Drive-by à Villeurbanne : les gardés à vue libérés, l'enquête piétine

Drive-by à Villeurbanne : les gardés à vue libérés, l'enquête piétine
Photo d'illustration - LyonMag.com

Les auditions n'ont pas été très prolifiques.

Les six dernières personnes en garde à vue ont été relâchées ce jeudi. Alors que des coups de fusil ont été entendus avenue Général-Leclerc le soir du réveillon de Noël, l'enquête pour déterminer les causes de cette agression reste floue.

Et pour cause, les protagonistes n'étaient pas très bavards pendant leur garde à vue. Selon les premiers éléments de l’enquête, une première rixe aurait éclaté dans la journée du 24 décembre. Deux jeunes auraient alors été roués de coups et des proches de ces victimes auraient souhaité se venger.

L’enquête se poursuit. Elle cherche pour l’heure à confirmer le lien entre les deux agressions. Pour rappel, les coups de feu avaient blessé une personne. Neuf personnes avaient ensuite été interpellées le lendemain matin.

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
dodo4541 le 29/12/2019 à 10:29

on leur avait dit de récupérer un colis au " drive "
y zon pa tou con prit !!!!

Signaler Répondre

avatar
macronie le 28/12/2019 à 19:08

Ici la police piétine, là-bas la gendarmerie fait venir le gign d'orange pour interpeller un homme de 80 ans...

Oui oui ne rigolez pas, lisez l'article en lien !

Il parait que cet homme âgé aurai tiré un premier coup de feu.
Des gendarmes sont restés en plaque plusieurs heures, pour entendre vers1h00 un second coup de feu.

Là ce n'était plus tenable, il faut demander l'assistance du gign pour interpeller ce vieux monsieur.

Ah mes amis, qu'il fait bon vivre en macronie !

https://www.lyonmag.com/article/104895/un-octogenaire-interpelle-pres-de-lyon-apres-avoir-fait-usage-de-son-arme-a-feu

Signaler Répondre

avatar
Souvenirs le 28/12/2019 à 18:58
Lepapet a écrit le 28/12/2019 à 09h07

Il fût un temps, une époque (si lointaine ma bonne Dame) où les caïds - les petits comme les grands étaient plus prolixes quand ils étaient "invités" rue Vauban. Leurs avocats pénalistes (bien payés déjà à l'époque) venaient conforter leurs clients bien après les "tête à tête" avec leurs interlocuteurs : officiels et si privilégiés. Ca rigolaient pas dans les couloirs, on était entre Hommes. Demandez à "des retraités" du côté de Vaulx-en-Velin ou de Décines comment se passaient les conciliabules, ils vous le confirmeront, à n'en pas douter un seul instant. Et si on parlait pas, il y avait pour certains malheureusement Les Aurès pendant 30 mois et là : sans avocats pénalistes...

Avec votre commentaire vous me rappelez des souvenirs !

Vauban...Déjà rien que d'entendre le nom ça ne presageais rien de bon !

Passage a tabac...tortures diverses, comme la baignoire etc.

Mais pour revenir au sujet de l'article.
La police piétine ?!

Le contraire m'aurait étonné surtout a Villeurbanne ! Ptdr

Signaler Répondre

avatar
C le bordel le 28/12/2019 à 10:36

Le contraire m'aurait étonné

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 28/12/2019 à 10:19

Et combien de voitures brûlées cette année sur Villeurbanne et ailleurs... Macron a muselé la presse déjà pas causante...

Signaler Répondre

avatar
Lepapet le 28/12/2019 à 09:07

Il fût un temps, une époque (si lointaine ma bonne Dame) où les caïds - les petits comme les grands étaient plus prolixes quand ils étaient "invités" rue Vauban. Leurs avocats pénalistes (bien payés déjà à l'époque) venaient conforter leurs clients bien après les "tête à tête" avec leurs interlocuteurs : officiels et si privilégiés. Ca rigolaient pas dans les couloirs, on était entre Hommes. Demandez à "des retraités" du côté de Vaulx-en-Velin ou de Décines comment se passaient les conciliabules, ils vous le confirmeront, à n'en pas douter un seul instant. Et si on parlait pas, il y avait pour certains malheureusement Les Aurès pendant 30 mois et là : sans avocats pénalistes...

Signaler Répondre

avatar
Toujours les memes le 28/12/2019 à 05:22
Rien dire en GAV a écrit le 27/12/2019 à 11h29

C'est comme dans les bons vieux polars, rien dire en GAV avec un bon baveux et hop dehors. La musique est bien connue et rodée et ça marche comme sur des roulettes....

Bon baveux payé par le CONTRIBUABLE francais encore et toujours

Signaler Répondre

avatar
Pelo du secteur le 27/12/2019 à 17:40
Pilou69 a écrit le 27/12/2019 à 16h59

Le parc à proximité est un nid à deal. Tout le monde le sait. Et monsieur le maire de Villeurbanne et son équipe de branquignols s'en foutent complément !

Pas seulement le parc, il y a un "four" rue Burais juste derrière le lieu de la fusillade , plus d'une cinquantaine de points de deals dans tout Villeurbanne c'est la folie faut y arrêter

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 27/12/2019 à 16:59

Le parc à proximité est un nid à deal. Tout le monde le sait. Et monsieur le maire de Villeurbanne et son équipe de branquignols s'en foutent complément !

Signaler Répondre

avatar
Tsss pfff le 27/12/2019 à 16:28

"Drive-by"

Comme moi y'en a parler français, moi pas comprendre. Vous employer langue officielle, merci.

Signaler Répondre

avatar
Gégé est dans la place le 27/12/2019 à 13:23

Quand les victimes sont des délinquants, toute la police de villeurbanne est sur le coup. Si vous voulez être protégé, faut être dealer

Signaler Répondre

avatar
kumer le 27/12/2019 à 12:10

Rien aux infos nationales ?

Signaler Répondre

avatar
Rien dire en GAV le 27/12/2019 à 11:29

C'est comme dans les bons vieux polars, rien dire en GAV avec un bon baveux et hop dehors. La musique est bien connue et rodée et ça marche comme sur des roulettes....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.