Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

David Kimelfeld - LyonMag

Vinci écrit à David Kimelfeld pour lui dire de se mêler de ses oignons

David Kimelfeld - LyonMag

Au moins, on ne pourra pas enlever à Vinci son souci des actionnaires, parmi lesquels figure en très bonne place un fond souverain du Qatar.

Voilà des années que le groupe s’en met plein les poches sur le dos des clients de Rhônexpress. On ne reviendra pas sur ce scandale qui devrait heureusement se terminer très bientôt avec la rupture du calamiteux contrat signé en son temps par Michel Mercier.

 

Mais chez Vinci, on ne manque pas de ressources dès qu’il s’agit de faire son beurre le plus rapidement possible. Il suffit pour s’en convaincre de regarder ce qui se passe à l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry. Depuis que Vinci a pris le contrôle de l’aéroport, il pioche allègrement dans les réserves financières en mettant un méchant coup d’accélérateur en ce qui concerne le versement de dividendes.

Une mise en coupe réglée qui vise à récupérer sur la bête l’investissement consenti (535 millions d’euros) lors de sa prise de participation.

 

À l’évidence, cette pratique se poursuit. Disons même qu’elle s’amplifie. Dans un récent courrier adressé à la présidente du conseil de surveillance de l’aéroport, David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon s’est ému de cette politique qu’il tend à qualifier d’irresponsable : "Depuis sa privatisation en 2016, la société a distribué un total de 74 M d’euros de dividendes à ses actionnaires. Contrairement aux années antérieures à la privatisation, caractérisées par une mise en réserve d’une partie des bénéfices annuels (50 à 60 %), les ADL pratiquent une politique de redistribution totale des bénéfices annuels aux actionnaires (15,2 M d’euros en 2016, 17,9 M d’euros en 2017 et 16,7 M d’euros). En outre, au titre des exercices 2017 et 2018, 50 % du report à nouveau constaté à fin 2016 (24 M d’euros) a été versé, en plus du résultat net, aux actionnaires, portant ainsi le montant des dividendes à 30 M d’euros en 2017 et 28,7 M d’euros en 2018. Vous envisagez de distribuer, au titre des exercices 2019 et 2020, le solde du report à nouveau, soit 24M d’euros (12 M d’euros par exercice). J’estime que cette politique de redistribution des fonds propres de la société n’est pas responsable au regard de la nécessité pour cette dernière de conserver des capacités à financer le prochain programme d’investissements, dont le montant n’est pas arrêté à ce jour, sans recourir de manière systématique à l’endettement."

 

Et David Kimelfeld de conclure : "J’ajoute qu’il serait difficilement compréhensible pour les habitants du territoire que la gestion de cet équipement public puisse aboutir à réduire à zéro les réserves accumulées via des excédents antérieurs à la privatisation. C’est pourquoi, je vous demande de bien vouloir reconsidérer la position des ADL et d’acter, lors d’un prochain Conseil de surveillance, une nouvelle politique de distribution de dividendes qui, au minimum, préserve les réserves de la société".

 

"Circulez, il n’y a rien à voir". Telle est en résumé la teneur de la réponse que viennent d’adresser les patrons de l’aéroport au nom du groupe Vinci. Dans leur bafouille, les deux voix de leur maître que sont Valérie Vesque-Jeancard et Tanguy Bertolus insistent sur les bonnes performances notamment financières de l’aéroport : "Depuis le rachat des parts d’Aéroports de Lyon détenues par l’État par le consortium composé de Vinci Airports, la Caisse des Dépôts et Crédit Agricole Assurances, la performance de St-Ex a été très largement améliorée, à la fois en termes de croissance du trafic, de développement durable, d’expérience client et d’innovation. (...) Dans le même temps, Aéroports de Lyon a renforcé ses performances économiques : le chiffre d’affaires annuel a augmenté de 41 millions d’euros et le résultat opérationnel de près de 27 millions".

 

Ces chiffres sont effectivement exacts. Ce que les représentants de Vinci se gardent bien de révéler, c’est que l’augmentation des dividendes distribués est infiniment supérieure à celle du chiffre d’affaires et des bénéfices. Le CA a progressé d’un peu plus de 6 % en 2017 alors qu’au titre de cette même année, les dividendes distribués ont purement et simplement doublé. Au final, ils ont même été multipliés par six en quatre ans.

En conclusion, les deux responsables affirment sans rire que "la politique de distribution des dividendes en 2020, au titre de l’exercice 2019, n’est pas arrêtée. Elle fera l’objet comme chaque année d’une discussion entre les actionnaires après l’arrêté des comptes 2019 et d’un vote au prochain conseil de surveillance et à l’assemblée générale qui auront lieu au deuxième trimestre 2020".

 

Il reste à espérer que les représentants des collectivités toujours actionnaires (conseil régional, conseil départemental, Métropole) auront cette fois le courage de voter contre cette trop généreuse politique de distribution des bénéfices et des réserves patiemment accumulées depuis des années.



Tags : Vinci | kimelfeld | aéroport de Lyon St Exupéry | rhonexpress |

Commentaires 25

Déposé le 07/02/2020 à 15h47  
Par descomptes Citer

“Aimez ceux que vous commandez. Mais sans le leur dire.” [Antoine de Saint-Exupéry / Vol de nuit]
MAINTENANT
Vous tapez dans n'importe quel moteur de recherche "malaise aéroport de Lyon Saint-Exupéry malaise" et vous trouverez la préface d'une oeuvre antagoniste de Mediacités dont le titre pourrait-être aussi "vol, jour et nuit", qu'en pensez-vous?

Déposé le 05/02/2020 à 16h17  
Par 100Citoyens Citer

Sait-on qui siège pour la Métropole ?

Déposé le 03/02/2020 à 21h51   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par eh oausi Citer

Fallait pas vendre. Pourquoi l’aéroport a été vendu à Vinci ?

Déposé le 03/02/2020 à 20h36  
Par Bob75 Citer

Le privé qui rappelle a l’ordre le pouvoir public élu.

France 2020

Déposé le 03/02/2020 à 19h08  
Par TOTO693884 Citer

En réalité les municipalités n'auraient jamais du déléguer a des privées la gestion de l'eau, et la gestion des autoroutes.
Par exemple, Vienne sur le Rhône, gère son eau et elle est l'une des moins cher de France.
Vinci, Lyonnaise des eaux...s'en foutent plein les poches ils vivent avec notre pognon.
J'espère que Kimelfeld sera élu et qu'il fera le tri sélectif.

Déposé le 03/02/2020 à 15h39  
Par Bravo ! Citer

@ au pro de la culture a écrit le 03/02/2020 à 12h40

Vous avez également une vision simpliste de votre côté. Quand le service de l'eau par exemple est géré en régie par les collectivités, on parle de dépense publique. Quand il est géré par le privé (sous forme de concession en France), vous parlerez de richesse créée par le privé... . Et lorsque vous avez potentiellement des gains de productivité en missionnant le privé (qui tire les prix notamment au moyen de bas salaires et de multiples sous-traitance), vous les faîtes avaler par la marge attendue par les entreprises (contractant principal, voire contractant et sous contractants). Pour ma part je ne suis pas un "collectiviste" forcené, mais cette propension de vouloir réduire la fonction publique aux seules missions régaliennes, version US, et de vouloir tout déléguer au privé ce qui peut être monétisé, m'exaspère (surtout que ironiquement derrière vous raillez un secteur public qui vit du privé...). Dans les services de l'eau, beaucoup de collectivités sont revenues à une exploitation en régie car le privé s'était bien gratté sur leur dos. Dans les déchets, on a vu l'année dernière sur la Métropole que le privé avait eu ses grèves comme le public. Pour le transport (autoroutes, Rhône Express, aéroports...) les gens semblent toujours redécouvrir que plus le chèque de départ est gros, plus les entreprises vont vouloir marger grassement derrière pour rentabiliser leur "investissement" de départ. Le Rhône Express est encore plus extraordinaire avec un risque commercial entièrement "couvert" par la collectivité!
La dépendance entre le privé et le public marche dans les 2 sens, contrairement à ce que vous laissez entendre. A votre avis, que deviendrait-il actuellement de l'immobilier sans les 16 Milliards d'€ d'APL versés chaque année par l'Etat pour solvabiliser artificiellement les ménages les plus modestes? Croyez vous que seuls ces ménages auraient des choses à perdre dans le cas contraire?

Merci pour ce commentaire qui fait plaisir à lire.

Déposé le 03/02/2020 à 14h30  
Par RNEM Citer

impressionant a écrit le 03/02/2020 à 12h42

Article à charge, anti-capitaliste. L’honnêté serait de considérer l'ensemble du système économique: ce que chacun y met, ce que chacun en retire (Actionnaires, collectivités, entreprises, salariés, clients, contribuables, organismes sociaux...).
Si le socialisme était un bon système, le capitalisme n'existerait pas...

dans ce cas précis c'est l'actionnariat qui en tire le plus grand des profits : 100% du résultat distribué en dividendes + une partie des réserves constituées. Quand traditionnellement et pour faire face aux investissements futurs, une partie des bénéfices étaient mis en réserve.

La question est pourquoi la globalité du résultat et une partie des fonds propres sont redistribués sous forme de dividendes aux actionnaires ? Peut être faut il creuser du coté de la PFU qui taxe à 30% les revenus des capitaux (plus value sur les VMP incluse !) soit une fois la CSG et CRDS déduite, le montant consacré à l'IR est inférieur à sa première tranche !!! (pour résumer les actionnaires paient moins d’impôt que les salariés)

Pour paraphraser le préfet Lallement ceci est peut être une question de "camp" ! entre le camps de ceux qui pensent que le travail devrait payer plus que l'oisiveté et les autres (les affidés aux puissances d'argent).

Il y a eu un article consacré aux concessions des aéroports régionaux sur Médiacité et Médiapart.

Déposé le 03/02/2020 à 13h08  
Par Sturlat. Citer

@ au pro de la culture a écrit le 03/02/2020 à 12h40

Vous avez également une vision simpliste de votre côté. Quand le service de l'eau par exemple est géré en régie par les collectivités, on parle de dépense publique. Quand il est géré par le privé (sous forme de concession en France), vous parlerez de richesse créée par le privé... . Et lorsque vous avez potentiellement des gains de productivité en missionnant le privé (qui tire les prix notamment au moyen de bas salaires et de multiples sous-traitance), vous les faîtes avaler par la marge attendue par les entreprises (contractant principal, voire contractant et sous contractants). Pour ma part je ne suis pas un "collectiviste" forcené, mais cette propension de vouloir réduire la fonction publique aux seules missions régaliennes, version US, et de vouloir tout déléguer au privé ce qui peut être monétisé, m'exaspère (surtout que ironiquement derrière vous raillez un secteur public qui vit du privé...). Dans les services de l'eau, beaucoup de collectivités sont revenues à une exploitation en régie car le privé s'était bien gratté sur leur dos. Dans les déchets, on a vu l'année dernière sur la Métropole que le privé avait eu ses grèves comme le public. Pour le transport (autoroutes, Rhône Express, aéroports...) les gens semblent toujours redécouvrir que plus le chèque de départ est gros, plus les entreprises vont vouloir marger grassement derrière pour rentabiliser leur "investissement" de départ. Le Rhône Express est encore plus extraordinaire avec un risque commercial entièrement "couvert" par la collectivité!
La dépendance entre le privé et le public marche dans les 2 sens, contrairement à ce que vous laissez entendre. A votre avis, que deviendrait-il actuellement de l'immobilier sans les 16 Milliards d'€ d'APL versés chaque année par l'Etat pour solvabiliser artificiellement les ménages les plus modestes? Croyez vous que seuls ces ménages auraient des choses à perdre dans le cas contraire?

..... excellent :))

Déposé le 03/02/2020 à 12h57  
Par Aux urnes citoyens Citer

@ au pro de la culture a écrit le 03/02/2020 à 12h40

Vous avez également une vision simpliste de votre côté. Quand le service de l'eau par exemple est géré en régie par les collectivités, on parle de dépense publique. Quand il est géré par le privé (sous forme de concession en France), vous parlerez de richesse créée par le privé... . Et lorsque vous avez potentiellement des gains de productivité en missionnant le privé (qui tire les prix notamment au moyen de bas salaires et de multiples sous-traitance), vous les faîtes avaler par la marge attendue par les entreprises (contractant principal, voire contractant et sous contractants). Pour ma part je ne suis pas un "collectiviste" forcené, mais cette propension de vouloir réduire la fonction publique aux seules missions régaliennes, version US, et de vouloir tout déléguer au privé ce qui peut être monétisé, m'exaspère (surtout que ironiquement derrière vous raillez un secteur public qui vit du privé...). Dans les services de l'eau, beaucoup de collectivités sont revenues à une exploitation en régie car le privé s'était bien gratté sur leur dos. Dans les déchets, on a vu l'année dernière sur la Métropole que le privé avait eu ses grèves comme le public. Pour le transport (autoroutes, Rhône Express, aéroports...) les gens semblent toujours redécouvrir que plus le chèque de départ est gros, plus les entreprises vont vouloir marger grassement derrière pour rentabiliser leur "investissement" de départ. Le Rhône Express est encore plus extraordinaire avec un risque commercial entièrement "couvert" par la collectivité!
La dépendance entre le privé et le public marche dans les 2 sens, contrairement à ce que vous laissez entendre. A votre avis, que deviendrait-il actuellement de l'immobilier sans les 16 Milliards d'€ d'APL versés chaque année par l'Etat pour solvabiliser artificiellement les ménages les plus modestes? Croyez vous que seuls ces ménages auraient des choses à perdre dans le cas contraire?

Merci pour cette analyse claire et pertinente

Déposé le 03/02/2020 à 12h55  
Par J'ai raison Citer

Vinci n'est pas content !! Si Collomb et sa clique (à claques) perdent la ville et/ou la Métropole ce sera le désastre pour Vinci ..... Mr Collomb veut tout simplement vendre la gestion des parcs relais TCL à Vinci qui bien sûr ne se contentera pas d'un ticket de métro pour laisser passer les voitures .... Qu'on se le dise ces élections sont plus qu'importantes pour nous vaches à lait et cochons de payant pour Vinci !!!
Réfléchissez braves gens ....

Déposé le 03/02/2020 à 12h42  
Par impressionant Citer

Article à charge, anti-capitaliste. L’honnêté serait de considérer l'ensemble du système économique: ce que chacun y met, ce que chacun en retire (Actionnaires, collectivités, entreprises, salariés, clients, contribuables, organismes sociaux...).
Si le socialisme était un bon système, le capitalisme n'existerait pas...

Déposé le 03/02/2020 à 12h40  
Par @ au pro de la culture Citer

inculture et café de commerce a écrit le 03/02/2020 à 11h51

faites un peu de formation en économie vu votre médiocre niveau pour savoir d’où vient et comment on peut créer le RSA et plus généralement l'origine des recettes du budget de l'Etat et des collectivité territoriales dont les dépenses servent ensuite à régler les postes de fonctionnement et d'investissements:mais je doute que vous ayez les capacités pour comprendre ces mécanismes trop complexes pour vous quand on lit vos analyses d'un niveau de maternelle

Vous avez également une vision simpliste de votre côté. Quand le service de l'eau par exemple est géré en régie par les collectivités, on parle de dépense publique. Quand il est géré par le privé (sous forme de concession en France), vous parlerez de richesse créée par le privé... . Et lorsque vous avez potentiellement des gains de productivité en missionnant le privé (qui tire les prix notamment au moyen de bas salaires et de multiples sous-traitance), vous les faîtes avaler par la marge attendue par les entreprises (contractant principal, voire contractant et sous contractants). Pour ma part je ne suis pas un "collectiviste" forcené, mais cette propension de vouloir réduire la fonction publique aux seules missions régaliennes, version US, et de vouloir tout déléguer au privé ce qui peut être monétisé, m'exaspère (surtout que ironiquement derrière vous raillez un secteur public qui vit du privé...). Dans les services de l'eau, beaucoup de collectivités sont revenues à une exploitation en régie car le privé s'était bien gratté sur leur dos. Dans les déchets, on a vu l'année dernière sur la Métropole que le privé avait eu ses grèves comme le public. Pour le transport (autoroutes, Rhône Express, aéroports...) les gens semblent toujours redécouvrir que plus le chèque de départ est gros, plus les entreprises vont vouloir marger grassement derrière pour rentabiliser leur "investissement" de départ. Le Rhône Express est encore plus extraordinaire avec un risque commercial entièrement "couvert" par la collectivité!
La dépendance entre le privé et le public marche dans les 2 sens, contrairement à ce que vous laissez entendre. A votre avis, que deviendrait-il actuellement de l'immobilier sans les 16 Milliards d'€ d'APL versés chaque année par l'Etat pour solvabiliser artificiellement les ménages les plus modestes? Croyez vous que seuls ces ménages auraient des choses à perdre dans le cas contraire?

Déposé le 03/02/2020 à 12h35  
Par au libéral pas content ! Citer

inculture et café de commerce a écrit le 03/02/2020 à 11h51

faites un peu de formation en économie vu votre médiocre niveau pour savoir d’où vient et comment on peut créer le RSA et plus généralement l'origine des recettes du budget de l'Etat et des collectivité territoriales dont les dépenses servent ensuite à régler les postes de fonctionnement et d'investissements:mais je doute que vous ayez les capacités pour comprendre ces mécanismes trop complexes pour vous quand on lit vos analyses d'un niveau de maternelle

moi je doute que vos arguments "PMU" et "maternelle" soit reconnu par le moindre économiste !

Vous restez un hypocrite qui ne veut pas reconnaître que sans l'Etat son petit commerce n'existerait pas !

Déposé le 03/02/2020 à 12h21  
Par RHOMBE Citer

au fait ! a écrit le 03/02/2020 à 11h50

Ce monsieur Vinci .... il s appellerait pas Léonard !!! Bon ok je sors .........

Oui mais Mr COLLOMB a déjà récupéré le tableau pour ses amis du Quatar et il n'a même pas laissé le cadre pour DK!!!

Déposé le 03/02/2020 à 12h03  
Par une vérité est tjrs bonne à dire Citer

au fait ! a écrit le 03/02/2020 à 11h50

Ce monsieur Vinci .... il s appellerait pas Léonard !!! Bon ok je sors .........

Mais Léonard n'était pas franc-maçon comme le responsable local de vinci qui négocie les contrats avec ses copains frères de la ville ....

Déposé le 03/02/2020 à 11h51  
Par inculture et café de commerce Citer

au libéral pas content ! a écrit le 03/02/2020 à 11h34

c'est vous qui avez une analyse simpliste :

tous les RSA que vous abhorrez nourrissent les commerçants privé,
tous les budgets de l'Etat nourrissent les usines d'armement privé, les entreprises d'équipement pour la police, le secteur du bâtiment pour toutes les administrations dont certaines sont en location, comme pour le ministère de la défense à Paris qui est en PPP !

vous êtes un gros hypocrite de pseudo libéral qui sans l'Etat, ne serait RIEN.

faites un peu de formation en économie vu votre médiocre niveau pour savoir d’où vient et comment on peut créer le RSA et plus généralement l'origine des recettes du budget de l'Etat et des collectivité territoriales dont les dépenses servent ensuite à régler les postes de fonctionnement et d'investissements:mais je doute que vous ayez les capacités pour comprendre ces mécanismes trop complexes pour vous quand on lit vos analyses d'un niveau de maternelle

Déposé le 03/02/2020 à 11h50   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par au fait ! Citer

Ce monsieur Vinci .... il s appellerait pas Léonard !!! Bon ok je sors .........

Déposé le 03/02/2020 à 11h34  
Par au libéral pas content ! Citer

gauchiste ignare a écrit le 03/02/2020 à 10h27

une analyse simpliste qui oublie que l'Etat ne peut pas vivre sans la richesse créé par le privé!!! un service public n'est appelé à faire de la création de richesse ( sécurité armée ,justice,administration fiscale...) donc heureusement que le secteur privé leur permet de créer des impôts pour les faire vivre!!!

c'est vous qui avez une analyse simpliste :

tous les RSA que vous abhorrez nourrissent les commerçants privé,
tous les budgets de l'Etat nourrissent les usines d'armement privé, les entreprises d'équipement pour la police, le secteur du bâtiment pour toutes les administrations dont certaines sont en location, comme pour le ministère de la défense à Paris qui est en PPP !

vous êtes un gros hypocrite de pseudo libéral qui sans l'Etat, ne serait RIEN.

Déposé le 03/02/2020 à 10h57  
Par Coucou Citer

Vinci qui a fait fermer une entreprise sous traitante,a briguais,parce que Vinci a mis trop de temps à payer

Déposé le 03/02/2020 à 10h27  
Par Jean aimar Citer

Une fois de plus les maguouilles de certains politiques avec les groupes privés qui s en mettent plein les fouilles payés toujours par les mêmes contribuables et consomateurs en meme temps .N ayez pas la mémoire courte lyonnais ;Mercier avec qui il as magouille a l epoque alors votez bien cochons de payeurs

Déposé le 03/02/2020 à 10h27  
Par gauchiste ignare Citer

au libéral pas content ! a écrit le 03/02/2020 à 10h10

comme c'est dommage que tu sois pris la main dans le sac... tu n'aimes pas quand on te montre que les bénéfices de ce cher secteur privé, sont en fait issu des gestions de l'Etat et de ses années précédentes de gestion ?

Ceux qui veulent du privé à tous les étages se gardent bien de dire que le meilleur moyen de faire du pèze c'est de s'appuyer sur l'Etat et ses subventions diverses ou masquées dans des privatisations.

une analyse simpliste qui oublie que l'Etat ne peut pas vivre sans la richesse créé par le privé!!! un service public n'est appelé à faire de la création de richesse ( sécurité armée ,justice,administration fiscale...) donc heureusement que le secteur privé leur permet de créer des impôts pour les faire vivre!!!

Déposé le 03/02/2020 à 10h10  
Par au libéral pas content ! Citer

Polémique ! a écrit le 03/02/2020 à 09h06

Peut être que les dividendes sont "importantes" mais vous les salariés "actionnaires" qui, tous les mois mettent du salaire dans les actions VINCI sont contents. Car pour eux, c'est un placement avec un moindre risque, que les livrets bancaires ou livret A.
Arrêter de polémiquer sur ce sujet, et allez plutôt contrôler les dépenses de nos chers élus de la métropole, qui eux n’achètent pas d'actions mais sont payés avec nos impôts.
Le coût de l'eau, le coût de la TEOM, etc...
Merci

comme c'est dommage que tu sois pris la main dans le sac... tu n'aimes pas quand on te montre que les bénéfices de ce cher secteur privé, sont en fait issu des gestions de l'Etat et de ses années précédentes de gestion ?

Ceux qui veulent du privé à tous les étages se gardent bien de dire que le meilleur moyen de faire du pèze c'est de s'appuyer sur l'Etat et ses subventions diverses ou masquées dans des privatisations.

Déposé le 03/02/2020 à 10h02  
Par Papimouzo Citer

Quel imbécile j ai été car j aurais du acheter des actions à Vinci ou ailleurs ainsi peinard
J aurais été mais à l. Époque j étais fauché quoique cela n à guère changer avec ma très très grosses retraite actuelle et pourtant c est pas faute d avoir bossé 42 ans !!!!!!!
Cordialement

Déposé le 03/02/2020 à 09h06  
Par Polémique ! Citer

Peut être que les dividendes sont "importantes" mais vous les salariés "actionnaires" qui, tous les mois mettent du salaire dans les actions VINCI sont contents. Car pour eux, c'est un placement avec un moindre risque, que les livrets bancaires ou livret A.
Arrêter de polémiquer sur ce sujet, et allez plutôt contrôler les dépenses de nos chers élus de la métropole, qui eux n’achètent pas d'actions mais sont payés avec nos impôts.
Le coût de l'eau, le coût de la TEOM, etc...
Merci

Déposé le 03/02/2020 à 08h47   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par onsetonne Citer

Pourquoi avoir vendu si c’est pour ensuite leur dire ce qu’il faut faire ? T’achete un truk 500 millions, tu tires 25 millions par an, dans 20 ans tout est payé et tu prend ensuite 25 millions tous les ans cadeau ou tu revend. Elle est pas belle la vie ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.

Accès direct à Lyon Mag