Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le barrage des Verts laisse passer la DeLorean - LyonMag

Municipales à Lyon : les petites marches vertes

Le barrage des Verts laisse passer la DeLorean - LyonMag

Le temps magnifique attire dehors, malgré le froid assez vif.

Le programme de ce 9 février est une version radicalisée de ce que les candidats de tous bords font pendant cette campagne municipale : du vélo. Grégory Doucet, et la partie très en forme des têtes de liste EELV, vont s’élancer du pont de la Guillotière pour un périple de 10 km à la course. Pour les autres, ça sera de la marche en accompagnement du monstre à roue électrique des Nomad men, sorte de croisement entre une Batmobile aérée et un squelette de cachalot.

 

Sylvain Godinot ira courir, Bruno Bernard préfère marcher. Le premier est tête de liste dans le 1er arrondissement et "potentiellement sportif". Une militante lui recommande d’ailleurs le tour du lac du Parc de la Tête d’or car c’est l’endroit le moins pollué de Lyon, mais Sylvain Godinot veut courir partout, et a bien l’intention de trouver de la place pour des parcours de santé intramuros si les Verts gagnent la Ville de Lyon.

 

Et que faire contre la pollution de l’air ? Il y a peu à attendre des vignettes Crit’air déjà utilisées en cas d’alerte aux particules fines : "trop peu contraignantes et trop peu respectées".

Alors ? Lutter contre les 60 000 chaudières au bois notamment à l’Est de la métropole, et partout, mieux isoler les immeubles. La militante a une autre idée : "chez moi il fait 15°C, et on vit très bien". Sylvain Godinot sourit gentiment : "si on est élu, on ne va pas rentrer chez les gens pour dire quelle température il doit y faire".

 

Le dimanche suivant, transfert dans le 8e arrondissement. Sonia Zdorovtzoff, tête de liste EELV pour le 8e, tracte avec une petite équipe de militants de bonne humeur au coin du marché Paul Santy. Souriante quand les passants refusent de prendre son tract, elle préfère garder en tête les bons moments : "Il m’arrive que des gens disent non, me dépassent, puis reviennent sur leur pas en disant que si c’est pour les Verts, ils prennent".

 

En général, les personnes âgées ne sont pas les plus favorables. "Notre cœur de cible c’est plutôt les jeunes et les femmes. Les plus âgés ont peur que l’on casse les progrès qu’ils ont connus au cours de leur vie". Justement, une dame toute voutée sur son déambulateur, arrive très lentement. Sonia Zdorovtzoff s’enquiert gentiment du rapport de son interlocutrice avec le vote : "Ah non, je ne vote plus, explique la dame, c’est ma fille qui fera ce qu’elle voudra avec mon bulletin. Vous voudriez que je vote pour vous ?" Sonia n’insiste pas. "Vous êtes les Verts ? Ahhh !, s’exclame la dame. Savez-vous quel est le légume le plus malheureux ?"

Impossible d’entendre la réponse, car la discussion reprend avec des colistiers de Sonia Zdorovtzoff, comme Nicolas Markovic de France Insoumise, Vincent Sénétaire du parti pirate, ou Jean-Luc Girault, militant Vert lyonnais depuis 2012 avec qui Grégory Doucet a lancé l’aventure de cette liste pour 2020 dès 2016-2017. Petite équipe qui cherche à marier l’enthousiasme des débuts et l’expérience du passé : "‘Ne refaites pas 2014’, nous disent tous ceux qui ont connu cette campagne", reconnait Sonia Zdorovtzoff.

Quelques jours plus tard, des "anciens" justement, passent à l’action. Une rue du 3e arrondissement est bloquée par des vélos et des gilets verts pour empêcher que les parents déposent leur enfant à l’école en utilisant leur voiture. Françoise Chevallier et Pierre Hémon sont là, ces Verts historiques.

Il y a aussi Steven Vasselin, qui a rejoint les Verts après le "choc de la démission de Nicolas Hulot" et les marches pour le climat, et Grégory Doucet qui débarque en vélo un peu plus tard. Les parents arrivent, petit à petit, entre 8h15 et 8h31, en tenant des enfants à la main, parfois accrochés à des poussettes qui portent les petits frères le temps du trajet.

L’ambiance aussi est bon enfant, si ce n’est un père exaspéré au volant de son SUV noir de marque allemande à qui on explique calmement comment contourner le blocage de l’entrée de la rue. Françoise Chevallier est très tranquille : "On a prévenu la directrice de l’école et puis on a planifié l’opération en comptant le nombre de voiture qui passaient dans cette rue. Même pas une dizaine".

 

La révolution verte qui mettrait la ville et ses voitures sens dessus dessous n’est pas pour demain. Le maître mot est celui de la concertation. Le gentil barrage s’ouvre quand une DeLorean demande à avoir accès au garage situé en face de l’école, et passe devant les yeux écarquillés de Steven Vasselin émerveillé de son premier contact avec la voiture des trois Retour vers le futur.

 

Pour finir, on retrouve ce dimanche 1er mars Grégory Doucet, à quelques centimètres de l’endroit où se trouvait Sylvain Godinot le 9 février dernier. Tous les gilets verts des militants EELV portent l’inscription "Sauvons le climat". Peut-on vraiment faire cela depuis Lyon ? Sans nul doute estime Grégory Doucet : "Les grands capitalistes ont dit adieu à la planète Terre, ils se projettent dans l’espace. Nous, nous pensons que pouvons encore sauver la Terre. C’est une montagne à gravir. Pour gravir une montagne vous faites des paliers. Lyon c’est un palier, c’est essentiel".

 

Les deux premières marches c’est le 15 et le 22 mars.

 

@lemediapol



Tags : Municipales à Lyon | eelv | Grégory Doucet | Bruno Bernard |

Commentaires 10

Déposé le 03/03/2020 à 07h37  
Par Francesco Citer

Encore un idée anti écologique des écolo ! Le bois, à partir du moment ou il est produit de manière eco-responsable, est le combustible avec le meilleur bilan carbone. Vous feriez mieux de virer ces vielles chaudières à fioul qui pullule en centre-ville ! A oui non j’oubliais ! « Ne pas froisser Total » ...

Déposé le 02/03/2020 à 22h07  
Par pode Citer

La terre n'a jamais et ne sera jamais figée a écrit le 02/03/2020 à 14h23

Ok, prend un livre d'histoire et cherche le bien !

ben, l'holocène à l'air pas mal : plus de glaciation et pas encore de pollution !

Déposé le 02/03/2020 à 17h42  
Par Ton psy Citer

La terre n'a jamais et ne sera jamais figée a écrit le 02/03/2020 à 14h23

Ok, prend un livre d'histoire et cherche le bien !

Toi tu es bien figé,mon pote ,mdr.

Déposé le 02/03/2020 à 14h23  
Par La terre n'a jamais et ne sera jamais figée Citer

pode a écrit le 02/03/2020 à 14h08

celui qui nous permettrait de survivre sans crise majeure peut-être ?

Ok, prend un livre d'histoire et cherche le bien !

Déposé le 02/03/2020 à 14h08  
Par pode Citer

La terre n'a jamais et ne sera jamais figée a écrit le 02/03/2020 à 13h54

"Sauvons le climat"

Lequel ?

Celui de l’ordovicien ? Du Dévonien ? du Carbonifère ? du crétacé ? du quaternaire ?

celui qui nous permettrait de survivre sans crise majeure peut-être ?

Déposé le 02/03/2020 à 13h54  
Par La terre n'a jamais et ne sera jamais figée Citer

"Sauvons le climat"

Lequel ?

Celui de l’ordovicien ? Du Dévonien ? du Carbonifère ? du crétacé ? du quaternaire ?

Déposé le 02/03/2020 à 12h32  
Par @lemediapol Citer

ordrejuste a écrit le 02/03/2020 à 09h40

Les médias commencent à se placer

La tendance est clairement au Vert. A travers la presse nombreux sont les articles qui font la part belle aux écologistes comme si de fait, il fallait commencer à placer des billes. Il y a longtemps que la presse n'est plus indépendante (à part le canard enchaîné) et firte avec le pouvoir.
Attention cependant. Dans écologie politique, il y a le mot politique et celui ci à parfois une drôle de manière de concevoir l'écologie.
Les verts ont souvent partagé les exécutifs qu'ils critiquent maintenant. Ils sont d'ailleurs bien présents à la métropole ou ils occupent des vices présidences.
Je suis toujours très méfiant envers les donneurs de leçons

C'est mignon de dire que @lyonmag place ses billes chez les écologistes, on entend pas ça souvent.
Il est normal qu'à plus de 20% des intentions de vote on parle de qui ils sont et ce qu'ils proposent.

Déposé le 02/03/2020 à 12h31  
Par @lemediapol Citer

solution de l'énigme de l'artichaut : on lui coupe la queue, on lui arrache les poils et on lui mange le coeur

Déposé le 02/03/2020 à 09h40  
Par ordrejuste Citer

Les médias commencent à se placer

La tendance est clairement au Vert. A travers la presse nombreux sont les articles qui font la part belle aux écologistes comme si de fait, il fallait commencer à placer des billes. Il y a longtemps que la presse n'est plus indépendante (à part le canard enchaîné) et firte avec le pouvoir.
Attention cependant. Dans écologie politique, il y a le mot politique et celui ci à parfois une drôle de manière de concevoir l'écologie.
Les verts ont souvent partagé les exécutifs qu'ils critiquent maintenant. Ils sont d'ailleurs bien présents à la métropole ou ils occupent des vices présidences.
Je suis toujours très méfiant envers les donneurs de leçons

Déposé le 02/03/2020 à 08h36  
Par Papimouzo Citer

Pour les élections municipal Touss à vélo et après retour aux véhicules à essence ou diesel n est ce pas les verts qui sait de la bouteille ha ha ha ha ha !!!!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.