Saint Priest : deux adolescents de 14 ans interpellés après l’agression d’un sexagénaire

Saint Priest : deux adolescents de 14 ans interpellés après l’agression d’un sexagénaire
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés samedi en début de soirée au niveau de la rue du Grisard.

Un homme de 62 ans est roué de coups par deux adolescents qui veulent lui voler son sac (4 jours d'ITT). L’agression prend fin suite à l’intervention de deux témoins. Ces derniers parviennent également à maintenir les deux jeunes jusqu’à l’arrivée des forces de l’ordre.

Agés de 14 ans et connus défavorablement des services de police pour l’un d’entre eux, ils sont interpellés. Les adolescents devaient être présentés à un juge pour enfants en vue de leur mise en examen pour vol avec réunion en violence.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
parents le 02/01/2020 à 22:43

Il faut supprimer toutes les aides aux parents et mettre ces voyoux en maison de correction

Signaler Répondre

avatar
bonsens le 30/12/2019 à 19:32

rayan et son pote ?

Signaler Répondre

avatar
police le 30/12/2019 à 17:00

Justice de merde en France tu viol tu va pas en taule faut qu’il soit puni sévère

Signaler Répondre

avatar
Orthographe le 30/12/2019 à 11:09

"Agés de 14 ans et connus défavorablement des services de police pour l’un d’entre eux"

C'est "Âgés" et surtout "connu" au singulier puisque ce n'est que l'un des deux.

Signaler Répondre

avatar
Sherlock knows le 30/12/2019 à 10:27

Mais y-a-t-il une histoire derrière l'histoire ? Lyon Mag adore mettre en lumière les agissements de la jeunesse 'sauvage' dont la proie ce sont les 'petits vieux'. En attendant, l'affaire Matzneff nous révèle aussi comment les préjugés basés sur l'âge sont à manier avec soin....

Signaler Répondre

avatar
Ras le 30/12/2019 à 10:27

Pas de mandat de dépôt en attente du jugement
Les parents ne sont pas convoqués, alors qu ils sont responsables de leurs gosses
La justice ne fera rien et laissera ces gamins dans leur quartier, libres
La victime sera une nouvelle fois humiliée, contrainte de côtoyer ses agresseurs et leurs parents

Mais tout va bien!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.