Lyon : nouvelle manifestation contre la réforme des retraites ce samedi

Lyon : nouvelle manifestation contre la réforme des retraites ce samedi
Photo d'illustration - LyonMag

C'est une nouvelle manifestation contre la réforme des retraites ce samedi. La troisième de la semaine.

Les Lyonnais sont appelés à se rassembler à partir de 13h à la gare des Brotteaux. Le cortège partira ensuite en direction de la Préfecture du Rhône, via notamment la rue Vauban ou l'avenue Felix Faure, et évitera les secteurs de la Part-Dieu, de la Presqu'île et de Confluence, tous trois concernés par un arrêté préfectoral interdisant les manifestations.

A dix jours de Noël et alors que beaucoup seront dans le rush des cadeaux, cet appel à manifester est un pari pour les syndicats. Car la participation est la grande inconnue de cette nouvelle mobilisation.

Pour rappel, entre 9 500 et 19 000 personnes ont défilé dans les rues de Lyon mardi. Ils étaient entre 3 000 et 8 500 jeudi.

26 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
policia le 14/12/2019 à 15:49
Réalisme et pragmatisme contre syndicat a écrit le 14/12/2019 à 15h43

Ce qui est scandaleux, c'est le fait de confondre droit de grève et Entrave à la Liberté de de déplacer. Et c'est exactement ce que font les fonctionnaires et uniquement eux qui sont Toujours en grève et qui, un comble, sont de loin les plus privilégiés des retraités... 2000€ en moyenne pour un fonctionnaire, 600€ de moins pour les 78% d'actifs normaux.
Sachant qu'il y a 3 actifs pour payer 2 retraités, on comprends vite que la défense des retraites privilège est intenable. Ce n'est pas une histoire de Macron, Sarkozy ou Mélenchon, c'est une histoire de calcul mental. Comment payer 4000€ de retraites à 2 fonctionnaires avec 3 salaires de travailleurs... Quelque soit la couleur politique du gouvernement, c'est impossible de continuer comme ça.
Ces grévistes sont comme des millionnaires, qui bloqueraint les trains pour avoir (encore) plus de privilèges fiscaux... Je suis certain que vous auriez un tout petit peu de mal à comprendre la logique...

contrairement aux policiers qui t'interdisent de te déplacer là où tu veux, les grévistes ne t'empêchent pas de te déplacer.

Tu te trompes d'ennemi ou t'es juste un sale hypocrite.

Signaler Répondre

avatar
Réalisme et pragmatisme contre syndicat le 14/12/2019 à 15:43
pode a écrit le 14/12/2019 à 11h44

les caisses de grève sont remplies par les grévistes mois après mois pour avoir des réserves en cas de grève longue... c'est le principe de l'assurance et je ne vois pas en quoi ce serait scandaleux !

Ce qui est scandaleux, c'est le fait de confondre droit de grève et Entrave à la Liberté de de déplacer. Et c'est exactement ce que font les fonctionnaires et uniquement eux qui sont Toujours en grève et qui, un comble, sont de loin les plus privilégiés des retraités... 2000€ en moyenne pour un fonctionnaire, 600€ de moins pour les 78% d'actifs normaux.
Sachant qu'il y a 3 actifs pour payer 2 retraités, on comprends vite que la défense des retraites privilège est intenable. Ce n'est pas une histoire de Macron, Sarkozy ou Mélenchon, c'est une histoire de calcul mental. Comment payer 4000€ de retraites à 2 fonctionnaires avec 3 salaires de travailleurs... Quelque soit la couleur politique du gouvernement, c'est impossible de continuer comme ça.
Ces grévistes sont comme des millionnaires, qui bloqueraint les trains pour avoir (encore) plus de privilèges fiscaux... Je suis certain que vous auriez un tout petit peu de mal à comprendre la logique...

Signaler Répondre

avatar
Toujours pareil... le 14/12/2019 à 14:51

depuis des années même combat et solution des"gouvernements": blocage des salaires et des modestes retraites, alongement de la durée de travail..on grille d'envie de revenir au départ à 65ans..et plus..la sécu toujours déficitaire, la santé trop chère..on dérembourse les médicaments, temps d'attente pour rdv spécialiste d'une durée inconcevable..regardez la réalité, on nous sert les même conneries et "solutions" miracle depuis fory longtemps et certains s'enrichissent, d'autres s'appauvrissent et la majorité subit et gobe tout...tragique et désolant

Signaler Répondre

avatar
injustice sociale le 14/12/2019 à 13:43

une réforme qui veut que tout le monde soit logé à la même enseigne!soit!
pour combien de temps,les salariés accepteront de cotiser doublement :
cotisations pour leur retraite du régime général la plus faible en comparant celle des régimes spéciaux,et les impôts de transfert pour compenser les déficits des régime spéciaux...
L'inégalité perdure,la manipulation aussi par les preneurs d'otage soucieux de conserver leurs privilèges:1789 bis arrivera un jour avec une jeunesse qui refusera de ..cotiser mettant fin à cette injustice

Signaler Répondre

avatar
La vérité vraie Mdr le 14/12/2019 à 12:53
vive moi ! a écrit le 14/12/2019 à 07h47

Quand j'entends des salariés de la SNCF qui dénoncent perdre entre 70 et 100 euros/jour pour cause de grève,et payés par les caisses noires ( faut dire la vraie vérité ! ) je trouve cela scandaleux ! Et en plus,des appels aux dons sont faits pour payer ces fainéants !

Tout ceci est légal car ces caisses sont alimentées par les cotisations des syndiqués, les appels aux dons aussi sont légaux et encadrés. Au moins ces gens là sont prévoyants et organisés , alors que tant d autres , a part râler sur internet....... n est ce pas ?!
alors une grosse pointe d envie et de jalousie ? :)

Signaler Répondre

avatar
pode le 14/12/2019 à 11:45
Ça suffit a écrit le 14/12/2019 à 09h28

Ne rien réformer = la bataille des imbéciles.

tout réformer pour faire pire = les imbéciles en bataille

Signaler Répondre

avatar
pode le 14/12/2019 à 11:44
vive moi ! a écrit le 14/12/2019 à 07h47

Quand j'entends des salariés de la SNCF qui dénoncent perdre entre 70 et 100 euros/jour pour cause de grève,et payés par les caisses noires ( faut dire la vraie vérité ! ) je trouve cela scandaleux ! Et en plus,des appels aux dons sont faits pour payer ces fainéants !

les caisses de grève sont remplies par les grévistes mois après mois pour avoir des réserves en cas de grève longue... c'est le principe de l'assurance et je ne vois pas en quoi ce serait scandaleux !

Signaler Répondre

avatar
pode le 14/12/2019 à 11:43
Ça suffit a écrit le 14/12/2019 à 07h17

Ce ne sont pas les Lyonnais qui sont dans la rue mais une minorité de privilégiés qui veulent coûte que coûte conserver leurs privilèges même si leurs enfants n’auront eux plus du tout de retraite par leur égoïsme.

deux remarques :
1- on peut être lyonnais et privilégié, les deux ne sont pas antinomiques !
2- renseignez-vous un peu sur la réforme et vous constaterez qu'avec la réforme, TOUS nos enfants devront se passer de retraite (espérance de vie en bonne santé = 64 ans, âge pivot pour la retraite = 64 ans)

Signaler Répondre

avatar
Ça suffit le 14/12/2019 à 11:00

Le seul président courageux qui si il arrive à réformer le pays sera réélu.

Signaler Répondre

avatar
Vois.Les le 14/12/2019 à 10:50
Ça suffit a écrit le 14/12/2019 à 07h17

Ce ne sont pas les Lyonnais qui sont dans la rue mais une minorité de privilégiés qui veulent coûte que coûte conserver leurs privilèges même si leurs enfants n’auront eux plus du tout de retraite par leur égoïsme.

Tout juste .... mais on parle que de proches des mouvements de gauche et extrêmes gauches ...

Signaler Répondre

avatar
Vois.Les le 14/12/2019 à 10:49

Une belle équipe de branleurs ces syndicats ,,,, cfdt à part . Ils drainent en plus les racailles communautaires.,. A vomir cette bataille pour des privilèges... et des aides ... où comment rester chez soi avec 1000 euros assurés tous autres frais payés par la collectivité

Signaler Répondre

avatar
Les bonimenteurs le 14/12/2019 à 10:48

avatar
pikoi encore ? le 14/12/2019 à 10:40
Ça suffit a écrit le 14/12/2019 à 07h17

Ce ne sont pas les Lyonnais qui sont dans la rue mais une minorité de privilégiés qui veulent coûte que coûte conserver leurs privilèges même si leurs enfants n’auront eux plus du tout de retraite par leur égoïsme.

et dans l'exécutif fait vivre aux Français tout en leur mentant honteusement, ils ont bien raison et, dans l'impossibilité d'être parmi eux physiquement, j'y suis, comme beaucoup, par procuration

https://www.huffingtonpost.fr/entry/quand-macron-refusait-que-la-reforme-des-retraites-soit-parametrique_fr_5df38e12e4b0ca713e5e2094?utm_hp_ref=fr-homepage

Signaler Répondre


avatar
MOI et personne d'autre le 14/12/2019 à 10:33
Ben voyons !!!! a écrit le 14/12/2019 à 09h20

Tiens une question bête :
Notre commissaire aux retraite, 72 ans, gagne combien chaque mois très exactement ? Autour de 30 000 euros ? Dites, ça va lui en faire des points, si un jour il part à la retraite ! même si la valeur de celui-ci diminue, ça lui en touchera une sans faire bouger l'autre, comme disait Jacques Chirac le désintéressé !

Et pourtant il prend le risque pour l'avenir, quel courage, quel don de soi, quel exemple pour notre jeunesse, qu'il ne verra pas vieillir !

toujours le concernant : lui comme les autres

https://www.huffingtonpost.fr/entry/remuneration-de-delevoye-linquietante-jonction-du-pouvoir-macroniste-et-des-interets-prives_fr_5df35829e4b0deb78b51e9be?utm_hp_ref=fr-homepage

Signaler Répondre


avatar
Ça suffit le 14/12/2019 à 09:28

Ne rien réformer = la bataille des imbéciles.

Signaler Répondre

avatar
Ben voyons !!!! le 14/12/2019 à 09:20

Tiens une question bête :
Notre commissaire aux retraite, 72 ans, gagne combien chaque mois très exactement ? Autour de 30 000 euros ? Dites, ça va lui en faire des points, si un jour il part à la retraite ! même si la valeur de celui-ci diminue, ça lui en touchera une sans faire bouger l'autre, comme disait Jacques Chirac le désintéressé !

Et pourtant il prend le risque pour l'avenir, quel courage, quel don de soi, quel exemple pour notre jeunesse, qu'il ne verra pas vieillir !

Signaler Répondre

avatar
A relire le 14/12/2019 à 09:13

Relire ce qu'en disait Edouard Philippe avant d'être nommé premier ministre :

Il dépeint un Emmanuel Macron « tribun adepte d’un populisme désinvolte », « qui n’assume rien mais promet tout, avec la fougue d’un conquérant juvénile et le cynisme d’un vieux routier ».

Signaler Répondre


avatar
TABARD le 14/12/2019 à 08:51
Jusqu’à quand ? a écrit le 14/12/2019 à 08h36

Puisqu’il le cite, Édouard Philippe aurait pu lire Pierre Mendès France. Par exemple, ce discours prononcé à Évreux en juillet 1955 :

« Le mécontentement des citoyens résulte, non seulement de ce que leurs besoins sont insatisfaits, mais plus encore de leur impression que l’État se désintéresse de leur sort, qu’il ne cherche à les apaiser que par des promesses habiles, qu’il s’efforcera ensuite de ne pas tenir. C’est le sens de cette parole de Malraux, selon laquelle “on considère partout en France que l’État est un imposteur !’’ »

Et Mendès France de poursuivre : « L’État dans son comportement, semble redouter le citoyen, le traiter comme un adversaire, un gêneur, un ennemi. »

Comment pourrait on mieux le dire !
Bravo pour ce rappel

Signaler Répondre

avatar
Vive vous ! le 14/12/2019 à 08:36
vive moi ! a écrit le 14/12/2019 à 07h47

Quand j'entends des salariés de la SNCF qui dénoncent perdre entre 70 et 100 euros/jour pour cause de grève,et payés par les caisses noires ( faut dire la vraie vérité ! ) je trouve cela scandaleux ! Et en plus,des appels aux dons sont faits pour payer ces fainéants !

Et le sarkothon ça ne vous a rien inspiré ?
A venir un balkanython et un delevoyethon , vous pourrez donner

Signaler Répondre

avatar
Jusqu’à quand ? le 14/12/2019 à 08:36

Puisqu’il le cite, Édouard Philippe aurait pu lire Pierre Mendès France. Par exemple, ce discours prononcé à Évreux en juillet 1955 :

« Le mécontentement des citoyens résulte, non seulement de ce que leurs besoins sont insatisfaits, mais plus encore de leur impression que l’État se désintéresse de leur sort, qu’il ne cherche à les apaiser que par des promesses habiles, qu’il s’efforcera ensuite de ne pas tenir. C’est le sens de cette parole de Malraux, selon laquelle “on considère partout en France que l’État est un imposteur !’’ »

Et Mendès France de poursuivre : « L’État dans son comportement, semble redouter le citoyen, le traiter comme un adversaire, un gêneur, un ennemi. »

Signaler Répondre

avatar
vive moi ! le 14/12/2019 à 07:47

Quand j'entends des salariés de la SNCF qui dénoncent perdre entre 70 et 100 euros/jour pour cause de grève,et payés par les caisses noires ( faut dire la vraie vérité ! ) je trouve cela scandaleux ! Et en plus,des appels aux dons sont faits pour payer ces fainéants !

Signaler Répondre

avatar
Intéressant ! le 14/12/2019 à 07:41
Ça suffit a écrit le 14/12/2019 à 07h17

Ce ne sont pas les Lyonnais qui sont dans la rue mais une minorité de privilégiés qui veulent coûte que coûte conserver leurs privilèges même si leurs enfants n’auront eux plus du tout de retraite par leur égoïsme.

Donc le contraire de l égoïsme serait que tout le monde ait une retraite de m...
vu comme ça .....

Signaler Répondre

avatar
Ça suffit le 14/12/2019 à 07:17

Ce ne sont pas les Lyonnais qui sont dans la rue mais une minorité de privilégiés qui veulent coûte que coûte conserver leurs privilèges même si leurs enfants n’auront eux plus du tout de retraite par leur égoïsme.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.