Municipales à Ecully : une candidate porte plainte après des dégradations de ses affiches

Municipales à Ecully : une candidate porte plainte après des dégradations de ses affiches
Photo d'illustration - LyonMag

Ce n’est pourtant pas la première élection à laquelle va participer Florence Asti-Lapperriere.

La conseillère municipale d'Ecully, dans la course pour les municipales dont le premier tour est prévu dans 10 jours, s’offusque depuis quelques jours sur les réseaux sociaux.

La candidate qui mène la liste Ecully Sereinement, investie par LREM et Modem, déplore des dégradations récurrentes de ses feuilles collées sur les panneaux d’affichage électoraux. Sur les affiches en question, plusieurs ont été tout bonnement déchirées. D’autres ont vu fleurir, à coups de marqueur, des insultes, la traditionnelle moustache, ou encore le joint fumant à la bouche.

"C’est le jeu peu démocratique de ceux qui n’ont rien à dire" a réagi la candidate qui avait recueilli 34,68% des voix au second tour des dernières municipales de la cossue commune de l’Ouest Lyonnais en 2014. A l’époque, déjà, des affiches avaient été souillées à Ecully, sûrement comme dans toutes les villes de France.

Florence Asti-Lapperriere a affirmé au Progrès qu’elle comptait porter plainte. Elle rappelle également que la loi punit ceux qui dégradent les affiches.

19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
CR7 69130 le 10/03/2020 à 17:12

Les gens racontent n'importe quoi. La liste Asti-Lapperriere, c'est plus une liste de droite et que socialiste.

Signaler Répondre

avatar
Fini la peau de bébé, c'est la guerre des boutons le 09/03/2020 à 23:57

On a bien vu qui portait la culotte à Ecully pendant 6 ans et qui n’avait rien dans le pantalon. Damien Jacquemont et surtout Sébastien Michel avaient tellement peur de se faire taper sur les doigts par papa Uhlrich qu’ils se laissaient humilier par celui-ci devant tout le monde. Ils n'osaient pas agir, de peur que la situation se retourne contre eux.

Mais maintenant que papa Uhlrich part à la Métropole, ils se sentent pisser. La réalité, c’est qu’Yves-Marie Uhlrich a, au final, plus d’estime pour Florence Asti-Lapperrière que pour les deux autres.

Signaler Répondre

avatar
TOTO693884 le 07/03/2020 à 21:23

Sur les cotes, ce sont les mouettes. Je les ai vu (comme dirait Hollande).

Signaler Répondre

avatar
SOEUR REINE MENT le 07/03/2020 à 12:00

Et pendant ce temps là, un cycliste arpente les rues d’Écully traînant sur une remorque une affiche (vierge ! ) de la candidate de la liste Écully Sereinement ! Faut-il que ses concurrents portent plainte alors tour à cause de cette publicité non réglementaire ? Décidément le parti socialiste a laissé des biens mauvaises habitudes à cette transfuge LREM.

Signaler Répondre

avatar
charlot1959 le 07/03/2020 à 08:50

plus jamais le LREM.

Signaler Répondre

avatar
rire ou chialler ? le 07/03/2020 à 06:25

Mettez donc de la gaité sur vos affiches de ripoux !!

Signaler Répondre

avatar
Dan69 le 06/03/2020 à 22:47

Pauvre France

Signaler Répondre

avatar
a côté de ses pompes le 06/03/2020 à 21:35

elle vient d'où cette dame pour s'offusquer de ces comportements. en periode électorale ça fait partie du folklore. il y a plus de 40 ans mon oncle qui s'était porté candidat dans un village de la haute loire subissait aussi ce genre de choses. et pour être honnête il les pratiquait aussi vis à vis des autres concurents.

Signaler Répondre

avatar
Et ça la surprend ? le 06/03/2020 à 15:51

Dans quelle France vit-elle ???? Imbécile qu'elle est, elle ne voit pas dans quel état son gourou a mis le pays ?????

Signaler Répondre

avatar
PP le 06/03/2020 à 15:18

Pompier pyromane ?

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 06/03/2020 à 14:33

Il serait temps que LREM mesure dans la rue sa popularité

Signaler Répondre

avatar
Tricolore le 06/03/2020 à 14:14

Il y’a un un phénomène de rejet national mérité de tous les bons à rien de la REM car ils ont reussi à mettre la France à feu et à sang et n’ont encore pas compris qu’ils ont tout fait pour être détestés par les Francais !

Signaler Répondre

avatar
Wallah le 06/03/2020 à 14:13

C'est le jeu des élections !!!

Signaler Répondre

avatar
socialo le 06/03/2020 à 14:09

Une socialiste ralliée aux nuls de la REM n’a strictement aucune chance d’être maire d’ecully ! Elle aurait du se présenter à venissieux ou vaulx en vélin !!! A virer d’urgence !

Signaler Répondre

avatar
et alors? le 06/03/2020 à 14:05

quel respect est elle autorisé a exiger????
doit on lui rappeler que depuis qu il est dans les ministere, son grand Gourou Macron baffoue les liberté et la democratie??????

ce n est qu un juste retour de baton

si elle avait ne serait ce qu un peu de dignité, elle n aurait pas rejoins LREM

Signaler Répondre

avatar
Marianne le 06/03/2020 à 13:00

et personne ne s'offusque plus de rien ? les gens ne peuvent ils pas respecter l'affichage officiel et aller voter tout simplement ? comment un media comme Lyon Mag peut-il trouver cela normal ?

Signaler Répondre

avatar
Ça se voit le 06/03/2020 à 12:27

Encore de la pub implicite de Lyonmag à un candidat LREM

Signaler Répondre

avatar
Eva le 06/03/2020 à 12:03

Elle a changé d'etiquette ... Girouette va! Bien fait!

Signaler Répondre

avatar
era le 06/03/2020 à 11:27

Euh... Mais c'est malheureusement ainsi depuis des années. Demandez aux candidats FN/RN ce qu'il advient de leurs affiches.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.