La Métropole de Lyon élue capitale française de la biodiversité

La Métropole de Lyon élue capitale française de la biodiversité
Lyonmag.com

La Métropole de Lyon a été élue capitale française de la biodiversité 2019 lors de la 9e édition du concours organisé par l'Agence française pour la biodiversité.

"Une distinction qui récompense le travail mené par la collectivité depuis plusieurs années pour lutter contre le réchauffement climatique", se félicite la Métropole dans un communiqué.

"La Métropole de Lyon associe depuis plusieurs années son travail sur le climat à celui sur la place de l’arbre, de l’eau et de la nature sur son territoire", est-il expliqué.

Ainsi, à l'horizon 2030, 300 000 arbres supplémentaires devraient permettre de faire passer la part du territoire ombragé de 27% à 30%.

"La Métropole travaille aussi à la désimperméabilisation des espaces urbains et au stockage de l’eau de pluie dans les espaces verts. Elle mène d’ailleurs des recherches de pointe pour mesurer et qualifier la capacité des arbres à fournir ce service de rafraîchissement naturel aux citadins", précisent les services de l'Etat.

Et d'ajouter : "La collectivité et ses partenaires restaurent et renaturent des cours d’eau et leurs berges, par exemple sur les bords de Saône. En retrouvant des berges naturelles, des mares ou des zones humides, la Métropole de Lyon offre des espaces accueillants pour la faune et la flore et appréciés des habitants, tout en recréant des milieux qui sont de véritables « éponges » lors des pluies intenses ou des crues. Enfin, la Métropole de Lyon gère de manière écologique exemplaire de grands parcs, qui sont des poumons verts et des réservoirs de biodiversité. Ils forment autant d’îlots de fraicheur en cas de canicule".

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mensonge le 10/10/2019 à 14:12

n'importe quoi, lyon est devenue marseille ou quoi ?? A gerland les mouettes ont disparues, les pigeons sont devenus rares, les 30 corbeaux sont les descendants de 3 paires d'oiseaux d'il y'a 15 ans, certains en portent des marques d'anomalies, les moineaux ont quasi disparus, les pies sont très rares, les abeilles se sont éteintes, de même que les guêpes, bourdeons, sauterelles, vers de terre, escargots, limaces, cigales, scarabés. Les mouches sont devenues rares. Les chats sont devenus petits et maigres et ils semblent qu'ils soient touchés par la bactérie mangeuse de chair au vue de ce que mon véto analysait. Cela fait 8 ans que la faune s'effondre, y'a pas d'amélioration, sauf quand il y'a eu cette grande migration d'insectes bizzares il y'a 4 ans où y'avait des papillons sphynx.

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 10/10/2019 à 08:49

Oui. Faites un tour du hyper-centre de Lyon… vous verrez toute une sélection d'espèces dangereux et criminels.

Signaler Répondre

avatar
Cacaboud le 09/10/2019 à 16:26

Complètement faux cet article :
On abat encore des arbres pour faire des places de parking
Cf : Rue Jean Moulin à Pierre Bénite
Abattage validé par Jérôme Moroge Maire du pays
Ils font quoi les écolos ?

Signaler Répondre

avatar
ludo le 09/10/2019 à 16:17

Bravo aux équipes de la métropole , mais il reste encore du chemin à faire (surtout si papy collomb nous refait le coup des bacs a fleur sur des voies de bus...)

En espérant que David Kimelfeld puisse continuer sur cette voie là après 2020

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.