des présidents de départements, notamment sur la compensation financière de l’Etat, insuffisante et en décalage avec la réalité. Leur entretien a validé la création d’un groupe de travail entre l’Etat et l’Assemblée des départements de France.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mineur de 33ans le 11/07/2019 à 16:32

les mêmes mineurs qui on incendié un hôtel de Perrache ?

Signaler Répondre

avatar
Venez !! le 11/07/2019 à 16:12

stupéfaction pour le côut de tous ces migrants dont on ne nous parle que d'une infime partie et qui n'auront jamais, ou peu, de travail..et on nous augmente carburants..taxes..etc..la révolution pour quand??

Signaler Répondre

avatar
juskobou le 11/07/2019 à 13:48

cette politique montre une seule chose : pour les africains, les enfants sont un moyen d'emimgrer et une manne financiere

je vous retourne a certains reportage/temoignane (comme sur France2) ou les familles d accueil affirme que les mineurs ne sont pas tous mineurs... notamment l exemple d'un type qui etait plus vieux que les parents de sa famille d accueil!!!!!


nos dirigeants ne prennent aucune decision ni ne font appliquer la loi en matiere d immigration... et je ne sias pas si c est par peur, lacheté ou complicité

dans tous les cas, on ne peux pas continuer comme cela

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 11/07/2019 à 11:41

C'est bien vrai...ces petits gamins nous coûtent chers..
Les 425 millions d'euros d'emprunts toxiques que le département et la Métropole ont eu à rembourser c'est rien à côté...

Signaler Répondre

avatar
Yabonhomard le 11/07/2019 à 11:25

A 50K€/an/individu, le tout pour des majeurs pas du tout isolés, à qui des associations subventionnées (on est plus à ça prêt) ont bien expliqué la partition à réciter pour émouvoir nos belles consciences de gôôôches.

Pour les mauvais en calcul, ça fait 3 milliards d'euros par an, sans compter l'AME, la scolarisation des enfants, les logements de familles entières à l'hôtel, les centres ouverts un peu partout en France...

C'est sûr qu'après ça on peut débattre des 120 millions sur l'homéopathie, ou des miettes qu'on a concédées à nos services d'urgence...l'éléphant dans le couloir du torrent migratoire peut dormir tranquille.

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 11/07/2019 à 11:01

Et pendant ce temps-là les taxes et impôts augmentent, et on nous demande de travailler plus.. merci les élus de tous bords de continuer à nous laisser envahir...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.