Hervé Soulignac : "Les Français ne renonceront pas à leur budget vacances"

Hervé Soulignac : "Les Français ne renonceront pas à leur budget vacances"

L’été approche et pourtant les sondages révèlent que 57% des français pensent ne pas partir en vacance cette année. En cause : un contexte économique difficile. Les hébergements sont les premiers à souffrir, avec un taux d’occupation qui ne dépasse pas en moyenne les 50%. Près de 2/3 des professionnels du tourisme considèrent que le contexte économique actuel pèse sur leur activité. Mais Hervé Saulignac, Président de Rhône-Alpes Tourisme, se montre confiant.

Lyonmag.com : Malgré la crise, comment s’annonce le tourisme de la saison d’été en Rhône-Alpes ?

Hervé Saulignac : Les professionnels du tourisme sont optimistes. Les taux de remplissage sont corrects même si on sait que la tendance de réservation est plutôt à la dernière minute. Malgré le contexte de crise que chacun connaît, il semblerait que les Français n’ont pas l’intention de renoncer à leur budget vacances. Ils vont peut-être voyager différemment mais n’ont pas l’intention de ne pas partir donc c’est plutôt encourageant.

Est-ce que les Français privilégient certains modes de vacances ?


En Rhône-Alpes, le camping continue à se tailler une belle part du lion. On y retrouve toutes les activités que l’on peut trouver dans les grands clubs du tourisme. Il est particulièrement bien adapté à la famille : aujourd’hui, tous les campings se sont dotés de piscines et proposent des activités sportives, ludiques, culturelles, musicales avec parfois des affiches très alléchantes. Je crois qu’aujourd’hui l’image des campings est complètement bouleversée et ce sont des lieux où l’on trouve tout ce que l’on cherche : des vacances actives.

Quels sont les lieux les plus prisés dans la région ?

D’une manière générale, les campings qui arrivent à tirer leur épingle du jeu sont ceux qui sont à proximité d’un point d’eau. Mais en termes de nuitées, le tourisme de montagne est le plus important. Le tourisme urbain connaît également une croissance sensible. C’est plutôt une bonne chose car cela permet de renforcer le tourisme de proximité.

Propos recueillis par Marie Jolly

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
romain blachier le 19/06/2009 à 14:36

faute de frappe messieurs-dames car c'est Hervé Saulignac et non Soulignac. Bien à vous www.romainblachier.fr

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.