Réouverture des écoles le 11 mai à Lyon : FO dit "non !"

Réouverture des écoles le 11 mai à Lyon : FO dit "non !"
Photo d'illustration - LyonMag

Pour le syndicat Force Ouvrière, la réouverture des écoles le 11 mai est prématurée.

Dans un communiqué, la section rhodanienne estime que les conditions de sécurité ne sont pas réunies. FO réclame notamment "des tests sérologiques pour organiser le dépistage systématique pour tous les personnels et les élèves", "la désinfection des écoles, services et établissements scolaires", ainsi que "des matériels de protection (gel hydroalcoolique, gants et masques FFP2) en quantité suffisante".

"La FNEC FP-FO n’entend pas laisser les enseignants servir de "chair à canon"", poursuit le syndicat qui rajoute que "l’école n’est pas la garderie du MEDEF", estimant que la décision de rouvrir les écoles dès le 11 mai est soumise à une pression économique.

Le syndicat conclut en annonçant avoir déposé une procédure d’alerte auprès du CHSCT du Rhône et précise qu’il soutiendra "tous les collègues qui feront valoir leur droit de retrait".

32 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Regarde ce que tu tapes le 03/05/2020 à 09:43
Ont dit Merci QUI ? a écrit le 03/05/2020 à 09h28

L’école à la maison ? En fait c’est une aubaine pour l’état qui pourra dégraisser le mammouth définitivement.

Par Ont dit Merci QUI ?

ça pique les yeux le Ont

Signaler Répondre

avatar
Ont dit Merci QUI ? le 03/05/2020 à 09:28

L’école à la maison ? En fait c’est une aubaine pour l’état qui pourra dégraisser le mammouth définitivement.

Signaler Répondre

avatar
Site : Les petits écolos le 03/05/2020 à 09:14

Réflexion vue sur le site Les petits écolos

Simple - basique

Nous, les enseignants, les directeurs, les personnels qui seront près des enfants le 12 mai, nous avons deux solutions :
Continuer à nous morfondre, à nous plaindre, à regarder la montagne de contraintes sanitaires à respecter et se dire qu'on y arrivera jamais, que ça sera trop compliqué, qu'on a pas envie d'y retourner, que c'est dangereux.
J'ai eu peur, j'ai pleuré.
[Prend tes émotions, accepte les, médite, avance, souffle]
.
Nous n'allons pas travailler en unité covid-19 avec des malades en fin de vie ou en réanimation.
Nous allons travailler avec des enfants, peut être porteur sain, je te l'accorde.
Nous prendrons toutes les mesures sanitaires possibles et imaginables.
.
MAIS
.
Nous avons la possibilité de nous concentrer sur ce que nous devons mettre en place pour que les petits soient le mieux possible : Nous n'allons pas focaliser l'attention de nos petits sur ce foutu virus.
Nous allons faire comme s'il s'agissait de nos enfants : les protéger de ce stress ambiant.
Nous allons réinventer notre métier et retirer le bon de tout cela, et faire fonctionner notre imagination, comme à notre habitude
Travailler en extérieur, dans le potager, faire du yoga, des relais distanciés avec des éléments naturels qu’on n’aura pas besoin de désinfecter (zou, au compost), des dessins à la craie dans la cour de récré, nous travaillerons sur les ombres, la poésie, la littérature, le Land art, la reconnaissance de végétaux et d'animaux. Des activités où nous sommes éloignés les uns les autres sans avoir à le faire remarquer toutes les cinq minutes il y en a !
Jouons à des jeux de rôles pour leur faire croire qu'un magicien est venu transformer l'école. oui, avec les jours fériés il reste 5 semaines.
.
je ne veux pas qu'on parle de décision politique ici.
Nous étions bien contents que d'autres travaillent pour nous nourrir et nous soigner, pour venir vider nos poubelles pendant deux mois... à nous de faire au mieux pour que ceux qui ont la boule au ventre de perdre leur petites entreprises puissent garder espoir!
.
Précisions après incompréhension de lecteurs :
Arrêtons d'être bloqués uniquement sur ce virus, voyons les choses avec plus de recul : les enfants sont enfermés depuis 2 mois et on ignore dans quelles conditions.
Certains parents sont épuisés, certains n'ont pas internet, certains n'arrivent pas à concilier télétravail et enseignement.
Certains enfants vivent enfermés dans de petites Surfaces.
Le covid tue, mais ce n'est pas la seule cause de souffrance ou de mortalité chez les enfants.
Mon école est en rep et en ville, il s'agit de carrés potager posés sur le bitume, 28 élèves par classe avec des contraintes aussi.
.
Garde ta haine, partage tes idées !

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 02/05/2020 à 17:27
@bottom a écrit le 02/05/2020 à 12h52

Et je parie que vous êtes aussi en faveur de la suppression d'un jour férié, puisque cette mesure ne vous impacte pas.

Et sinon, aucune réponse sur le fond ?

Arrêtez de penser pour les autres. J'espère que vous arriverez à expliquer à vos élèves que le monde est fait de nuances. Vous voyez celui ci de façon binaire, on se croit revenir au temps de l'inquisition. Le bien, vous ! Le mal l'autre, etc...

Signaler Répondre

avatar
là bas si j'y suis le 02/05/2020 à 17:12
Yves Botton a écrit le 02/05/2020 à 11h36

Pourquoi, les vacances d'été sont maintenues ? ????

très bien maintenons l'école cet été et climatisons toutes les écoles !
Ah non... ce n'est pas possible faute de budget, parce que c'est une idée stupide, climaticide et que l'on ne sait toujours pas si ce virus est saisonnier et s'il se transmet facilement par la climatisations.

Les personnes âgées sont les plus vulnérables, vous n'aurez pas la chance d'accueillir vos petits enfants (si vous en avez) cet été.

Signaler Répondre

avatar
Lutte finale le 02/05/2020 à 16:42
Zig a écrit le 02/05/2020 à 12h48

Rien que cet argument de la part de FO montre une certaine irresponsabilité de leur part :

"... l’école n’est pas la garderie du MEDEF..."

Si c'est l'unique raison trouvée pour ne pas ré ouvrir les écoles, honte à FO.

On pourrait retourner aussi stupidement la remarque, le MEDEF n'est pas la garderie de FO et des parents qui veulent être payé et rester à la maison pour garder leurs enfants.

FO n'a t'il pas d'autres arguments plus solides à nous présenter ?

On voit que sous pretexte de défendre les intérêts d'une profession, les syndicats ne font que de la politique et se fichent bien des travailleurs.

Signaler Répondre

avatar
l'instit le 02/05/2020 à 12:58
Yves Botton a écrit le 02/05/2020 à 11h35

Le 11 c'est les profs qui rentrent, le lendemain c'est pour les élèves !

Pour Lyon, la rentrée des élèves ne sera pas le 12 mais le 14.

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 02/05/2020 à 12:57
Yves Botton a écrit le 02/05/2020 à 11h36

Pourquoi, les vacances d'été sont maintenues ? ????

Facile de proposer la suppression des vacances quand on est payé à rien faire à l'année !

Pour les retraités dans votre genre, je propose le retour au travail non rémunéré pendant 12 mois, et sans vacances bien entendu.

ARRÊTEZ DONC de vouloir régir la vie des autres !!

Signaler Répondre

avatar
@bottom le 02/05/2020 à 12:52
Yves Botton a écrit le 02/05/2020 à 11h42

Et vous bien au chaud derrière votre pseudo !

Et je parie que vous êtes aussi en faveur de la suppression d'un jour férié, puisque cette mesure ne vous impacte pas.

Et sinon, aucune réponse sur le fond ?

Signaler Répondre

avatar
Zig le 02/05/2020 à 12:48

Rien que cet argument de la part de FO montre une certaine irresponsabilité de leur part :

"... l’école n’est pas la garderie du MEDEF..."

Si c'est l'unique raison trouvée pour ne pas ré ouvrir les écoles, honte à FO.

On pourrait retourner aussi stupidement la remarque, le MEDEF n'est pas la garderie de FO et des parents qui veulent être payé et rester à la maison pour garder leurs enfants.

FO n'a t'il pas d'autres arguments plus solides à nous présenter ?

Signaler Répondre

avatar
Des infos réelles le 02/05/2020 à 12:01
Yves Botton a écrit le 01/05/2020 à 15h13

Les agriculteurs, les caissières, les routiers les soignants, etc sont présents dans cette crise, mais les profs refusent de faire leur part, eux qui doivent transmettre aux enfants certaines valeurs, je crois en la valeur de l'exemple. Attitude lamentable et insupportable.

Pendant ce confinement, les enfants des personnels soignants et d'autres professions travaillant pour notre bien, ont été accueillis dans des structures types crèches ou similaires, y-a-t-il eu des cas de Covid signalés parmi ces enfants et adolescents, l'ont-ils transmis à des personnes de leur entourage ?
Il serait intéressant de le savoir, afin que les parents prennent une décision étayée sur des réalités, et non sur des suppositions de tout bord

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 02/05/2020 à 11:42
@bottom down a écrit le 01/05/2020 à 23h17

Facile de vouloir mettre les autres au boulot quand on est soi même retraité, c'est-à-dire bien au chaud chez soi.

Avec vous c'est faites ce que je dis, mais pas ce que je fais !

Et vous bien au chaud derrière votre pseudo !

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 02/05/2020 à 11:36
tam69 a écrit le 02/05/2020 à 10h46

Si les enfants avaient la maturité pour pratiquer les gestes barrières, ça pourrait se comprendre.
Perso mon fils s'essuie le derrière avec ses doigts pour info.

On en verra les conséquences bientôt de cette décision politique encore une fois incompréhensible a 2 mois des vacances d'été

Pourquoi, les vacances d'été sont maintenues ? ????

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 02/05/2020 à 11:35

Le 11 c'est les profs qui rentrent, le lendemain c'est pour les élèves !

Signaler Répondre

avatar
anxiogène à vie le 02/05/2020 à 11:32

la propagande de la peur a bien fonctionné dans les consciences pour longtemps

Signaler Répondre

avatar
Toietmoi le 02/05/2020 à 11:13

Moi aussi je dis NON. Qu'ils aillent se grattés. Des incompétents de première classe, le 11! Ensuite au volontariat. En faite il ne veulent même plus se mouillés, comme ça s'il y a un problème dédouanement total!!!

Signaler Répondre

avatar
tam69 le 02/05/2020 à 10:46

Si les enfants avaient la maturité pour pratiquer les gestes barrières, ça pourrait se comprendre.
Perso mon fils s'essuie le derrière avec ses doigts pour info.

On en verra les conséquences bientôt de cette décision politique encore une fois incompréhensible a 2 mois des vacances d'été

Signaler Répondre

avatar
Lili_Jane le 02/05/2020 à 09:57

Des cas de Covid grave des enfants (qui ressemble à Kawasaki sont présents dans 5 villes de FRance dont... à Lyon. Source : Libération.

Signaler Répondre

avatar
Tutu le 02/05/2020 à 06:31

???????????? le gouvernement fait tout pour remettre les gens au travail il son même près a envoyer les enfant à l école prendre tout les risques d d'aitre malade avec ses nouveaux qua de Kawasaki il disent pas tout il a plus de malade qu'il le disent !!!

Signaler Répondre

avatar
@bottom down le 01/05/2020 à 23:17
Yves Botton a écrit le 01/05/2020 à 15h13

Les agriculteurs, les caissières, les routiers les soignants, etc sont présents dans cette crise, mais les profs refusent de faire leur part, eux qui doivent transmettre aux enfants certaines valeurs, je crois en la valeur de l'exemple. Attitude lamentable et insupportable.

Facile de vouloir mettre les autres au boulot quand on est soi même retraité, c'est-à-dire bien au chaud chez soi.

Avec vous c'est faites ce que je dis, mais pas ce que je fais !

Signaler Répondre

avatar
l'instit le 01/05/2020 à 19:15
Yves Botton a écrit le 01/05/2020 à 15h13

Les agriculteurs, les caissières, les routiers les soignants, etc sont présents dans cette crise, mais les profs refusent de faire leur part, eux qui doivent transmettre aux enfants certaines valeurs, je crois en la valeur de l'exemple. Attitude lamentable et insupportable.

Je suis enseignant et j'ai prévu de reprendre... ceci dit ce qui est en train de se mettre en place est un bazar phénoménal !

J'ai une classe à double niveau (CM1-CM2) et je vais avoir certains de mes CM2, d'autres qui resteront chez eux, mes CM1 à la maison et des élèves de CE2 enfants des personnels essentiels. Il faudra que je gère en classe mes CM2, pas de soucis c'est mon boulot mais aussi les CE2 enfants de soignants d'autres classes, et que je continue le soir en gérant à distance mes CM1 et les CM2 que leurs parents n'auront pas mis à l'école...

Le tout avec un sens de circulation dans les couloirs, l'interdiction pour les élèves de jouer ensemble en récréation, les repas pris dans la classe, l'interdiction pour les élèves comme pour moi de se déplacer en classe (tout le monde doit rester assis sur sa chaise autant que possible !) et l'impossibilité de corriger les cahiers puisque personne ne devra toucher le matériel de quelqu'un d'autre.

C'est un peu n'importe quoi !
Soit on est prêt pour reprendre et on remet l'école en route, soit c'est trop tôt...

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 01/05/2020 à 17:31
Bribri a écrit le 01/05/2020 à 16h59

Vous devez être du medef vous...sachez que l'éducation nationale n'est pas la garderie du medef !

Il vous faut mettre les gens dans une case ! Faites-vous de même pour vos élèves ?

Signaler Répondre

avatar
Un passager... le 01/05/2020 à 17:27
Yves Botton a écrit le 01/05/2020 à 15h43

Que dire des soignants et des caissières, vous seriez mort de faim sans eux. Pourquoi ne pas penser à démissionner de l'éducation nationale ?

Tout est dit, l'alimentaire et la santé c'est vital... aller à l'école ne l'est pas ! et dans ces conditions encore moins... quelle utilité ?
Même le conseil scientifique a dit qu'il ne fallait pas ouvrir avant septembre... qu'est ce qui vous faut de plus ?

Et juste comme ça les enseignant.es travaillent ou plutôt télétravaillent....

Signaler Répondre

avatar
votre pseudo le 01/05/2020 à 16:59

Eh, vous êtes au courant que d'ici le mois de juin, on repart pour 2 mois de confinement ?

Rien a changé depuis debut mars. Seulement 5% de la population immunisée, donc clairement ce n'est que le début avec toutes les conséquences qui en découlent au niveau economique.

Signaler Répondre

avatar
Bribri le 01/05/2020 à 16:59
Yves Botton a écrit le 01/05/2020 à 15h43

Que dire des soignants et des caissières, vous seriez mort de faim sans eux. Pourquoi ne pas penser à démissionner de l'éducation nationale ?

Vous devez être du medef vous...sachez que l'éducation nationale n'est pas la garderie du medef !

Signaler Répondre

avatar
Amri le 01/05/2020 à 15:59
Roufy a écrit le 01/05/2020 à 15h11

Les enseignants n'ont pas arrêté de travailler ! Ils sont globalement pour la reprise du travail en présentiel, mais pas dans des conditions comme celles-là qui sont dangereuses pour eux, mais aussi pour les enfants et leurs familles. Les conditions sanitaires sont loin d'être réunies pour une reprise sereine.

C'est le cas dans à peu près tous les métiers, les enseignants ne sont pas plus de la chair à canon que les autres. Vous imaginez si chacun devait ramener le problème à son petit monde ? Les conditions ne seront sans doute jamais suffisantes à moins de tout transformer en bloc opératoire. En revanche il est compréhensible que d'un point de vue personnel certains refusent ce risque quand d'autres sont prêts à le prendre, d'où le cas par cas et le volontariat.

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 01/05/2020 à 15:43
Bribri a écrit le 01/05/2020 à 15h35

Vous iriez dans une classe de 15 élèves sachant qu'une épidémie pernicieuse car souvent asymptomatique est en cours ??

Que dire des soignants et des caissières, vous seriez mort de faim sans eux. Pourquoi ne pas penser à démissionner de l'éducation nationale ?

Signaler Répondre

avatar
Bribri le 01/05/2020 à 15:35
Yves Botton a écrit le 01/05/2020 à 15h13

Les agriculteurs, les caissières, les routiers les soignants, etc sont présents dans cette crise, mais les profs refusent de faire leur part, eux qui doivent transmettre aux enfants certaines valeurs, je crois en la valeur de l'exemple. Attitude lamentable et insupportable.

Vous iriez dans une classe de 15 élèves sachant qu'une épidémie pernicieuse car souvent asymptomatique est en cours ??

Signaler Répondre

avatar
Yves Botton le 01/05/2020 à 15:13

Les agriculteurs, les caissières, les routiers les soignants, etc sont présents dans cette crise, mais les profs refusent de faire leur part, eux qui doivent transmettre aux enfants certaines valeurs, je crois en la valeur de l'exemple. Attitude lamentable et insupportable.

Signaler Répondre

avatar
Roufy le 01/05/2020 à 15:11
Ciboul a écrit le 01/05/2020 à 14h42

Quand il faut travailler, c'est non !!

Les enseignants n'ont pas arrêté de travailler ! Ils sont globalement pour la reprise du travail en présentiel, mais pas dans des conditions comme celles-là qui sont dangereuses pour eux, mais aussi pour les enfants et leurs familles. Les conditions sanitaires sont loin d'être réunies pour une reprise sereine.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 01/05/2020 à 14:50

FO pas pousser mémé dans les orties !!

Signaler Répondre

avatar
Ciboul le 01/05/2020 à 14:42

Quand il faut travailler, c'est non !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.