Jean-François Zurawik : "Avec la Fête des Lumières, il y a une émotion de redécouverte de Lyon"

Jean-François Zurawik, directeur des Evènements de la Ville de Lyon, est l’invité ce jeudi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Jean-François Zurawik : "Avec la Fête des Lumières, il y a une émotion de redécouverte de Lyon"
Jean-François Zurawik et Gérard Angel - LyonMag

Ce jeudi, c’est le coup d’envoi de la Fête des Lumières 2019 à Lyon. On s’attend donc à ce que la Presqu’île soit prise d’assaut par les Lyonnais et les touristes. L’an dernier, 1,8 million de personnes ont été recensées sur les quatre jours de l’évènement, et 255 000 personnes qui ne résident pas dans le Rhône ont dormi à Lyon.

Pour Jean-François Zurawik, il faut saluer le retour de la place des Terreaux, en travaux ces dernières éditions. Il ne faudra pas manquer le parc de la Tête d’Or et les 20 000 bougies sur la Saône devant le Vieux-Lyon pour une procession.

 

Le reste de l’année, Jean-François Zurawik parcourt le globe pour convertir d’autres villes à l’évènement : "La Fête des Lumières se développe dans les villes du monde parce que c’est un évènement populaire, gratuit. C’est de la magie pour redécouvrir un patrimoine. Et il vaut mieux garder le leadership de Lyon en initiant les autres car c’est un marqueur fort de la ville".

 

Le directeur des Evènements de la Ville de Lyon reconnaît que l’effet de surprise des premières éditions a disparu : "Il n’y a plus la magie de la découverte. Mais il peut y avoir une émotion de redécouverte".

 

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

 

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
François de Boudray le 12/12/2019 à 22:42

Il faut revenir aux fêtes d avant, catholiques avant tout, et non pas dirigées par des francs macs .

Signaler Répondre

avatar
Lulu 69670 le 07/12/2019 à 15:20

Ya surtout une émotion a pas ce faire agresser ou séquestre ya de plus en plus de timbres

Signaler Répondre

avatar
Zig le 06/12/2019 à 23:27
François de Boudray a écrit le 06/12/2019 à 07h41

Il n y’a qu une seule fête des lumières, celle dédiée à Marie.
Celle concoctée par les francs macs nous propulse au royaume des ploucs.Dire que des gens viennent faire du tourisme dans notre petite ville provinciale pour ça, dirigée par des parves.

Parce qu'il ne faut pas être complétement plouc pour vouloir encore en faire une fête religieuse?

Signaler Répondre

avatar
rhooo!!! le 06/12/2019 à 17:58

C'est vrai. C'est toujours l'occasion de prendre un coup de couteau !

Signaler Répondre

avatar
8 décembre le 06/12/2019 à 11:18
Toi non, mon Collomb a écrit le 06/12/2019 à 06h58

Cette fête des lumières inventée par Collomb au début de son règne (vivement qu'il se barre) fut un cadeau à ses amis commerçants et surtout restaurateurs et hôteliers. Du pain et des jeux version Collomb. Si certaines années ce fut une réussite, l'idée a épuisé déjà tous les imaginaires. Après plus de 16 ans de cette course acharnée au spectaculaire pendant 4 jours, il serait grand temps d'inventer autre chose plutôt qu'à rabâcher et à se satisfaire de ses lauriers ad vitam aeternam.

L'idée de faire un évènement touristique majeur à Lyon n'est pas une mauvaise chose en soi, c'est bon pour le commerce, l'hôtellerie, la restauration, et participe à l'image de la ville.

Même si c'est très éloigné de l'idée d'origine, des Lyonnais qui mettent des bougies allumées sur leurs rebords de fenêtre en symbole de remerciement à la Vierge Marie (et on ne le voit plus beaucoup d'ailleurs, aujourd'hui).

Bref, ce n'est pas une festivité récente, maintenant après cette course technologique à en mettre plein la vue, le public commence à se lasser au fil des ans... et ça va être compliqué d'y remédier...

Perso je suis lassé des projections métamorphosantes sur les bâtiments de la Ville, même si je trouvais ça extraordinaire au début, surtout que le prix à payer est d'être écrasé comme une sardine dans les rues de Lyon...

Signaler Répondre

avatar
François de Boudray le 06/12/2019 à 07:41

Il n y’a qu une seule fête des lumières, celle dédiée à Marie.
Celle concoctée par les francs macs nous propulse au royaume des ploucs.Dire que des gens viennent faire du tourisme dans notre petite ville provinciale pour ça, dirigée par des parves.

Signaler Répondre

avatar
Toi non, mon Collomb le 06/12/2019 à 06:58

Cette fête des lumières inventée par Collomb au début de son règne (vivement qu'il se barre) fut un cadeau à ses amis commerçants et surtout restaurateurs et hôteliers. Du pain et des jeux version Collomb. Si certaines années ce fut une réussite, l'idée a épuisé déjà tous les imaginaires. Après plus de 16 ans de cette course acharnée au spectaculaire pendant 4 jours, il serait grand temps d'inventer autre chose plutôt qu'à rabâcher et à se satisfaire de ses lauriers ad vitam aeternam.

Signaler Répondre

avatar
sheepmonday le 05/12/2019 à 22:21
Impressionnant a écrit le 05/12/2019 à 15h27

Et si cela stimule l'activité économique, donc le travail, la richesse et les rentrées fiscales, en quoi cela pose problème?

d'après vous le tourisme de masse avec toutes les externalités (les nuisances cqfd) qu'il amène se justifie au simple fait qu'il enrichie les commerçants et les hôteliers ?

c'est un peu une vision à courte vue

à ce titre la pollution stimule l'activité économique en créant de nouveaux besoins et des rentrées fiscales supplémentaires (taxe carbone) en quoi cela pose problème ?!

Signaler Répondre

avatar
Impressionnant le 05/12/2019 à 15:27
contribuable a écrit le 05/12/2019 à 15h05

gratuit ? pas pour les contribuables de la métropole en tous cas. ni d'ailleurs pour les visiteurs qui vont payer repas, hotels, etc... bien plus chers qu'à l'ordinaire. ce sont les restaurateurs et hôteliers qui se frottent les mains. alors gratuit certainement pas. j'en connais qui voient les choses par le petit bout de la lorgnette

Et si cela stimule l'activité économique, donc le travail, la richesse et les rentrées fiscales, en quoi cela pose problème?

Signaler Répondre

avatar
contribuable le 05/12/2019 à 15:05

gratuit ? pas pour les contribuables de la métropole en tous cas. ni d'ailleurs pour les visiteurs qui vont payer repas, hotels, etc... bien plus chers qu'à l'ordinaire. ce sont les restaurateurs et hôteliers qui se frottent les mains. alors gratuit certainement pas. j'en connais qui voient les choses par le petit bout de la lorgnette

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 05/12/2019 à 13:36

La fête des Lumières, traditionnellement, ce sont les milliers de bougies que les Lyonnais mettent à leurs fenêtres pour remercier la Mère de Dieu d'avoir protégé leur ville de la peste. Il y a beaucoup d'autres villes ailleurs qui ont aussi à remercier la Sainte Vierge pour quelque événement heureux.

Signaler Répondre

avatar
Parti de Loi et d'Ordre le 05/12/2019 à 08:52

"Evénement populaire, gratuit''. Ce sont des qualifications qui mettent l'accent sur la dangerosité de cette 'fête' d'horreur où les gens décents et civilisés doivent tolérer la balourdise de malotrus hystériques. Une tradition détestable, évocatrice d'un redressement fiscal.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.