Le Sénat se penche sur la nationalisation de Famar Lyon

Le Sénat se penche sur la nationalisation de Famar Lyon
Photo d'illustration - DR

Deux sénateurs du Rhône ont déposé un amendement dans le cadre du projet de loi de finances rectificative.

Annie Guillemot et Gilbert-Luc Devinaz annonce dans un communiqué commun que le Sénat va débuter ce mardi les discussions concernant la nationalisation de Famar Lyon. "Nous serons particulièrement attentifs aux suites données à notre démarche", assurent-ils. Les deux élus avaient déjà écrit au mois de mars au Premier ministre, Édouard Philippe, afin de lui part de la situation inquiétante de l’entreprise.

Pour rappel, l’usine de Saint-Genis-Laval, produisant la Nivaquine à base de chloroquine, est actuellement en redressement judiciaire avec pour l’instant une seule offre de reprise qui ne permettrait de reprendre que 50 salariés du site. 

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
DrStij le 27/04/2020 à 20:55
moukuke a écrit le 27/04/2020 à 15h49

L'état français n'hésite pas à balancer plus de 4 milliard d'euros pour sauver air France sans la nationaliser et rien pour une telle entreprise qui pourrait sauver des millions de français contre le covid-19.

Votre commentaire est faux, car on a aucune preuve que l'Hydroxochloriquine est efficace et surtout c'est bien connu que cette molécule est très toxique

Signaler Répondre

avatar
moukuke le 27/04/2020 à 15:49

L'état français n'hésite pas à balancer plus de 4 milliard d'euros pour sauver air France sans la nationaliser et rien pour une telle entreprise qui pourrait sauver des millions de français contre le covid-19.

Signaler Répondre

avatar
Dd le 22/04/2020 à 03:03

Arrêterez avec toutes vos idées arrêtées sur cette usine que ce soit avec la cgt et tout le reste !!!!!
Le plus important dans cette histoire c'est l'implois et la preservation de celui-ci en France !

Signaler Répondre

avatar
Oups le 21/04/2020 à 19:13

VITE LA GREVE !

Signaler Répondre

avatar
MAX le 21/04/2020 à 14:56

Fermez ce site, il est ingérable car plombé par la CGT et improductif. Les investisseurs ont repris tous les établissements FAMAR sauf celui-là... Cherchez l'erreur!

Signaler Répondre

avatar
Logique. le 21/04/2020 à 13:53

"Coronavirus : une usine de médicaments sauvée grâce à une intox"

" Un raccourci : il s’agit en fait d’hydroxychloroquine. Mais à l’époque, personne n’utilise ce terme. Le 18 mars, un communiqué syndical émanant de Famar indique que l’usine « est la seule enregistrée pour délivrer le marché français en Nivaquine [chloroquine] ». Aussitôt, c’est l’emballement. Des journaux parlent du « seul fabricant français de chloroquine »,"


La carotte

Signaler Répondre

avatar
Opportunisme politique le 21/04/2020 à 13:51

Annie Guillemot
Conseillère générale du Rhône depuis 2011
Sénatrice du Rhône depuis 2014
Gilbert-Luc Devinaz
Conseiller général du Rhône depuis 2011
Sénateur depuis 2018
Ils ne s'en étaient pas soucié avant, maintenant que le mot Chloroquine est à la mode, ils débarquent

Signaler Répondre

avatar
sami69 le 21/04/2020 à 13:37

escroquerie a la santé ?????

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.